LA DIVERSIFICATION – 1ÈRE ÉTAPE

diversification alimentaire bébé

La diversification alimentaire … toute une étape ! On veut tous être parfait, on aimerait que notre enfant soit comme ceux qui mangent de tout et qu’il ait le goût des bonnes choses ! On entend tout sur la diversification. Il faut, il ne faut pas … dur de se faire on propre avis. Mais comme bien des sujets, il y a ce que l’on pensait avant et la réalité des choses !
Plusieurs facteurs entrent en ligne de comptes : la saison, le goût de bébé, l’évolution de son système digestif, la période, le budget. Bref, comme souvent, faisons comme on peut, et ce sera déjà pas mal !

J’avais envie de vous parler de cette première étape de la diversification alimentaire qui a duré environ trois semaines et demi. Pour ma part, nous l’avons commencée à 6 mois plein. Pourquoi ? Louise louchait dans nos assiettes depuis un mois et était sûrement prête à manger ! À ce moment là, je terminais mon contrat dans mon entreprise, j’avais aussi pas mal de choses personnelles à faire et j’avais envie de boucler le tout pour me mettre moi aussi pleinement dans la diversification. Sur les recommandations de ma pédiatre, 6 mois plein était aussi le bon moment pour Louise. J’ai la chance d’avoir trouvé, grâce à une amie, une pédiatre géniale sur laquelle je peux vraiment m’appuyer. Elle a toujours de bons conseils, elle est rassurante, déculpabilisante et a une expérience des bébés qui fait qu’elle me donne des recommandations pertinentes et adaptées à Louise.

NOS CHOIX
L’alimentation est pour moi un vrai challenge ! Trop d’enfants n’aiment pas grand chose et je le vivrais vraiment comme un échec si j’avais une petite fille plus tard qui ne soit pas curieuse de goûter ce qu’on lui propose. Évidemment? Elle aura ses goûts et n’aimera pas tout ! Mais j’espère qu’elle aura cette curiosité-là ! J’ai choisi de lui faire ses purées moi-même pour qu’elle retrouve la couleur, le goût et la texture de chaque légume, même mixé. Évidemment, lorsque nous partons en vacances et qu’il m’est impossible de prendre mes purées, j’opte pour des plats préparés. Pour tout, j’opte pour le bio. Ma pédiatre m’a conseillé de prendre en bio au moins les légumes racines car ce sont ceux qui absorbent le plus de nitrates. Pour cette première étape, j’ai suivi son conseil qui a aussi été celui de mes amies et celui qu’on trouve aussi dans les bouquins : pas d’assaisonnement ! Sur le coup, je me suis dit “ça va être fade” ! En réalité, l’objectif est double :
– faire découvrir à Louise le goût de chaque légume sans perturber avec des épices/huiles/sel …
– éviter de favoriser les allergies et des problèmes de digestion

LES LÉGUMES !
Pour cette première étape, ma pédiatre m’a donné une liste de légumes. Je n’ai essayé que ceux qui sont de saison pour avoir tout le goût et les bonnes vitamines. J’ai ainsi essayé la carotte, le poireau, la courgette. Elle a aussi testé des légumes qui ne sont pas de saison, comme la patate douce, lors de nos vadrouilles où j’emportais avec moi des plats préparés. Pour les quantités, tout le monde m’avait dit “surtout, congèle dans des bacs à glaçons, les premières fois, ce sera 3 cuillères !”. Et bien pas Loulou ! Dès le 2e jour, on était à 60g ! C’est sûrement lié au fait qu’on a commencé à 6 mois. Une fois de plus, la théorie n’est pas toujours applicable.
Pour chaque légume, je l’ai testé seul avant de le mélanger à d’autres afin de pouvoir détecter une éventuelle allergie. Globalement, tout ce qu’elle a goûté, elle a aimé, mangé avec envie ! La seule fois où j’ai senti une réticence, j’ai stoppé. Puis j’ai réessayer le lendemain, elle a adoré ! On dit qu’il faut tester jusqu’à 10 fois avant de déduire que bébé n’aime pas un légume.

LES FRUITS
J’ai commencé 15 jours après les légumes pour également éviter le risque de développement de terrains allergènes. Côté fruits, elle prenait au goûter la quantité qu’elle voulait. Je complétais avec du lait. Pour les fruits, je n’ai encore jamais fait les compotes moi-même car je trouve qu’il y a de belles alternatives en gourdes/pots. Je n’ai tout simplement pas assez de places dans le congélateur pour préparer d’avance du salé ET du sucré ! Pour l’instant, elle a tout adoré, elle mange goûlument et avec hâte à chaque fois !

