Vous cherchez quelque chose ?

La propreté, retour d’expérience

L’acquisition de la propreté, un vaste sujet ! Si on m’avait dire qu’un jour, il y aurait ça sur mon blog ! Mais finalement, c’est un vrai sujet pour les parents, donc pas de chichis, on l’aborde !

Je dois vous dire que cette histoire de propreté, j’appréhendais un peu ! C’était confortable les couches, ne jamais se soucier de ça, juste changer les couches ! Je me disais « Comment on fera en voiture sur l’autoroute ? », « On va flinguer le canap’ avec les accidents ? », « Comment on gère les pipis nocturnes ? ». Bref, je ne pensais qu’aux galères et je me demandais bien quand ça allait se faire ! Traditionnellement, on dit toujours « Propre à 2 ans ! ». Mais ma pédiatre nous a dit qu’en réalité, les sphincters sont prês à partir de 18 mois, mais il faut que neurologiquement, la connexion avec le cerveau se fasse, que l’information circule ! Elle remarque donc que la propreté intervient, selon les enfants, entre 18 mois et 3 ans et demi. Chez certains, elle est immédiate jour et nuit, chez d’autres, c’est plus progressif. Son conseil était de ne pas la forcer, de laisser les choses venir, juste d’en parler pour avancer. Pour nous, ça s’est fait par étapes.

On parle souvent d’apprentissage de la propreté. Dans l’ancienne crèche où Louise était, on nous avait expliqué qu’on parle plus d’acquisition de la propreté. Etre propre ne s’apprend pas, c’est une association de plusieurs éléments : des sphincters prêts, une maturité neurologique. C’est un processus naturel et spontané, pas un apprentissage. J’avais lu dans un article que l’on devrait plutôt appeler cela « l’acquisition du contrôle des sphincters » et que peu importe la culture, le pays et l’influence de l’humain autour de lui, l’acquisition se fera naturellement quand l’enfant est neurologiquement prêt à ressentir les sensations internes qui lui permettront de contrôler ses sphincters. Je vous invite à lire cet article sur le sujet que je trouve très intéressant. Quant à nous, voici notre retour d’expérience !


Juin 2019 – 2 ans et 5 moisLes débuts

Après avoir déjà tenté le pot quelques fois sans que ce soit régulier, elle a vu une voisine aller au pot. Ça lui a donné envie de « faire pareil », et le soir même, elle l’a fait. Les jours suivants, je tentais de la laisser les fesses à l’air par moments. Elle a demandé une fois mais en général, rien, et quand on repassait à la couche, boum ! Un jour, elle nous a demandé d’aller au pot, elle parlait de grosse commission. On l’a emmenée. Puis rien. En fait, elle essayait de nous expliquer qu’elle avait fait à côté du tapis ! À ce moment-là, on a compris qu’elle était pas prête, on a remis les couches !


Juillet 2019 – 2 ans et demi
Les premiers réflexes de demande

Départ en Corse à la fin du mois ! Partis avec nos couches, on avait rien prévu au sujet de la propreté, on restait dans un mood de laisser voir venir. Puis, à la plage, on a arrêté les couches-piscines. Du coup, elle a eu le réflexe de demander quelques fois quand elle avait envie. Un bon début puisqu’en fin de vacances, elle y allait quand on était à la plage. Chaque fois que quelque chose se passait, on la félicitait et l’encourageait ! Elle était fière !


Août 2019 – 2 ans et 7 mois
Les urines, c’est fait en journée !

Retour à la maison, retour des couches. Hors contexte de la plage, elle n’était pas propre du tout. Je lui ai acheté « Tchoupi va sur le pot » en me disant que ce serait peut-être une façon différente d’en parler. Elle a été très réceptive. Elle connaissait bien l’histoire et elle a commencé à reparler de son propre pot. Vers le milieu du mois, j’ai fait quelques achats pour la rentrée chez ses mamies, et notamment des pots. Juste avant la reprise de la crèche, je suis passée chez Kiabi acheter des culottes dans le but de les mettre dans le trousseau de rechange crèche de Louise. Une fois dans le magasin, elle a vu les culottes et elle était comme une folle ! J’en ai profité, je lui ai dit qu’elle pourrait mettre des culottes que quand elle ferait pipi au pot, car la culotte ne passerait pas par-dessus la couche. Le soir même, elle faisait au pot, et on a attaqué les culottes le lendemain pour ne plus jamais remettre de couches en journée.

Novembre 2019 – 2 ans et 10 mois – Sieste acquise !

Pendant un moment, elle demandait encore la couche pour la sieste. On a jamais insisté plus que cela pour la retirer, on a attendu qu’elle soit prête. Elle faisait encore à l’époque de grosses siestes de trois heures. Puis un jour, c’est elle qui a dit qu’elle ne voulait plus de couches. Alors on lui a dit ok, en sachant qu’il y aurait des accidents. Vu que sur son lit, il y a toujours une alèse, ce n’était pas bien grave. Effectivement, il y a eu des accidents, donc des retours en arrière. A la crèche, il n’y avait plus de couches mais les siestes sont plutôt de 1h-1h30. Le problème, c’est que les mamies mettaient encore la couche car Louise la demandait. Ce qui les arrangeait bien car le pipi sur le lit les inquiétaient un peu ! Finalement, au moins de novembre, juste avant l’arrivée de Jules, elle a déclenché les siestes sans couches ! C’est aussi le moment où on a commencé à les enlever la nuit, mais là, on avait encore beaucoup d’accidents, environ 2 nuits sur 3. Mais on ne voulait pas remettre la couche et revenir en arrière. On savait qu’avec l’arrivée de Jules, une régression était possible. Mais on ne voulait pas a favoriser. Souvent, elle se réveillait vers 3h, puis vers 5h. Elle arrivait pas jusqu’au bout de la nuit. En voyant la pédiatre, en janvier, elle nous a dit de l’emmener aux toilettes avant le repas ET avant le coucher. Ça a effectivement aidé à tenir davantage. Petit à petit, elle a aussi senti la chose arriver. Il est arrivé pas mal de fois qu’elle nous appelle en nous disant « J’ai fait les petites gouttes » mais elle avait réussi à se retenir et à finir aux toilettes. Changer une culotte dans la nuit, bien moins crevant que changer tout un lit ! Mais on était rodé finalement, ça allait vite, en machine directement la nuit, sèche-linge le matin. Et hop, tout remis le midi !

Février 2020 – 3 ans – La nuit acquise !

Vers la fin janvier, on a constaté que les nuits avec accidents étaient de moins en moins nombreuses. On était content, on sentait qu’on tenait le bon bout. Puis début février, nous sommes allés à Lyon, on a loué un Airbnb. En arrivant, on a montré à Louise où elle allait dormir, en lui expliquant que Papa allait dormir avec elle pour être sûr de l’entendre la nuit si elle demandait à aller aux toilettes (parce que sa chambre était à l’opposée de la nôtre). Je me souviens avoir dit à Steph que j’espérais qu’elle ne ferait pas au lit car sinon, la dame allait être un peu fâchée ! Je pense qu’elle m’a entendue car elle me l’a répété plusieurs fois dans la semaine ! Mais finalement, aucun pipi au lit. Stéphane a dormi avec elle, elle a demandé quelques nuits mais pas toutes. Elle était hyper fière d’elle. On l’a toujours félicitée quand elle passait un cap. D’ailleurs, l’avant-dernier jour, on était dans un magasin de jouets. Elle m’a dit « Je suis contente, j’arrive bien à faire pipi aux toilettes la nuit, alors je vais acheter un jeu ! ». On ne lui avait pourtant pas promis de cadeau, promis ! Elle est tellement drôle ! Depuis Lyon il y a 2 mois, on a plus jamais eu d’accident ! Et si elle a envie la nuit, ça la réveille, et elle appelle !

Avril 2020 – 3 ans et 3 mois – Les selles débloquées !

Par contre, pour les selles, ça a plutôt été compliqué ! Louise a clairement peur de ce qui va sortir d’elle. Il y a eu une période où elle était partante et elle a réussi deux fois. Mais depuis, elle demandait toujours des couches. Parfois, on voyait bien qu’elle n’arrivait pas à identifier quand ça arrivait car elle demandait une couche, puis rien. Mais la plupart du temps, elle demandait une couche, en 5 minutes c’était plié, et elle demandait à être changé. J’ai compris qu’elle ne voulait pas voir la chose, que ça lui faisait peur. Alors on a pas insisté. Pas de pression, trois ans tout juste et pas d’école avant 9 mois ! Mais finalement, avec le confinement, ses couches n’étaient plus disponibles. Alors on lui a dit qu’il en restait 4 puis 3, puis 2 puis 1. Première selle compliquée, elle est allée 3-4 fois sur le pot mais on a eu la sensation qu’elle se retenait. Par moment, elle se met à pleurer d’un coup car elle a envie, puis une fois sur le pot, elle dit non. Elle bloque et s’auto-constipe, ce qui ne nous rassure pas. Puis finalement, un jour, Stéphane l’a mise sur le pot et est resté avec elle. En sentant ses selles arriver, elle s’est mise à pleurer/paniquer. Il lui a alors fait un câlin en lui expliquant que c’était normal, que c’était bien. Puis une fois qu’elle eût terminé, elle était très fière d’elle-même. Néanmoins, la fois suivante, même schéma. A J+2, J+3, plusieurs fois, elle a eu envie, mais rien est venu. A J+4, alleluia, c’est arrivé après l’avoir habillée/déshabillée/posée sur le pot de nombreuses fois. J’ai du mal à comprendre comment elle réussit à s’auto-constiper. C’est vraiment psychologique. On essaie de dédramatiser au max, lui dire que tout va bien, que c’est normal. On essaie d’illustrer en lui disant qu’il faut faire de la place dans son ventre. On lui explique simplement le principe de la digestion, comme un circuit dans le ventre. Puis finalement, ça arrive. Elle commence à ré-avoir un transit normal, à ne pas se retenir longtemps. Avec le temps, son cerveau fera le job et tout ira bien. Mais le cap est passé cette fois !


SELECTION DE POTS, REDUCTEURS WC

Je vous ai fait une très courte sélection de pots et réducteurs WC. Pour les pots, nous avons le Béaba bleu et blanc qui est très pratique car il suffit de prendre la partie blanche pour vider/nettoyer. Du coup, elle arrive à le faire seule car c’est une petite partie, c’est bien pour l’autonomie. Nous n’avons pas de réducteur WC mais je trouve que c’est bien pour favoriser l’autonomie. L’idéal, c’est même celui avec le petit escalier mais nous n’avons pas le recul suffisant chez nous. Ceci dit, elle arrive bien à monter sur les toilettes, donc c’est parfait.

POTS

REDUCTEURS WC

N’hésitez pas à partager vos retours d’expérience sous cet article, ça aidera tout le monde ! Pour retrouver mes autres articles retours d’expérience, c’est par ici ! J’ai déjà parlé cododo, passage au lit de grand, vaccination, crèche, maux de bébé … ! Tous mes articles famille sont ici. Vous pouvez aussi me suivre sur mon compte instagram famille et sur Youtube où je fais des vlogs famille quotidiens en ce moment !

18 Commentaires

  1. Pauline
    9 avril 2020 / 11 h 00 min

    J’adore ton article. Ce n’est pas facile la propreté.. Je n’ai pas d’enfants mais j’ai un cap petite enfance. En plus je trouve qu’il y a une pression sur les parents pour que les enfants soit dans la « norme » !! On voit bien que Louise est surper éveillée elle parle bien et fait pleins de choses comme quoi…
    J’ai une amie sa fille était propre pour l’urine et les selles énorme blocage comme Louise sa maman devait lui remettre des couches pour les selles. Elle a tout essayé récompenses, mettre un tableau dans les WC avec des stickers a coller a chaque fois mais il n’y avait rien qui l’aidait et un jour comme ça elle a demandé le pot ! Et depuis c’est bon (bon maintenant elle a bientôt 7ans) .
    Je gardais un petit garçon l’annee dernière il a eu deux ans en juin alors on a commencé à le mettre sur le pot après manger le midi, c’etait le rituel. Avec moi ça fonctionnait plutôt bien urine et selles. Et puis on a Remarque que il était mieux sur les WC avec le réducteurs alors à mon retour en septembre on l’a mis dessus, au réveil le matin, avant la sieste donc après le repas et après la sieste. Après la sieste la couche était régulièrement sèche (enfin avec moi, je le gardais que deux jours par semaine). Il est rentré à la crèche en novembre à 2ans et 4 pois c’etait plus compliqué la bas mais ils avaient la même habitude que moi avant et après la sieste.
    Et puis comme tu dis après une naissance souvent le plus grand des enfants régresse donc des fois quand on est à un petit truc que ça fonctionne et bien ça repart..

    Voilà voilà ! Je pensais pas que mon commentaire serait si long désolée.. Belle journée ensoleillée ☀

    Bisous

    • Maud
      Auteur
      9 mai 2020 / 21 h 23 min

      Oui, je suis d’accord avec toi sur cette histoire de normes car j’ai souvent des mamans qui m’écrivent. Ça me dépite que des parents se rendent malades pour ça ..
      Ca n’aidera pas leurs enfants dans le processus en plus.
      Les laisser aller à les rythme, c’est primordial, tout arrive !
      Maud

  2. Justine2406
    9 avril 2020 / 11 h 21 min

    Bonjour et merci beaucoup pour cet article super détaillé !!
    Ici Adèle a le même âge que ta jolie Louise, depuis septembre 2019, plus de couches en journée, elle gère la totale sur le pot, par contre elle réclame toujours une couche pour la sieste et la nuit. On lui retirera quand elle nous le demandera.
    Notre plus gros « soucis », elle a une peur panique des toilettes (nous avons investi dans un réducteur avec escaliers) mais rien n’y fait… nous sommes un peu perdus…
    Si tu as une astuce pour essayer de débloquer cette peur des toilettes, je suis preneuse.
    Je me dis qu’il nous reste encore quelques mois avant l’école pour débloquer la situation.
    Je sur-valide ta sélection de pots, nous avons le pot fauteuil Babybjorn, il est juste parfait
    Bonne journée à ta jolie famille

    • Maud
      Auteur
      16 avril 2020 / 15 h 24 min

      Purée, c’est étonnant … Alors non, nous on a pas vécu cela. Nous, elle a peur des selles donc c’est encore compliqué à l’heure actuelle. Mais elle ne demande plus de couches …
      Maud

  3. 9 avril 2020 / 13 h 38 min

    Coucou Maud,
    pour notre 3eme je dois avouer qu’on y est allée à la cool sachant que la rentrée à l’école est en septembre…
    La dernier est née 1 mois après Louise du coup, elle est restée en couche longtemps… Depuis le confinement, elle passe ses journée en culotte, quelques loupé mais je pense qu’on peut dire qu’elle est propre en journée.
    La nuit une autre histoire vu qu’elle adore boire la nuit dans sa gourde…. Faut dire que je ne suis pas vraiment pressée pour ça lol !
    ça viendra quand ça viendra !

    Bonne journée

    • Maud
      Auteur
      10 avril 2020 / 15 h 41 min

      Ah oui, nous on ne lui met pas d’eau ou autres à disposition la nuit sinon, c’est pas pratique. Elle boit tout ce qu’elle veut jusqu’à avant le repas du soir. Et le soir, elle boit 1 verre environ. Pipi avant de dormir et c’est good.
      Maud

  4. Floriane
    9 avril 2020 / 13 h 52 min

    Hello Maud ! Merci pour ce chouette article ! Je voudrai juste préciser qu’idéalement on parle d’acquisition de la continence, plus que de propreté. Un enfant n’est pas sale parce qu’il a une couche 😉
    Sinon on a le même pot qui est effectivement top ! Mon fils qui a un an de moins que Louise (janvier 2018) est très fier de le vider et de le rincer. Il a encore les couches mais il demande parfois à aller au pot pour uriner seulement. Quand il demande pour les selles, c’est souvent qu’il a déjà fait et nous demande donc de changer la couche. Et il veut voir ce qu’il y a dans la couche… Miam ! C’est vrai que c’est souvent compliqué pour eux les selles parce qu’il s’agit d’une partie d’eux-même.
    Sinon nous venons de recevoir ce matin même la lunette de toilette avec réducteur intégré. (Je pourrai te faire un retour si ça intéresse quelqu’un.) Parce que comme toi, nous n’avons pas la place pour le réducteur avec échelle intégrée et qu’il a envie d’aller sur les « grands toilettes » 😉 Et mon fils est hyper heureux d’avoir en plus un marche pied à balader partout 😀

    • Maud
      Auteur
      9 mai 2020 / 21 h 22 min

      Oui, c’est vrai que je n’ai pas forcément le bon vocabulaire !
      Louise aussi peut le vider seule depuis le début, c’est pratique.
      Pour les grands toilettes, elle y va sans problèmes pour les urines, pas besoin de réducteur du coup !
      Maud

  5. Gayral
    9 avril 2020 / 18 h 40 min

    Un article qui tombe à pic ! On a essayé de mettre notre petite fille de 23 mois au pot et de ne plus ettre de couche pendant le confinement mais mission impossible. On parle, on chante, on raconte des histoires mais rien ne vient lorsqu elle est sur le pot. En fait je pense qu elle n est pas prête…

    • Maud
      Auteur
      10 avril 2020 / 15 h 41 min

      C’est une certitude !!!
      Maud

  6. Liane
    10 avril 2020 / 9 h 06 min

    Nous ce qui a marché, c’est la lunette 2 en 1. Il y a un réducteur dans le couvercle et comme ça elle a l’impression de faire comme papa et maman. Parfois elle prend même un livre et nous n’avons pas le droit de venir la déranger. Par contre, elle ne veut toujours pas enlever la couche la nuit. Mais comme on va bientôt déménager, on tentera dans la nouvelle maison…

    • Maud
      Auteur
      10 avril 2020 / 15 h 43 min

      On nous avait pas mal parler de cela !
      Oh oui, pas trop de changement en même temps 🙂
      Maud

  7. Marion
    13 avril 2020 / 14 h 00 min

    Maman d’un petit garçon de 19 mois qui semble prêt à débuter la propreté. Il nous dit quand il fait quelque chose dans sa couche & refuse que nous lui mettions une nouvelle couche. Problème il refuse aussi d’être tout nu.
    Nous avons commandé des culottes d’apprentissages chez bambinomio mais avec le confinement elles tardent à arriver…
    En tout cas ton article est très intéressant !

    • Maud
      Auteur
      19 avril 2020 / 22 h 49 min

      Merci beaucoup !
      Nous, c’est encore compliqué pour les selles car ça lui fait peur … Je vais en parler à la pédiatre d’ailleurs mercredi vu que je dois y aller pour le vaccin de Jules.
      Maud

  8. Emilie
    19 avril 2020 / 11 h 41 min

    Merci pour ton article ! Même scénario ici pour les selles… elle se bloque, de retient, se constipe ce qui lui déclenche de grosses infections urinaires (3 déjà assez costaud)… on se dit que ça va venir mais ça nous inquiète aussi … merci pour ton article, j’espère qu’elle aura elle aussi le déclic comme Louise parce qu’on sent que c’est une souffrance pour elle …

    • Maud
      Auteur
      19 avril 2020 / 22 h 50 min

      Alors ici, on en est pas là mais c’est toujours relou les selles. Elle se retient, c’est impressionnant. Nous adultes, on en serait incapable … Les dernières selles, elle a eu à nouveau envie à fin J+2 et c’est arrivé à J+5 … C’est flippant … Aujourd’hui, elle pleurait, elle avait peur que « le caca arrive » … Et toujours rien. On verra demain ! Faut les accompagner en tous cas, ça c’est sûr …

  9. Chloé
    20 avril 2020 / 10 h 29 min

    Merci Maud pour cet article très intéressant!
    Un peu la même situation pour ma Léonie (qui va avoir 3 ans en mai).
    Elle a eu un déclic pour le pipi: un jour elle m’a demandé de mettre une culotte et depuis pas un accident (c’est OK pour la sieste aussi) et la nuit elle a a encore la couche, mais elle est sèche au levé (elle va au wc avant de dodo et parfois elle demande la nuit, ou sinon au réveil elle y va direct).
    par contre, plus compliqué pour la selle: elle ne veut pas, elle demande la couche lorsqu’elle a envie de faire caca).
    pour le moment on ne la brusque pas et on espère que ça viendra d’elle-même.
    En tout cas ça fait du bien de lire ton témoignage!
    Bonne journée,
    Chloé

    • Maud
      Auteur
      9 mai 2020 / 21 h 17 min

      Oui, ça va venir, ma pédiatre m’a dit que c’était normal !
      Maud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.