Vous cherchez quelque chose ?

9E MOIS DE GROSSESSE

J’ai un peu tardé à vous l’écrire celui-ci. En fait, ca fait un moment que je n’ai pas écrit sur le blog. Mais les premiers moments avec bébé sont si précieux que je me suis dit que tout le reste pouvait bien attendre. 

LA DATE DE L’ACCOUCHEMENT

On a terminé le huitième mois en apprenant la date de l’accouchement. Ce serait le 14 novembre. Du moins, si bébé n’arrivait pas à avant. Je voulais tenir jusqu’à cette date pour rester dans le cadre d’une césarienne programmée et avoir Steph à mes côtés le jour J. Plus les jours passaient, plus j’essayais de me ménager pour arriver jusqu’au 14 ! On s’était dit que ce serait mignon d’avoir nos deux enfants nés un 14. Cela nous laissait 3 semaines pour nous préparer.

LE RETOUR CHEZ L’ACUPUNCTRICE

Je suis quand même retournée faire mon 2e rendez-vous chez l’acupunctrice. Il était prévu, je n’avais donc rien à perdre de m’y rendre. Même séance qu’en milieu de 8e mois (débrief ici) et pas de retournement. Rien à faire, ce petit baby était bien installé !

LE RENDEZ-VOUS AVEC LA CHIROPRATICIENNE

J’avais aussi un rendez-vous de chiropraxie. À domicile donc parfait. Je n’avais jamais testé ce type de médecine alternative, alors je me suis dit, pourquoi pas ! En termes de déroulé de séance, c’est assez similaire à l’ostéopathie, mais elle est restée focalisée sur le dos et le bassin, je suppose que ce n’est pas anodin. Première partie de séance, les manipulations sont courtes mais un peu impressionnantes. Rien de douloureux. À un moment, elle me demande de me lever et de voir si mes douleurs sont encore là. Je lui dis que oui, j’ai toujours mal en bas du dos. 5-6 minutes de manipulation plus tard, je suis scotchée, je me lève et je ne les sens plus ! Ça m’a fait un bien fou. Je sens aussi qu’on a libéré de l’espace au bébé qui a bien gigoté dans les heures suivantes. Toujours pas de retournement mais j’avais peu d’espoir de toutes façons !

LA PRÉPARATION À L’ACCOUCHEMENT EN CÉSARIENNE

Après cette séance de chiropraxie fin octobre, dans ma tête, c’est bouclé, ce sera la césarienne, il ne se retournera plus ! Une seule obsession alors : me préparer. J’ai remarqué que de nombreuses femmes vivent souvent très mal leur césarienne, pour la simple raison qu’elles n’y sont pas préparées (non abordée en cours de préparation à l’accouchement, césarienne d’urgence). Je me suis dit que m’y préparer m’aiderait beaucoup. Je suis de celles qui aiment savoir comment ça va se passer, qui aiment connaître les étapes etc … Ma sage-femme m’avait proposé, en voyant mon stress et mes inquiétudes, de faire un cours de préparation à la césarienne individuel. Je lui ai demandé si on pouvait venir tous les deux avec Stéphane. Vu que mon premier accouchement s’était déroulé comme sur des roulettes et que le post-partum avait été physiquement « cool », je voulais qu’il ait vraiment conscience que là, ce ne serait pas pareil. Elle nous a alors raconté pendant 1h le déroulé de l’arrivée à la maternité jusqu’à l’opération, le déroulement de l’opération en elle-même, et surtout, les conséquences sur le post-partum. Elle nous a expliqué les étapes de cicatrisation, les contraintes, les interdictions, elle nous a aussi donné des conseils et recommandations pour la vie à la maison : éviter les escaliers, ne pas porter d’autre poids que le bébé etc … Je m’étais dit que venant d’une professionnelle, Steph serait plus réceptif et prendrait plus au sérieux ces recommandations. Ça a plutôt été très utile !

Quant à moi, ça m’a bien rassurée d’avoir des réponses à toutes mes questions. Même si j’en avais eu beaucoup grâce à vous sur les réseaux sociaux, je voulais avoir aussi des réponses spécifiques à ma maternité. C’est là que j’ai su que j’aurai des points résorbables au lieu des agrafes par exemple.

Si vous êtes dans le même cas que moi, je vous conseille vraiment de demander un cours de préparation comme celui-ci à votre sage-femme, c’est top.

LES MONITORINGS DE CONTRÔLE

Pendant ces trois dernières semaines, j’ai eu deux monitorings de contrôle pour vérifier que le coeur de bébé allait bien. C’est pendant ces deux rendez-vous que j’ai pris conscience que c’était tout proche car ça m’a rappelé le monitoring pré-accouchement. Le fait aussi d’être seule dans une pièce à écouter le coeur du bébé, ça m’a fait me sentir plus proche de lui. Prendre le temps de lui parler.

MES DERNIERS ACHATS DE GROSSESSE / ACCOUCHEMENT ET L’AJUSTEMENT DE LA VALISE DE MATERNITÉ

En vue de cette césarienne, j’ai ajusté ma valise pour la maternité. J’ai acheté pour ces dernières semaines, la maternité et le post-partum un ensemble homewear. Clairement un achat utile ! Se sentir bien dans un ensemble sans couture, d’une matière hyper agréable, ça n’a pas de prix pendant la grossesse ! J’ai aussi commandé des culottes taille haute pour éviter que ça n’arrive sur la cicatrice, ainsi que de nouveaux collants de grossesse car je savais que je ne pourrai pas encore porter mes collants d’avant. J’ai aussi ajouté des lingettes pour pouvoir me débarbouiller au retour de la césarienne, sur vos conseils ! J’ai aussi acheté une brassière souple pour les 2/3 premiers jours post-accouchement, pour être bien à l’aise.

DES SENSATIONS NOUVELLES !

Ce dernier mois, je ne l’avais pas vécu pour Louise vu que j’ai accouché en avance. On m’avait toujours dit que c’est un mois difficile mais je ne savais pas à quoi m’attendre. Finalement, je confirme, dès le début du 9e mois, je me suis sentie plus lourde, j’ai de ti mon ventre baisser et j’ai eu quelques douleurs : mal au dos, ventre qui tire, douleurs lymphatiques au bas ventre. J’avais aussi de plus en plus de mal à marcher longtemps, je sentais que ça appuyait sur mon bas ventre, c’était désagréable. C’est assez frustrant car tu te sens en forme et tu as envie de faire plein de choses. Mais ton corps te rappelle vite à l’ordre !

Côté ventre, c’est une autre dimension, on voit vraiment de beaux mouvements, on prend vraiment conscience qu’il y a un « grand » bébé à l’intérieur, les intéractions sont bien là. C’est assez incroyable !

MON ÉTAT D’ESPRIT

Finalement, pendant ce neuvième mois, je passe de l’anxiété à l’impatience puis l’excitation. Comme je l’imaginais, la hâte de rencontrer Jules a pris le dessus sur les inquiétudes générées par l’approche de la césarienne. Je relativisais beaucoup en me disant que c’était certes ma première opération, mais que j’y allais pour vivre un moment magique. Je me disais aussi que j’avais de la chance d’être en France et à notre époque pour avoir cette option sécuritaire et rassurante. Ailleurs dans le monde ou il y a 50 ans/100 ans, un accouchement en siège/une césarienne, c’est/c’était pas si confortable, voire même très douloureux/dangereux. Alors je me suis ressaisie et j’ai cherché le positif pour finir cette grossesse sereinement, et en profitant au maximum de ces derniers moments enceinte. Il y a un sentiment qu’on a quand on connait sa date d’accouchement, c’est la « nostalgie anticipée » ! J’avais pas encore accouché que j’étais déjà nostalgique de vivre mes derniers moments de femme enceinte !

NOS DERNIERS MOMENTS À TROIS

L’arrivée de Jules, c’est aussi le terme de notre vie à 3 avec Louise. Ça fait très bizarre de se dire qu’il y a 3 ans, on était encore 2, dans un rythme de vie de couple, et en un claquement de doigt, on est passé à 4 ! On a immortalisé le dernier repas à 3, on a savouré en parlant beaucoup du bébé. Je ne dirais pas que c’eet une page qui se tourne mais une nouvelle qui s’ajoute !

Voilà pour ce dernier récit de grossesse. J’ai pris beaucoup de plaisir à écrire tout cela, et je garderai tout cela en souvenirs évidemment ! Si vous avez de questions sur ce neuvième mois, n’hésitez pas à me les poser !

Pour retrouver mes articles grossesse, c’est par ici ! Et tous mes articles de retours d’expérience bébé sont par là !

4 Commentaires

  1. Zoz
    11 décembre 2019 / 0 h 17 min

    Coucou est ce que tu vas raconter l’accouchement un peu plus précisément ? A quel moment tu as pu voir le bébé ?

    • Maud
      Auteur
      11 décembre 2019 / 19 h 31 min

      Oui, c’est prévu en vidéo et dans un article !
      Dès que j’ai le temps de finir !
      Maud

  2. Stephanie
    12 décembre 2019 / 14 h 09 min

    Bonjour, est ce que tu vas faire un article sur comment vous avez préparé Louise à devenir grande soeur ? Merci pour ton retour

    • Maud
      Auteur
      13 décembre 2019 / 15 h 37 min

      Oui, c’est prévu !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.