Vous cherchez quelque chose ?

LE LAIT INFANTILE

Ça fait longtemps qu’on n’a pas parlé bébé par ici ! Alors une fois n’est pas coutume, on va parler d’un sujet sur lequel vous me questionnez énormément : le lait infantile ! Depuis que Louise est née, pas une semaine sans que j’ai la question, et à juste titre puisque le lait est la seule alimentation de notre bébé jusqu’à 4-6 mois selon l’âge du début de la diversification. On veut donc s’assurer de faire le bon choix pour son bébé !

L’Organisation mondiale de la santé recommande l’allaitement maternel de façon exclusive pendant les six premiers mois de vie du nourrisson et en complément d’une alimentation diversifiée jusqu’à au moins 2 ans. Pour les mamans qui allaitent, la question ne se pose pas immédiatement. Pour celles qui ne souhaitent pas ou ne peuvent pas allaiter, la question se pose très vite. Pour ma première grossesse, je n’ai pas allaité par choix et j’étais en plus rassurée par le fait que j’ai travaillé plusieurs années dans l’agroalimentaire et que je connais les exigences en matière de lait infantile.

On peut trouver les laits infantiles en grandes surfaces et en pharmacies. Il y a parfois des différences de formats. En revanche, en pharmacie, on trouve davantage de laits spécifiques suivant les besoins de bébé et on peut avoir le conseil d’un professionnel de santé, le pharmacien. Mais pas évident de choisir. Nous, on a fait confiance à la maternité où nous étions. Mais finalement, on a su après coup que c’était le hasard car il y a un roulement des marques proposées par la maternité ! Notre histoire avec Guigoz a donc commencé comme cela puisque de retour à la maison, nous avons acheté ce lait-là. En trois ans, aucun problème. Louise n’a jamais eu de soucis de régurgitations, de mauvaises digestions, de coliques, on a eu la sensation que tout se passait bien donc on en a absolument jamais changé, hormis pour passer au 2 puis au 3, respectivement à 6 mois et 1 an. On a arrêté du jour au lendemain à 3 ans, pour passer à des petits déjeuners classiques. Elle l’a toujours très bien pris, et c’était très bien. En cas de doute, le mieux est toujours de demander conseil à son médecin, pharmacien ou professionnel de santé

Pour Jules, c’est un autre lait infantile qui nous a été proposé en maternité. Jules prenait peu les premiers jours de sa vie. C’était loin d’être un gourmand comme sa soeur ! En rentrant à la maison, j’ai dit à Stéphane qu’on changerait pour passer sur le Guigoz, comme Louise. Pour une raison assez bête, la boîte de l’autre lait avait un côté trop médical, ça ne m’inspirait pas bien. On a donc attaqué le Guigoz dès la naissance et jusqu’à aujourd’hui, Jules est toujours sur cette marque et tout s’est très bien passé. Jamais une régurgitation, une mauvaise digestion, un mal de ventre. Le transit a toujours été parfait. Avec le recul, je me dis qu’on est vraiment tombé les deux fois sur le lait qui leur convenait car le transit est vraiment un bon indicateur qui nécessite parfois un changement de lait. Bref, quand j’en parle avec des amies, de la famille ou avec vous sur Instagram, je n’hésite jamais à vous recommander Guigoz et je n’ai jamais eu de retours négatifs.