LES ALTERNATIVES AU FAIT-MAISON
Quand on part en vadrouille, chez des amis ou quand on part à l’extérieur pour la journée, on ne s’embête pas avec mes pots home-made dont il faut garantir le fraîcheur et hors de question de se trimbaler la glacière ou autres. Il faut dire que pendant cette phase, on avait 30-35 degrés ! Pour ces occasions-là, je fais confiance à quelques marques qui proposent de bonnes choses. En ayant travaillé dans l’agroalimentaire pendant 5 ans, je décrypte plutôt bien les étiquettes des produits et je sais ce qui me convient. Bien sûr, en plus, je goûte chaque recette pour vérifier que ça corresponde au vrai goût !
Je fais pleinement confiance à Good Goût qui propose des produits bio, 100% naturels avec de très bons goûts. Pour cette première étape, j’ai testé la carotte, la patate douce et le potimarron côté salé. Côté sucré, c’est la seule marque qui propose des recettes dont le fruit principal n’est pas mélangé à de la pomme, ce qui est top pour le début de la diversification. On a testé Pomme, Ananas, Poire, Mangue, Banane, Banane-fraise.
J’aime aussi beaucoup Babybio qui propose des produits accessibles en bio et de bonne qualité. J’ai testé la carotte et la patate douce en salé. Côté sucré, on a testé pomme-abricot, pomme-poire, pomme-fruits rouges et quelques autres … un succès à chaque fois ! Louise et moi, on valide ! Papa aussi, vous le verrez en photo, il mange tout … Je n’ai pas encore testé d’autres marques car elle en a peu mangé finalement des pots/gourdes !

SON RYTHME
Pour cette première étape, on a gardé les biberons du matin et du soir ! 240mL à chaque fois, en lait 2ème âge. Les purées de légumes, c’est le midi, le lait vient ensuite ! Et au goûter, compote de fruits + lait aussi ! Elle est bien calé sur un rythme 8h-12h-16h. Le soir, c’est entre 19h30 et 20h30. Elle s’est calée immédiatement dès les premiers repas alors qu’auparavant, avec le lait, on avait du mal à installer le rythme de 4 repas. Ca a vraiment été bénéfique sur ce plan-là !

LES EFFETS SECONDAIRES
Pendant la première étape de la diversification alimentaire, j’ai remarqué que son rythme de sieste s’était bien fixé : elle s’endort environ 1h après avoir mangé ! Le matin, sa sieste dure 45 minutes environ. L’après-midi, elle dort entre 1h30 et 3h. Quand elle ne dort qu’1h30, elle refait une sieste après le goûter en général. J’ai aussi remarqué que le fait de l’installer pour manger (semi-assise au début puis assise ensuite) a favorisé son éveil puisqu’elle observe/touche/joue beaucoup plus.
Côté digestion, RAS. Pas de reflux ou autres. Par contre, côté transit, c’est plus régulier mais aussi plus difficile ! Apparemment, ça évolue vite.

La première étape de la diversification alimentaire s’est terminée juste avant notre départ en Sardaigne. L’étape 2 a donc commencé en vacances et va continuer un peu. RDV prochainement pour le débrief ! En attendant, vous pouvez retrouver mes autres articles sur l’univers de bébé ici.

Cuit-vapeur Vita Saveur de Seb
Robot Kenwood
Chaise haute avec transat/assise Stokke Steps
Bol et cuillère Design Letters
Assiette Bloomingville Mini
Bavoir vert menthe
Bavoirs plastifiés

diversification alimentaire bébé diversification alimentaire bébé diversification alimentaire bébé diversification alimentaire bébé diversification alimentaire bébé diversification alimentaire bébé diversification alimentaire bébé  diversification alimentaire bébé diversification alimentaire bébé diversification alimentaire bébé diversification alimentaire bébé diversification alimentaire bébé diversification alimentaire bébé diversification alimentaire bébé diversification alimentaire bébé diversification alimentaire bébé diversification alimentaire bébé diversification alimentaire bébé diversification alimentaire bébé

12 Commentaires

  1. Mumtwokids974
    2 octobre 2017 / 12 h 26 min

    Merci pour cet article. Mamgré que ce soit mon deuxième bébé j’avais oublié comment ça marchait! Ma pédiatre est bien aussi mais elle parle tellement que finalement j’ose à peine la lancer sur un sujet!
    Ta fille est trop craquante et on voit qu’elle aime manger (elle louche sur ses assiettes).
    Hâte de lire la suite.

    • 5 octobre 2017 / 17 h 05 min

      Mais de rien … C’est chouette d’avoir une bonne pédiatre, c’est pas le cas de tout le monde.
      Oui, elle adore ça, ça fait plaisir !
      Maud

  2. 2 octobre 2017 / 12 h 49 min

    Très sympa cet article, très agréable à lire!
    J’ai une question pour les poireaux: avec quel mixeur est-ce que tu les mixes pour que les fils ne soient pas un problème?

