Vous cherchez quelque chose ?

3E MOIS DE GROSSESSE, PLUS SEREIN, MAIS STRESSANT

Nous y voilà ! Après vous avoir raconté nos essais bébé et après vous avoir débriefé le premier mois, et le deuxième mois, c’est le troisième mois qui est passé. À la fois, c’était long car je sais que je suis enceinte depuis quasiment le premier jour, et à la fois, je me dis que j’ai déjà bouclé le premier trimestre ! Incroyable !

grossesse-troisième-mois-maudinette4

Du travail et de la fatigue

C’est un mois assez rythmé. Il commence sur les chapeaux de roue avec un déplacement à Paris, une rencontre à Nice, un tournage et un shooting en une semaine. Mais vu que je me sens mieux suite à une deuxième mois compliqué, j’en profite et je suis contente de pouvoir vivre cette grossesse plus sereinement, en prenant du plaisir, tout en me préservant. Je retrouve une de mes amies de Lyon aussi cette semaine-là. Je meurs d’envie de lui annoncer que je suis enceinte, surtout qu’elle adore ce genre de nouvelles encore plus que les autres, mais je suis tellement sur la réserve suite à notre « jumeau perdu » que je me retiens et j’attends patiemment d’être à 3 mois/3 mois et demi pour être rassurée. J’attaque le mois de mai un peu sur les rotules. J’ai beaucoup de travail en perspective. J’ai fait exprès de charger mon agenda. J’ai reçu davantage de propositions de collaborations qui me plaisaient énormément alors je me suis dit que j’allais accepter sans me soucier de la charge de travail car de toutes façons, Stéphane allait un peu alléger le quotidien en étant dorénavant à la maison aussi puisqu’il a quitté son travail fin avril. C’est aussi l’occasion pour moi de travailler davantage maintenant, tant que je suis bien en prévision d’un été moins speed, et d’une fin d’année plus calme avec la naissance de bébé. Ceci dit, je fatigue quand même. Le premier trimestre est vraiment la période où ça se ressent le plus, et même si je suis moins fatiguée que pour la première grossesse, je suis pas très en forme. Mine de rien, avec déjà un premier enfant, le niveau de fatigue n’a rien à voir avec la première grossesse. Là, c’est une fatigue où tu ne peux pas te dire « Allez, ce weekend, c’est break. Je me repose tranquille dans le canapé. » ou « Bon allez, je rentre à 19h, canapé ce soir et dodo à 20 pour récupérer ». Tu continues d’enchaîner ! Alors même si on te dit autour de toi « Il faut te reposer ! », je me dis toujours « Ben oui mais quand ? et comment ? » … Je sais que c’est passager alors j’essaie de me coucher au plus tôt pour faire des longues nuits ! Je profite moins de mes soirées mais tant pis, c’est momentané !

Profiter et prendre conscience

J’attaque aussi ce troisième mois en allant rencontrer le bébé de ma copine Julie. Un petit garçon arrivé fin avril avec de l’avance. Quand je le vois, si petit, je prends conscience que dans 6 mois et demi, ce sera reparti, une petite fille ou un petit garçon nous rejoindra dans nos vies. On oublie vite ce que c’est la vie avec un nourrisson. Je rentre dans un appartement calme, dans une vie au ralenti, et je prends conscience que ça y est, dans quelques mois, un bébé sera aussi dans son petit couffin, dans notre salon. Bon, a priori, ce sera moins calme et moins au ralenti puisque rien ne va s’arrêter : les trajets, la crèche, le quotidien de Louise. C’est vraiment là que je me dis que la première grossesse et le premier congé maternité sont des moments hors du temps qu’on ne vit qu’une fois. Les grossesses suivantes sont différentes, mais néanmoins uniques. C’est chouette de vivre ça avec Louise qui commence elle aussi à prendre conscience.

L’écho T1

On est le 7 mai, lendemain de mon anniversaire, et c’est le jour de l’écho T1. On fait ce rendez-vous tous les 3, c’est important pour Louise aussi de voir le bébé de temps en temps, pour rendre la grossesse réelle. La dernière fois qu’on a vu la gynécologue, c’était pour nous dire qu’on était sur une grossesse simple et que le bébé est en bonne santé. C’est un super moment. À ce stade, cela ne se voit pas encore, mais je ressens des gargouillis, des petites bulles. Je n’avais pas du tout ressenti cela pour Louise. Je lui parle. Louise aussi commence à assimiler ce qui se passe, elle lui parle « Coucou le bébé ! » et fait des bisous sur mon ventre. Je suis aussi plus sereine et ça se ressent depuis un mois maintenant. Plus de ballonnements, bien moins de tiraillements, juste cette fatigue. Ah oui, j’oubliais, et la poitrine qui me fait très mal aussi ! On arrive à cette écho du 1er trimestre et ça y est, on se retrouve au stade à partir duquel on a commencé le suivi de grossesse pour Louise. C’est d’un coup plus familier, on sait davantage à quoi s’attendre ! On commence l’échographie, et même si on s’en doutait, ce petit bébé commence à bien se former et prendre forme, c’est vraiment fou ! Même si c’est la 2e grossesse, je suis toujours subjuguée face à la nature qui a si bien fait les choses. Le coeur battait très vite, on voyait déjà les détails, ses doigts, ses orteils, c’est fou. Le gynécologue a vu le sexe, mais je préfère attendre un peu que ce soit 100% sûr. On verra la prochaine fois ! J’en profite pour vous remettre la vidéo du rendez-vous que j’ai posté sur Youtube récemment ! Entre Louise qui est surexcitée, Stéphane qui voulait savoir le sexe et moi qui doit les contenir tous les deux, c’est pas une mince affaire !

L’accident de Steph, changement de rythme

Celles qui me suivent sur Instagram ont du voir que, mi-mai, Stéphane a eu un accident de vélo. On était bien, tout allait bien, et voilà que ça nous tombe dessus. Une chute bête, à cinq minutes de la maison, qui va chambouler notre quotidien. Stéphane a été hospitalisé pour 30 jours, pour une fracture de la hanche. Pas de retour à la maison, il a une chambre en centre de convalescence, il marche au ralenti, il est fatigué, il a des séances de kiné quotidiennes. Une vie de blessée quoi ! De mon côté, c’est vraiment la tuile. Je commençais tout juste à voir la fatigue s’atténuée, et là, je vois mon agenda plein à craquer, 4 déplacements à Paris, Annecy et Toulon en deux semaines, un travail monstre et personne d’autres que moi pour tout gérer : la préparation de Louise le matin, tous les repas, tous les biberons, tous les bains, tous les trajets, toutes les occupations le soir, le weekend, et tous les endormissements. C’est simple, pendant les deux premières semaines, j’ai été épuisée. Mon ventre a commencé à tirer, je faiblissais carrément. J’étais un peu dégoûtée vu comme j’étais en forme une semaine avant. Je vous reparlerai de ce mois seule avec Louise dans un article je pense ! On en tire des enseignements quand même 🙂 … Le fait est que la fin de ce troisième mois s’annonçait fatiguant.

L’annonce à mes copines pour mon anniversaire

En mai, j’ai eu 32 ans. Je fête souvent mon anniversaire avec mes copines, quasiment toutes les années. J’adore faire des grands barbecues avec tout le monde ! Il ne faisait pas très beau, donc oublié le barbecue, on était à l’intérieur. Cette année, si je n’avais pas eu ce petit bébé à annoncer, il est clair que j’aurais annulé. Stéphane avait chuté quelques jours avant et j’étais vraiment fatiguée, bien au bout ! Mais j’avais vraiment envie de leur annoncer de vive voix, et avec Stéphane à l’hôpital, je ne savais pas si j’aurais le temps de les voir individuellement dans les 3-4 semaines suivantes. On était une dizaine. Initialement, j’avais imaginé une petite mise en scène pour pouvoir leur annoncer de façon assez fun, mais finalement, je n’ai rien eu le temps de prévoir, alors on a fait simple. J’ai servi les coupes de Champagne, et au moment de trinquer, je leur ai dit que je n’allais pas trinquer avec elle parce que j’avais quelque chose de bien plus cool à leur annoncer ! J’étais contente car certaines n’ont pas capté directement et elles ont toutes été super contentes, excitées. Ça a contrasté avec l’annonce aux parents ! Deux ou trois s’en doutaient un peu, mais le fait d’apprendre la nouvelle, elles étaient hyper contentes. Du coup, ça m’a fait hyper plaisir ! On avait deux toutes jeunes mamans depuis moins d’un mois avec nous, et une autre copine était enceinte mais ne l’avait pas encore annoncé ! Elles m’ont posé plein de questions, on a profité de ce petit moment, et j’ai pu me relâcher un peu. Avec une jupe taille haute, un mini bidou apparaissait et j’essayais de le camoufler un peu. J’étais tellement contente de leur annoncer depuis bientôt trois mois que je le savais et que je devais feinter à chaque restaurant/sortie !

Voilà, en gros, ce troisième mois se termine fatiguée mais heureuse d’avoir partagé un peu la nouvelle autour de nous. Stéphane fait sa première sortie le jour des trois mois, alors on en profite pour aller manger une glace tous les 3 et demi ! Le premier trimestre est passé, le ventre commence à faire son apparition, c’est parti pour la suite !

Si ça vous intéresse, voici les liens vers :
mes articles grossesse
mes articles retours d’expérience bébé
ma chaîne Youtube où je posterai encore des vidéos prochainement. N’hésitez pas à vous abonner et à activer la cloche pour être informée des prochaines !

8 Commentaires

  1. Jessica
    9 juillet 2019 / 20 h 41 min

    Encore un chouette article, je ne suis pas enceinte je n ai pas encore d enfants mais qu’est ce que j adore suivre tes grossesses !! Je trouve ça trop fun !!! Belle soirée et gros bisous à vous 3 et demi

    • Maud
      Auteur
      11 juillet 2019 / 18 h 13 min

      Oh mais c’est adorable ça 🙂
      Merci pour ta fidélité,
      Maud

  2. Aurore
    9 juillet 2019 / 21 h 13 min

    J’ai l’impression de me retrouver dans ton premier trimestre sauf que mon Stéphane à moi (Jérôme ) était + présent. J’entame mon 4ème mois depuis 3 jours. Bonjour premier trimestre et annonce du sexe le 15 car rien vue au dernier rdv Prends bien soin de toi.

    Aurore (insta: dou-mgrcs06 )

    • Maud
      Auteur
      11 juillet 2019 / 18 h 12 min

      Profite à fond !!
      Maud

  3. Gaëlle Evrard
    9 juillet 2019 / 21 h 52 min

    Bonsoir, j’adore lire tes articles. Ayant 3 enfants, chaque grossesse est différente et c’est vrai que l’on profite moins pour les grossesses suivantes que pour la première, il faut s’occuper de la maison, du premier qui a besoin de beaucoup d’attention. Mais, pour moi en tout cas, on profite mieux de cette seconde grossesse car on stresse moins, on connaît les différentes étapes. Bonne soirée et profite bien de cette nouvelle grossesse. Gaëlle

    • Maud
      Auteur
      11 juillet 2019 / 18 h 12 min

      Oui, par contre c’est vrai que je suis très sereine ! Après, je l’étais aussi pour la première finalement !
      Mais c’est vrai que les temps de glandouille me manquent !
      Maud

  4. Aurélie
    10 juillet 2019 / 16 h 50 min

    Coucou
    J’adore les récits de grossesse, ça rappelle des souvenirs. C’est pas facile une deuxième grossesse avec l’aîné à gérer! Sur la fin, je m’imaginais perdre les eaux sur le trajet maison/école, c’était une épreuve
    J’ai pensé à ton expérience en lisant un article ce matin sur l’empr du jumeau perdu, je ne sais pas si tu en as déjà entendu parlé mais ca concerne le ressenti du bébé qui « reste ». Ça pourrait t’intéresser dans le futur pour ton bébé.
    Bonne journée
    Aurélie

    • Maud
      Auteur
      11 juillet 2019 / 18 h 10 min

      Oui, c’est plus fatiguant, et encore, j’ai peu de symptômes alors je ne me plains pas trop !
      Tu as le lien de l’article ?
      Maud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.