Pour celles qui font le choix d’allaiter, elle ont donc leur lait maternel pour leur bébé. Puis vient le moment du sevrage et du passage au lait infantile, au bout de quelques semaines si l’allaitement est compliqué ou compte-tenu des sensations de maman, de quelques mois au moment du retour du travail ou un peu/beaucoup plus pour certaines mamans. A ce moment-là, j’ai beaucoup de souvenirs de copines ou d’abonnées m’écrivant toutes perdues qu’elles ne savent pas par où commencer, comment faire et vers quel lait se tourner. Pour ce qui est du comment faire, je ne suis pas la mieux placée puisque je n’ai pas allaité, alors j’avais tendance à les renvoyer vers d’autres mamans d’Instagram qui parlent régulièrement d’allaitement, ou vers des sites intéressants et complets, comme Mum to be Party dont je vous ai déjà parlé dans mes articles sur le post-partum vu que je le trouve fabuleux ! Pour ce qui est du lait, au moment du sevrage, il y a le lait de suite Evolia a2 2 à partir de 6 mois. C’est un lait qui convient à cette transition et c’est le premier lait de suite au lait a2 en France. Le lait a2, c’est le lait que produisait les vaches à l’origine mais au fil des siècles leur patrimoine génétique a changé et les vaches qui produisent ce lait originel maintenant sont devenues très rares. Le taux de protéines est adapté conformément à la réglementation sur les laits de suite. Après ma story dernièrement sur @maudandfamily, j’ai eu pas mal de mamans qui me confirmaient avoir utilisé ce lait en relais ou en complément de l’allaitement maternel et qu’elles en avaient été bien satisfaites. Guigoz est une marque en laquelle j’ai eu immédiatement confiance. C’est une marque en recherche constante de ce qui se fait de meilleur en matière de nutrition infantile et je crois que quand il s’agit de nos bébés, on a ce besoin d’accorder notre confiance et de se sentir accompagnés pour les choix importants.

Le lait de suite Evolia a2 de Guigoz contient :
– du lait a2 issu de vaches soigneusement sélectionnées qui ne produisent naturellement que de la bêta-caseine a2
– une qualité et une quantité de protéines ajustées*
– du DHA (acide docosahexaénoïque) de la famille des Oméga 3 et de l’acide acide alpha-linolénique qui contribue au développement normal du cerveau*
– Du Zinc qui contribue à la croissance normale et du Fer pour le développement cognitif normal*
– Des vitamines D, A et C qui contribuent au fonctionnement normal du système immunitaire*

Quoiqu’il arrive, je vous conseille de vous faire confiance, d’être à l’écoute de votre bébé, de ne pas hésiter à demander conseil à votre médecin ou à vos amies qui sont passer par là et qui vous répondront sûrement sans filtre, sans embellir la chose et avec sincérité ! Prenez le temps et du plaisir pour donner le biberon à votre bébé, c’est aussi un moment de câlin, de proximité, un moment qui le rassure, qui lui fait du bien, peu importe l’âge. Savourez aussi, un jour, ce sera fini et vous serez nostalgique !

Guigoz a récemment fait un live, justement avec Mum To Be Party et une influenceuse maman. Je sais que plusieurs d’entre vous y ont trouvé des réponses à leurs questions donc je vous mets le lien juste ici ! Quelques questions parmi celles traitées :
– Mon fils de 12 mois est allaité et refuse le biberon, que faire ?
– Sevrage toujours compliqué même avec l’aide d’une conseillère en lactation, que faire ?
– Mon bébé prend déjà le lait de suite Guigoz en journée mais on y arrive pas la nuit, comment faire ?
– Combien de temps faut-il pour passer de l’allaitement complet à du mixte ?

N’hésitez pas non plus à chercher des sources d’informations. Je vous recommande évidemment le site de Guigoz pour en savoir plus et pour aller piocher le plein de conseils, tout comme le podcast des Laboratoires Guigoz qui traite justement du sevrage. Déjà 6 épisodes avec 6 mamans évoquant le sevrage de leurs bébé, une mine d’information à retrouver ici ou sur toutes les plateformes d’écoute (Deezer, Spotify, Apple Podcast, etc … sous le nom de Parlons bébé – Le sevrage. Je vous conseille aussi le site de Mum to Be Party qui est une mine d’or, le podcast Bliss Stories qui apporte énormément de réponses et de témoignages, ou encore le site de La Maison des Maternelles qui a 4 vidéos sur le sevrage !

Pour retrouver tous mes articles famille, c’est par ici ! Retrouvez-moi aussi sur Instagram : @maudandfamily !

*conformément à la règlementation sur les laits de suite

Cet article a été réalisé en collaboration avec Guigoz de telle façon à garantir les informations que je vous donne et à aller plus loin pour bien vous aider dans cet article que vous m’avez beaucoup demandé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.