    • 5 octobre 2017 / 17 h 08 min

      Merci beaucoup !
      Maintenant, j’ai deux robots bébé et ça change tout, c’est génial !
      J’ai celui-ci et celui-là !
      Maud

  3. 2 octobre 2017 / 21 h 11 min

    Super article encore
    Nous on a commencé à 4 mois révolu, suite aux conseils de la pédiatre. Mais la ce n’est pas vraiment pour la nourrir en soi mais plus pour lui donner l’habitude de manger autre chose que du lait. Mais elle a tout de suite compris le système de la cuillère et elle aime ça pour l’instant. Et pareil pour l’instant home made en privilégiant les légumes du jardin ^^

    • 5 octobre 2017 / 17 h 04 min

      Merci !!
      Oui, c’est sûr qu’entre 4 et 6 mois, c’est de la découverte !
      C’est super avec les légumes du jardin en plus !!!
      Maud

  4. Magali68
    3 octobre 2017 / 10 h 36 min

    Quelle jolie poulette et quel beau sourire ! on dirait que papa aussi apprécie la diversification ….
    Elle a des dents ou pas encore ?
    Des bisous.

    • 5 octobre 2017 / 17 h 03 min

      Oui, Papa, il goûte à tout !!
      Non, toujours pas de dent, on s’habitue, on va pas s’y attendre quand elle va sortir !
      Maud

  5. chacha
    10 octobre 2017 / 16 h 57 min

    Hello maud
    Et du coup tu donnes jusqu’à ce qu’elle tu sentes louise rassasiée ou tu pèses que chaque fois ?
    Ma pédiatre m’a dit de ne pas peser mais du coup je suis un peu perdue par rapport au lait ou la dose était calculée.
    Merci de ton conseil de maman

    • 11 octobre 2017 / 11 h 30 min

      Je pèse, je lui fais des portions de 200g pour le midi et 200g pour le soir.
      Je lui donne un yaourt après le midi, le lait le soir, et je vois qu’elle est rassasiée, les dernières cuillères, elle est plus distraite.
      Et le soir, elle s’endort à la fin de son petit biberon.
      C’est bizarre que ta pédiatre ne te donne pas au moins une fouchette de quantité. Moi, elle m’a dit environ 200g le midi et 150-200g le soir. Si elle prend 150g, je fais plus de lait, si elle prend 200g, je fais 90mL.
      Maud

  6. Elise
    30 octobre 2017 / 14 h 11 min

    J’ai toujours mis un point d’honneur à ne pas partager la vie de mes enfants. Je considère qu’ils ont le droit à leur anonymat et à leur virginité informatique. Je ne veux pas faire d’eux les acteurs d’une mise en scène quotidienne destinée à augmenter mon nombre de followers. Je veux qu’ils gardent leur spontanéité d’enfants et qu’ils s’épanouissent dans la vraie vie avant de chercher à plaire à une communauté pas toujours bienveillante……
    Texte complètement veridique par rapport à ton compte instagram créé exclusivement pour ton bébé “de 9 mois” c’est inquiétant quand même ! Évidemment ce commentaire ne plaira pas mais quand j’ai lu ce passage dans le livre de Mathilde (la meilleure), il m’a fait pensé à toi directement… Le nombre de followers changera rien à ta vie surtout qu’il y a beaucoup de personnes hypocrites qui te suivent juste par curiosité malsaine… Pauvre Louise pauvre bébé, qui sait plus tard elle t’en voudra sûrement de l’avoir autant affiché pauvre bichette si jeune, ce n’est pas une peluche… Votre vie privée ne regarde que vous, tu ne connais pas les gens qui se cachent derrière des pseudos et eux ne te connaissent pas non plus !

    • 9 novembre 2017 / 13 h 36 min

      Bonjour,
      Chacun ses choix, le tout est de ne pas juger les autres. Mathilde le fait d’ailleurs très bien car elle like régulièrement mes photos et suit d’autres mamans qui montrent et évoquent leur enfant. Si cela ne te convient pas, libre à toi de ne pas venir par ici.
      Je ne suis justement pas dans la course aux followers, j’ai créé un petit compte pour être entre mamans, donner des conseils, échanger, de la même façon qu’on pouvait le faire avant sous d’autres plateformes. Je n’y partage pas ma vie privée mais des instants de vie uniquement comme le font des milliers de mamans sur Instagram, mais aussi dans des cafés, sur des forums, dans des magazines. C’est un sujet sur lequel on a besoin d’échanger, d’avoir des conseils.
      C’est dommage que tu adoptes ce ton agressif avec un jugement. Dans la vie, il faut concevoir qu’on a pas tous le même point de vue ni les mêmes façons de procéder. Louise va très bien, toute ma famille aussi et on est tous très à l’aise avec l’aspect connecté de ma vie qui n’en est qu’une partie.
      Quant aux personnes malveillantes, j’y pense bien sûr, c’est pour ça que je ne fais par exemple jamais de géolocalisation en temps réel, je ne montre pas les lieux où elle passe ses journées ou autres. Mais malheureusement, les personnes malveillantes sont partout, il ne faut pas vivre en fonction d’elles. Sinon, on ne voyage plus, on ne prend plus le métro, on ne sort plus toute seule, on ne laisse plus son bébé à une baby-sitter, on ne vit plus … Par exemple, certains trouveront normal de laisser rentrer son enfant de 6-7 ans de l’école à pied, pas moi. Je ne les juge pas inconscient, c’est leur choix, mais moi, je ne le ferais pas.
      Bonne continuation à toi,
      Maud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *