Vous cherchez quelque chose ?

GERER LES MAUX (14-28 MOIS)

maux-bébé

Les maux de bébé, il y en a eu entre 14 et 28 mois ! On a réussi à les gérer, plus ou moins, on a fait comme on a pu, mais le fait est qu’en tant que parent, on a toujours un moment où on est inquiet et où on a besoin de conseils, de recommandations de retours d’expérience. Alors après le premier article que vous aviez vraiment beaucoup lu et qui reprenait les différents maux de bébé depuis la naissance jusqu’à 12-15 mois (à retrouver ici), je me suis dit qu’une deuxième édition avec tous les maux de bébé auxquels on a fait face depuis serait sûrement utile à certaines d’entre vous !


Pied-main-bouche

Juste avant de partir pour Venise en juillet 2018, Louise a eu le pied-main-bouche. Plein de petits boutons aux pieds et sur le visage. Ca faisait la peau vraiment granuleuse. Puis elle en a eu sur la bouche et le ventre. Je n’avais jamais entendu parler de cette maladie alors je me demandais de quoi il s’agissait. Louise était chez mes parents quand c’est arrivé car Steph et moi étions en déplacement tous les deux. Il s’agit en fait d’une maladie infantile bénigne qui ne se traite pas vraiment car les boutons ne grattent pas. Au bout de quelques jours, elle n’avait plus rien sans traitement particulier, et on a pu partir sereinement.

Roséole

Je crois que c’est ce qui m’a le plus inquiété. Je ne connaissais absolument pas cette maladie. On partait en vacances en Grèce le samedi, mais le lundi qui précède, Stéphane et moi étions au restaurant et Louise chez sa mamie. Le lendemain matin, elle nous dit que Louise a été brûlante dans la nuit. Le matin, elle avait 39,3 alors je lui ai dit de donner un Doliprane. A 16h, la fièvre est revenue, puis la nuit suivante aussi, montant jusqu’à 40,5. J’ai vraiment flippé. C’était hallucinant comme elle était brûlante. Et pourtant, aucun autre symptôme. Je vais voir le médecin vu que ma pédiatre est en vacances, qui me dit qu’elle a la gorge rouge donc que ça ressemble à une angine. La fièvre a continué jusqu’au mercredi soir, puis jeudi plus rien. Le vendredi, elle allait chez mes parents pour qu’on fasse nos valises tranquillement. Ma mère m’appelle à 11h30, elle est couverte de boutons et de plaques. Je prends un rendez-vous pour 17h30, et à 16h30, elle avait plus rien ! On a pensé à une petite allergie, peut-être une plante urticante au parc. Puis 21h30, au moment d’aller dormir, je la déshabille, pleine de boutons dans tout le dos, et les plaques qui revenaient. J’étais vraiment inquiète car on partait le lendemain à 15h ! J’ai passé une horrible nuit, j’ai même appelé SOS Médecin qui m’a dit que si il n’y avait pas de fièvre, il ne fallait pas s’inquiéter plus que ça et qu’au pire, on allait en Grèce et qu’il y a des hôpitaux. Le matin, on se lève, tout est toujours là et elle est vraiment de mauvaise humeur, on a du mal à boucler les valises, c’était une matinée vraiment compliquée dont on se souviendra ! On avait du mal à se dire qu’on partait en vacances sous peu. Finalement, on regarde sur Internet et on découvre par hasard un article sur la Roséole. Même schéma que nous : 3 jours de fièvre intense, puis plus rien avant l’éruption cutanée ! Bingo, on voit des photos, c’est tout à fait ça ! On s’arrête quand même à la pharmacie qui nous fait un peu flipper en nous parlant de varicelle pile au moment où on part pour la plage, le soleil … Dans l’avion, elle a vraiment de sacrés plaques, car en plus il fait chaud. Mais elle s’endort. On arrive à l’hôtel, la nuit se passe sans encombre vu qu’elle était fatiguée. Le lendemain matin, beaucoup moins de boutons/tâches. On a pris le ferry, on est arrivé à notre hôtel. Puis le dimanche, plus rien du tout ! Plus de peur que de mal mais si on avait su que ça existait, ça nous aurait évité tout ce stress !

Sécheresse cutanée

En fin d’été, Louise a eu des rougeurs et des boutons à l’arrière de ses pieds. C’était a priori lié à la transpiration dans ses chaussures. On a utilisé un soin apaisant et asséchant qui a bien fonctionné. Mais du coup, dans la foulée, Louise a eu une grosse sécheresse cutanée sur cette zone, et même des micro-coupures du coup. Ça faisait un effet tout zébré. J’ai énormément hydraté pour compenser mais ça a mis du temps à aller mieux.

Coup de chaleur (sans gravité)

Fin septembre, une journée où il faisait un peu chaud mais pas trop non plus, j’ai mis Louise dans la voiture en oubliant de lui enlever son trench. Je m’en suis rendue compte mais elle dormait. Je me suis dit que ça irait puis on a mis du temps à rentrer avec les bouchons. Elle a eu visiblement très chaud puisqu’en rentrant, je l’ai couchée dans son lit et au réveil, elle avait 39,2. J’ai pas cherché plus loin, je me suis doutée que c’était ça alors je lui ai donné un Doliprane. C’est parti tout de suite et ce n’est pas revenu. On l’a aussi beaucoup hydratée, elle a beaucoup bu d’eau, c’était hallucinant.

Bobos (éraflures)

Depuis qu’elle s’était mise à marcher, elle tombait forcément ! On a passé l’été avec un pansement au genou ! Pour les bobos, rien de mieux que la Biseptine à toujours avoir, ça désinfecte bien et ça ne pique pas. Un jour, Louise est tombé sur un terrain sableux et il y avait plein de sable dans sa plaie. Il a bien sûr fallu nettoyer, et un peu frotter. On s’attendait à ce que ce soit compliqué mais elle a rien dit. Les adultes devraient en prendre de la graine, moi la première !

Maux liés aux dents (irritation et macération intense dans le cou, dents qui sortent)

Louise a encore sorti plusieurs dents. Et elle a é-nor-mé-ment bavé. Un jour pendant le début de l’été où il faisait très chaud, elle avait tellement bavé que ça macérait dans son cou. Elle avait le cou rouge vif, et aux plis, on avait presque l’impression que c’était des plaies. C’était impressionnant. Je ne voulais pas mettre la crème de change ou la crème protectrice car je sentais que c’était différent des fois où la peau avait besoin d’être hydratée. A la crèche, ils m’ont conseillé d’aller à la pharmacie qui m’a vendue un soin juste magique !!! C’est le Cicalfate de chez Avène. Une merveille ! On en a mis une tartine le soir, ça sèche et ça devient blanc comme du talc. Il faut laisser comme ça. Elle a dormi, et le lendemain matin, plus rien. Mais vraiment PLUS RIEN ! Si j’avais su, j’aurais pris une photo pour illustrer cela ! Je n’aurais jamais imaginé qu’un soin soit si efficace tant son cou était vraiment irrité.


J’espère que cet article vous aidera si vous rencontré ce genre de maux de bébé avec votre enfant. Si vous avez des questions plus précises sur mes retours d’expérience, n’hésitez pas à les poser en commentaires, j’y répondrai avec plaisir ! Si vous avez rencontré d’autres maux de bébé, partagez aussi votre expérience !


Pour retrouver tous mes autres retours d’expérience sur la thématique bébé, c’est par ici (diversification alimentaire, voyage, changement de lit, équipement pour bébé …). Retrouvez-moi aussi sur Instagram et sur Youtube !

2 Commentaires

  1. 21 avril 2020 / 17 h 50 min

    S est toujours compliqué fait attention pied main bouche peut revenir sa a étais le cas de mes filles elles l ont ré attrapé avant allez à Disney trop deg

    • Maud
      Auteur
      22 avril 2020 / 21 h 02 min

      Oui, une voisine m’avait dit que ça peut revenir !
      Maud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.