ROAD TRIP EN ISLANDE (SUD) – CIRCUIT, BUDGET, CONSEILS

roadtrip islande sud

Nous voilà rentrés d’Islande depuis quelques jours maintenant. On en a vraiment pris plein les yeux pendant ce road trip en Islande. Stéphane m’en parlait depuis un moment vu que ses parents y sont allés deux fois, mais on avait jamais vraiment enclenché la réservation d’un voyage comme celui-ci. En avril, c’était l’anniversaire de Stéphane. Chaque fois, c’est pareil. Il s’achète tout le temps ce dont il a besoin donc quand on arrive à son anniversaire, il nous a piqué toutes nos idées. Alors cette fois-ci, j’ai opté pour une vadrouille qui lui faisait vraiment envie, l’Islande ! On a eu quelques contributeurs qui ont participé à ce voyage, et tant mieux, car c’est une destination onéreuse.

L’Islande, ça vous évoque quoi ? Nous, on pensait tout de suite à : glacier, froid, vent, glace, iceberg, geyser, grands espaces, nature et aurore boréale ! Globalement, c’est ce que ça nous inspirait. Mais finalement, ce n’est vraiment pas que ça ! On pourrait aujourd’hui ajouter sable noir, longues routes, vide, cascades, lac, plage. C’est vraiment un pays incroyable par sa diversité, et surtout un pays où l’on voit tout ce que l’on a pas chez nous. C’est peut-être pour cela qu’il fascine tant. Je trouve que par rapport à la Norvège, on en a beaucoup moins entendu parler de l’Islande. Pourtant, elle suscite de plus en plus d’intérêt, alors en plus de faire plaisir à Stéphane, j’avais très envie d’ajouter cette destination à mes carnets de route sur le blog. Pendant ces 5-6 jours de voyage, j’ai reçu beaucoup de messages de votre part me demandant de faire des articles car cette destination fait partie de vos prochains voyages. C’était prévu donc je suis ravie de voir qu’effectivement, il y a une vraie attente sur l’Islande.

Dans cet article, on va aborder notre road-trip de 5 jours à travers le sud de l’Islande. Sur les recommandations de ma belle-mère et suite à de nombreuses lectures (guides, sites de voyages, blogs), on a cru comprendre que c’était ce qu’il fallait vraiment voir de l’île. Les fjords de l’est et le côté lunaire du nord sont très certainement superbes aussi, mais en 5 jours, il faut forcément faire un choix donc on est allé dans ce sens. Ce débrief de voyage et les autres articles spécifiques à chaque partie du road-trip concernent donc la partie du pays qui va de Reykjavik à Jokulsarlon.


NOTRE ITINERAIRE

  • Arrivée à Reykjavik en soirée, nuit dans un hôtel très basique avant le départ
  • Jour 1 : Départ de Reykjavik direction le Cercle d’Or. Arrêt à Pingvellir (faille terrestre au milieu de deux plaques tectoniques), Geysir (geyser en activité), Gullfoss (cascade impressionnante). Fin de journée au Secret Lagon près de Fuldir où on logeait. Pour retrouver tout le détail de la portion Reykjavik – Fuldir via le Cercle d’Or, clique ici !
  • Jour 2 : Départ de Fuldir direction la côte sud que l’on a longée. Arrêt à Seljalandfoss, Skogafoss. Arrivée à Vik pour le déjeuner et pour la vue de l’église au toit rouge avant de retourner un peu sur nos pas. Balade sur le glacier de Solheimajokull. Plage de sable noir, promontoire de Dyrholaey, orgues basaltiques à Reynisfjara pour terminer la journée. Chasse aux aurores boréales cette nuit-là. Pour retrouver tout le détail de la portion Fuldir – Vik, clique ici !
  • Jour 3 : Départ de Vik pour continuer vers l’Est. Arrêt à Skaftafell pour faire une randonnée jusqu’à la cascade de Svartifoss pour moi, et jusqu’au point de vue Sjonarnipa pour Stéphane. Découverte de deux lacs glaciaires avec icebergs à Fjallsarlon et Jokulsarlon avant de revenir sur nos pas pour rentrer à l’hôtel près de Hnappavellir. Pour retrouver tout le détail de la portion Vik – Jokulsarlon, clique ici !
  • Jour 4 : Fin du road-trip, on ne va pas plus loin. Départ de Hnappavellir en direction de Reykjavik par la route 1. Pour retrouver notre séjour à Reykjavik, clique ici !

 


LE BUDGET POUR 5 JOURS

L’Islande est un pays où le niveau de vie est très élevé. Je crois que si vous dîtes que vous avez envie de visiter l’Islande, c’est la première chose qu’on vous dire “C’est cher comme pays !”. Et très honnêtement, c’est vrai ! L’offre hôtelière est réduite à chaque endroit, les prix sont élevés mais il y a néanmoins plusieurs gammes de prix et la possibilité de trouver des hébergements en s’y prenant assez tôt. Je crois que le poste de dépenses où l’on remarque une très nette différence avec la France, c’est le budget food. Tout est bien 30% à 70% plus cher selon les endroits. Il n’y a pas d’option pas chère hormis peut-être les picnics. Mais selon la saison, il est très compliqué de manger dehors, ou alors, il faut rester dans le véhicule. Attention aussi car entre Fuldir et Jokulsarlon (3h de route environ), il n’y a que 2 supermarchés, et assez rapprochés en plus. Ce n’est pas un pays où il y a des épiceries de village par exemple, car il n’y a pas de villages, uniquement des petits hameaux minuscules. Pour la location de véhicules et les frais quotidiens, on est sur des prix assez similaires à la France ou d’autres pays, sauf l’essence qui est un peu plus chère.

LES HEBERGEMENTS

On a choisi de loger exclusivement dans des hôtels et guesthouses. Le budget qu’on s’était fixé nous le permettait et vu qu’on prévoyait de grosses journées de road-trip, on voulait pouvoir avoir de bonnes nuits, de vrais breaks le soir :

  • Nuit 1 – Reykjavik Hostel Village – 109€ : On avait que quelques heures entre l’arrivée en avion et le départ le lendemain matin. Du coup, on est allé à l’économie en prenant un hôtel parmi les moins chers, près de Reykjavik. Chambre microscopique, salle de bains commune, et la surprise, un lit de 120cm, on s’est tenu chaud !
  • Nuit 2 – Guesthouse Grund – Fludir –  125€ : Un établissement vraiment top pour son prix. Des chambres spacieuses, une superbe vue sur la nature et l’accueil était très sympa. On a mangé dans le restaurant de l’hôtel le soir et pris le petit-déjeuner qui était top avec du salé, du sucré et même des fruits frais. Seul hic, il faut passer par l’extérieur pour aller des chambres à la salle de restaurant.
  • Nuit 3 – Hotel Kria – Vik – 253€ : C’est un établissement tout neuf situé au coeur de Vik, contre la Montagne. Les chambres sont superbes avec d’immenses baies vitrées qui offrent un joli panorama. La salle de bains est grande et il y a pas mal de rangements, c’est pratique car entre les manteaux, les vestes, les chaussures de randonnée, les sacs, on a beaucoup de choses ! Le petit-déjeuner est de grande qualité !
  • Nuit 4 : Fosshotel Glacier Lagon – 263€ : C’est un magnifique hôtel en pleine nature. Là aussi, de grandes baies vitrées pour voir la vue sur l’Océan. Les chambres sont un peu petites. Une fois qu’on a ouvert les valises, c’est restreint. Par contre, la décoration est superbe, l’accueil parfait et il y a même un sauna. Il y a un restaurant gastronomique que l’on s’est offert et c’était un délice ! Par contre, rien aux alentours ou presque donc si votre budget ne vous le permet pas, prévoyez quelque chose pour grignoter en chambre ! A l’entrée, ils ont des frigo avec des sandwichs et bouteilles d’eau.
  • Nuit 5 : Hôtel Odinsve – Reykjavik – 152€ : C’est un hôtel à la décoration très scandinave, très mignon. Il est en plein coeur de Reykjavik près de l’église donc emplacement idéal. On a bien aimé cette adresse ! Par contre, pas de petit-déjeuner, ou alors il faut le prendre dans l’établissement à côté. C’est 25€ par personne et il est apparemment très bon mais on ne l’a pas pris.

Soit un budget total de 900€ qui revient en moyenne à 180€ la nuit. C’est un très gros budget mais si vous avez, comme nous, envie d’hôtels sympas, c’est correct pour cette destination. Pour limiter ce poste de dépenses là, je vous recommande de vous y prendre bien à l’avance (plusieurs mois) car il y a peu d’hébergements donc les établissements peu coûteux sont vite pris d’assauts. On a booké en août pour septembre donc on a eu moins de choix. Tournez-vous aussi vers les guesthouses plutôt que vers les hôtels. C’est ce qu’on a fait à Fludir et c’était très bien, super rapport qualité-prix, confortable, mignon. Il est possible de bien réduire ce budget si vous n’avez pas d’attentes particulières mais à condition de s’y prendre à l’avance.

On réserve toujours nos hôtels via Booking. Au fil des réservations, on est passé Genius donc on a souvent -10%. Si vous utilisez ce lien, vous aurez 15€ de réduction sur votre première réservation. Attention, ce n’est valable que si c’est votre première réservation !

LES REPAS

C’est clairement sur ce poste-là qu’il va être le plus compliqué de rogner mais j’ai quand même quelques astuces et conseils pour ne pas exploser votre budget. La première chose importante, c’est que vous serez a priori rarement déçus ! Partout où on a mangé, ça a été très bon. On retrouve souvent certains plats : l’agneau, la soupe islandaise, les potages de légumes, la langoustine, le saumon, la morue. La cuisine est très bonne, c’est un bon point. Pour le budget, il n’y a pas beaucoup d’options. En dehors de Reykjavik, quand on est dans un spot, il y a souvent une offre extrêmement réduite. Par exemple, à Geyser, il n’y a un seul restaurant. A Fuldir, il n’y en a que 3. A Vik, il y en a 13, restaurants, cafetarias, cafés inclus. A Skaftafell, il n’y en a que 2. Et entre Skaftafell et Jokulsarlon, il n’y en a que 3 qui sont d’ailleurs des restaurants d’hôtels. Du coup, ce n’est pas forcément facile de trouver des options moins chères type snacks/cafés. De la même façon, si vous prévoyez de grignoter des sandwichs ou autres dans votre hébergement sans passer par le restaurant de l’hôtel, il va falloir anticiper car rares sont les supermarchés et il n’y a pas d’épicerie. Sur le trajet de Fuldir à Jokulsarlon, il n’y a eu que 2 supermarchés, l’un à Vik et l’autre entre Vik et Skaftafell. Après, plus rien ! Du coup, il faut que vous ayez une glacière pour stocker. C’est ce qu’on avait fait dans l’Ouest Américain. Si vous êtes sur un voyage plus long (10-15 jours) et que vous ne voulez pas vous ruiner en restaurant, c’est une bonne option, c’est ce qu’on aurait fait je pense. Prévoyez quand même de faire au moins un repas chaud par jour. Ca fait vraiment du bien quand on a eu froid dans la journée ! Je vous donne un ordre d’idée des budgets en couronne islandaise et en euros :

  • Une soupe de légumes ou à la tomate : entre 1700 et 2200 kr, soit entre 13€ et 17€.
  • La soupe islandaise garnie d’agneau et de légumes racines (délicieuse !) : environ 2300kr, soit environ 17,50€. C’est une très bonne option pour un repas équilibré, nourrissant à un budget qui reste correct.
  • Une salade : entre 2300 et 2700 kr, soit entre 17,50€ et 21€. Elles sont généralement bien garnies, ce n’est pas que de la salade verte, mais elles ne sont pas copieuses, donc il ne faut pas avoir trop faim. D’autant plus qu’on propose rarement du pain, ou il est payant (aux alentours de 5-7€).
  • Un plat chaud type pâtes, pizzas, burgers, plats végétariens, et parfois les plats sans légumes type poulet au curry : entre 2500 et 3500 kr, soit entre 19€ et 27€. C’est ce que Stéphane a souvent pris. C’est une bonne option pour être rassasié en restant dans la vingtaine d’euros pour un plat ! Généralement, cela était assez copieux.
  • Un plat chaud à base de viande ou poisson : entre 3900 et 5800 kr, soit entre 30€ et 45€. C’est vraiment ce qui revient le plus cher. C’est le prix en France d’un restaurant gastronomique pour avoir un plat type brasserie ici. C’est bon, mais pour nous français, c’est vraiment extrêmement cher pour ce que c’est. Du coup, on en a jamais pris. La seule fois où on en a mangé, c’était dans une cafétéria à Geysir. C’était très bon pour un budget entre 13€ et 20€, mais ce n’est arrivé qu’une fois !
  • Un dessert : entre 800 et 1400 kr, soit entre 6€ et 11€. Dans les 800 kr, c’est plutôt pour un muffin, un cookie. Pour 1400kr, c’est plutôt un dessert à l’assiette type carotte cake, brownie avec fruits et glace. C’est clairement le double de la France pour le même style de desserts dans des endroits reculés.

Je vous conseille de beaucoup fouiller sur TripAdvisor pour repérer où vous irez manger. Souvent, dans les photos, il y a les cartes, ça permet d’avoir un aperçu des prix et des visuels des plats pour se projeter un peu ! On a fait que ça nous ! Et si vous voulez, je partage avec vous nos bonnes adresses dans les articles dédiés à chaque portion de notre roadtrip. Il y a de tout, des petites adresses type cafétérias jusqu’au dîner gastronomique, on a fait de tout !

Sur l’ensemble du voyage, le budget repas s’est élevé à 664€ pour 5 jours, dépenses aéroport comprises, ce qui représente 132€ par jour. C’est clairement LE voyage qui nous aura coûté le plus cher au niveau food. Globalement, en mangeant au restaurant à tous les repas mais sans exagérer, en privilégiant salades, soupes, pâtes, plutôt que poisson/viande, vous pouvez partir sur 100€ par jour, mais difficilement tomber en dessous.

LA VOITURE

Comme d’habitude, on est passé par Auto Escape pour louer une voiture. Beaucoup de personnes nous avaient recommandé de louer un 4×4 mais les prix nous ont découragé car c’était entre 400 et 600€ selon les véhicules. Très honnêtement, vu notre itinéraire, on ne voyait pas vraiment où il serait indispensable d’en avoir un. Evidemment, vu qu’on allait pas mal roulé, on a pas non plus opté pour les catégories mini et compacte comme on le fait souvent. On a choisi une catégorie intermédiaire qui se compose de petits SUV/crossover. On a finalement eu une Kia Stonic. C’est pas immense mais confortable et ça nous a largement suffi pour ce road-trip car beaucoup de spots sont peu éloignés de la route 1 qui est la principale route, celle qui fait le tour de l’île. Partout où nous avons roulé, c’était goudronné. On a eu besoin de faire quelques pistes et routes gravillonnées mais ça suffisait amplement, même en montée. Il suffisait de rouler tranquillement. Attention par contre, si vous partez en plein hiver, entre la neige, le verglas, les pistes glissantes, clairement, là je vous recommanderais plutôt un 4×4 !

On a payé 350€ en prenant l’assurance maximale. C’est important en Islande car il y a pas de graviers et les intempéries font que les incidents sont très vite arrivés, même en faisant attention. Pour la petite anecdote, mes beaux-parents sont partis en Islande une deuxième fois avec des amis. L’un d’entre eux a flingué la porte et l’aile de la voiture juste en ouvrant la porte, un jour de grand vent. Et croyez-moi qu’on a très vite fait de se faire surprendre tant les ventes sont forts !! Je vous conseille donc de prendre l’assurance la plus complète pour parer à toute éventualité. Côte essence, il faut compter 135€ pour tout le trajet, environ 1,75€ le litre.

LES PETITS FRAIS

Ce sont les frais du quotidien, c’est à dire les boissons (eau, thés, cannettes), les petites courses de supermarchés et les souvenirs à ramener aux parents. Cela a représenté moins de 75€ sur les 5 jours vu qu’il n’y a pas grand chose à acheter ! Donc rien ne sert de retirer trop de liquide au départ ! Surtout que la CB est acceptée absolument partout. En dehors de Reykjavik, on a d’ailleurs vu aucun distributeur d’argent.


NOS CONSEILS

Partir en Islande n’est pas un voyage anodin. Je ne dis pas que les autres destinations le sont, mais il est vrai que partir en voyage près du Cercle Polaire implique un minimum de préparation, d’anticipation et d’équipement. J’avais pas mal consulté de blogs pour voir si je trouvais des recommandations particulières mais j’ai pas trouvé grand chose donc je m’étais dit que je vous ferai un topo sur ce sujet. En Islande, le temps change très vite, on est quelque fois passé de grand soleil à temps tout gris en peu de temps. Parfois, il faisait bon, et 30 kms plus loin, très froid. Il y a aussi pas mal de vent et il est vraiment cinglant.

L’EQUIPEMENT

Je vous conseille de prévoir un peu de tout pour parer à toutes les éventualités : au froid, à la pluie, au temps clément, au vent et même à la neige car vraiment, tout peut arriver ! Voici ce que j’avais emporté, sans faire de dépenses supplémentaires, en me contentant de mes propres affaires ou en piquant à Stéphane quelques pièces. L’idée était de ne pas investir vu que j’habite dans une région où je n’ai pas besoin de vêtements techniques particuliers pour m’habiller et faire du sport au quotidien. Attention, je suis partie en été (mi-septembre) donc évidemment, cette liste n’est pas adaptée si vous partez en automne/hiver/printemps !

  • Une parka longue avec une capuche : la mienne vient de chez Comptoir des Cotonniers et je la porte pour la ville, au quotidien. Elle tient bien chaud et me coupe bien du vent. Elle a été idéale pendant ce séjour.
  • Des sous-vêtements chauds : j’ai pris mes sous-pulls que je porte habituellement au ski. Chauds mais fins, très confortables, façon seconde peau, je ne me sentais pas étriquée. Les miens sont ceux de chez Wedze qu’on trouve chez Décathlon pour 5€.
  • Des pulls chauds : J’ai pris 2 pulls composés majoritairement de coton et/ou de laine pour être bien au chaud. Ils ne sont pas trop épais donc c’est top pour ne pas se sentir bonhomme Michelin !
  • Des jeans : J’ai pris mes jeans classiques mais cela aurait été confortables d’avoir des pantalons de running chauds. Mais c’est faisable !
  • Une tenue de ski : Je l’avais emmenée pour avoir un équipement complètement étanche en cas de pluie intense ou neige. Je m’en suis servie pour sortir de nuit à la recherche des aurores boréales. J’aurais aussi dû la mettre pour la cascade de Seljalandfoss car ça m’a bien trempée mais je n’y avais pas pensé, je ne m’attendais pas à ça.
  • Un coupe-vent : Parfois, il ne fait pas froid, mais il y a beaucoup de vent et lui est glacial ! Du coup, j’avais pris une veste coupe-vent à Steph et c’était idéal.
  • Des chaussures de randonnées : J’avais envisagé de partir en baskets mais ça aurait été imprudent car les terrains sont souvent caillouteux et je n’aurais pas été protégée contre le froid/l’humidité/la pluie. Je ne voulais pas mettre cher dans une paire car je m’en sers peu. J’avais guetté les ventes privées au mois d’août et j’en ai trouvé à 27€ sur Showroomprivé.com. C’est la marque Elementerre et elles sont très bien.
  • Un bonnet : le mien est chaud car l’intérieur est en polaire et c’est ce que je vous recommande.
  • Des gants : j’en ai perdu un pendant le voyage mais c’est l’idéal d’avoir des gants de ski, c’est bien chaud et l’air ne passe pas du tout.
  • Une grosse écharpe : j’ai pris la plus grosse que j’avais, c’est presque un plaid ! Mais j’étais très contente de pouvoir englober tout mon cou et la partie basse de mon visage quand le vent fouettait.

Rien ne sert d’emmener un parapluie, il y a toujours du vent donc vous ne pourrez pas l’ouvrir ! Si vraiment vous n’avez pas de quoi faire dans votre placard, je vous ai fait une rapide sélection avec des pièces qui correspondent aux miennes, sans tomber dans des budgets de folie ! Vu qu’il y a les French days en ce moment, j’ai trouvé des pièces avec des promos colossales, notamment sur les chaussures de randonnée !

L’ARGENT

Je vous conseille de retirer de l’argent directement à l’aéroport pour tout le voyage car on a peu trouvé de banque. Ceci dit, ne retirez pas trop car ils prennent la CB partout et c’est plus simple.

LES GUIDES

Pour préparer ce voyage, en plus de tout ce que j’avais lu sur internet, j’ai acheté quelques guides que j’ai trouvés vraiment tip top donc je partage ça avec vous :

  • Le Petit Futé ISLANDE : Il est petit, concis mais on retrouve tout ce qu’il faut voir par zones du pays donc c’est top. J’avais le même pour la Sardaigne et pour l’Île Maurice, et je les aime bien ! Par contre, il manque une catégorie restaurants/hôtels. Il faudrait la version plus épaisse pour retrouver tout cela. Parfois, on aurait pu en avoir besoin.
  • Le guide Nos Curieux Voyageurs ISLANDE : C’est à l’origine un concept de box voyage où l’on retrouve à l’intérieur le guide de la destination du mois. Celui-ci m’a été offert par la marque pile au moment où je regardais pour l’anniversaire de Stéphane. Je le trouve parfait. Il nous a permis de faire notre itinéraire et il y a ce dont on avait besoin en quelques pages ! Pour les amoureux d’instagram comme moi, il y a une page dédiée aux comptes à suivre pour faire de jolies découvertes et/ou s’imprégner de la destination.
  • Le cartoville Reykjavik : Indispensable, comme toujours ! Si vous me connaissez, vous savez que systématiquement, je les achète pour chaque destination. Je trouve que c’est le plus pratique pour avoir en une page un plan du quartier + les bonnes adresses + les choses à voir !
  • La carte Michelin Islande 750 National : Pas mal pour se projeter avant le voyage mais elle ne nous a pas servi en voyage car il y avait de la 3G/4G absolument partout ! On a pu connecter notre téléphone sur la voiture et profiter de la navigation sans problème. Idem pour s’orienter dans les villages ou autres. Mais je vous recommande quand même de l’avoir, on ne sait jamais !

Je crois que j’ai fait le tour de tout ce qui peut vous être utile pour partir en road trip en Islande, du moins pour la partie sud ! Si c’est pour ce voyage que vous optez, je vous recommande de lire mes autres articles qui sont plus poussés et dédiés à chacune des zones parcourues :

N’hésitez pas à me laisser un petit mot pour enrichir cet article, pour me raconter votre road trip en islande ou tout simplement pour me dire si cela vous a été utile, ce que vous aimeriez trouver comme autre information. Je complèterai avec plaisir ! Si cela vous tente de découvrir ce roadtrip en vidéo, le vlog est ici ! Si vous avez prévu de voyager dans un autre pays prochainement,  n’hésitez pas à jeter un oeil à la catégorie voyages du blog où vous retrouverez toutes les destinations que l’on a déjà faites : Copenhague, Bruxelles, les Cyclades, Lisbonne, Stockholm, Venise … mais aussi  l’Ouest Américain, New York, la Réunion, Dubaï

A très vite !
Maud(inette)

2 Commentaires

  1. julie
    3 octobre 2018 / 13 h 32 min

    merci pour toutes ces infos très pratiques. Penses tu que c’est un voyage à faire avec des enfants en bas age ??

    • 7 octobre 2018 / 19 h 43 min

      Avec grand plaisir. Non, je ne pense pas que ce soit idéal. Envisageable oui, mais difficile de faire certaines choses quand même.
      Maud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *