VIS MA VIE D’IRON WIFE !

iron man nice

Voilà, l’Iron Man de Stéphane est passé ! Un rêve, son rêve depuis 3 ans. Il s’est mis à courir pour ça. Puis il s’est mis à nager pour ça. Comme à chaque fois, il apprend vite. Quand il s’est mis à courir, deux mois après, il faisait son premier semi-marathon en 1h40. Et 5 mois après, son premier marathon en moins de 4h ! Je m’en souviens encore, je l’ai suivi à vélo avec son père, c’était fin 2015 ! En 2016, il s’inscrit pour l’Iron Man, pour fin juin 2017. Suite à l’Attentat de Nice en juillet 2016, la Ville décide qu’aucun évènement aura lieu sur la Promenade des Anglais pendant une année, jusqu’au 14 juillet 2017. Au moment où il aurait commencé sa prépa, la nouvelle date tombe et ce rêve tombe à l’eau, nous sommes de mariage ce jour-là. Il est un peu déçu car d’autres amis le font mais en même temps, à ce moment-là, on est en plein déménagement. Louise est arrivé un mois plus tard et ces premiers mois de vie d’un bébé sont potentiellement très fatiguants. C’était un mal pour un bien !

Évidemment, ce n’est que partie remise. En juillet 2017, il s’inscrit pour l’Iron Man 2018. Sur le coup, je ne suis pas la plus enjouée. Je sais ce que ça représente comme temps d’entraînement et donc, comme temps non passé ensemble. Un Iron Man se fait à plusieurs. Lui s’entraîne, nous on le soutient, et c’est pas rien ! Jusqu’au mois de décembre, RAS. La préparation a commencé en décembre, et là, j’ai béni le coach d’être arrivé à ce moment-là. Chaque semaine, Stéphane avait son planning avec ses séances à faire. Très honnêtement, je pense que sans lui, Steph en aurait fait beaucoup plus ! Janvier, février, mars, ça va … les entraînements sont nombreux mais c’est l’hiver, on sort automatiquement moins. À partir d’avril, ça s’est accéléré. Une première cyclo début avril, une semaine d’entraînement complète fin avril, puis deux triathlons de préparation fin avril et mi-mai, un long weekend en Corse début juin pour une course de vélo, des sorties de plus en plus longues aussi. On le voit de moins en moins ! Mais franchement, il m’a épaté. Il a une discipline incroyable. Il n’a jamais raté une séance, peu importe le temps, le froid, la chaleur, la fatigue, les douleurs, la chaleur. Même en déplacement, il partait toujours avec ses baskets et son maillot de bain. À Paris, il a fait des kilomètres pour trouver une piscine ouverte. En Allemagne, il a fait un run avec froid et verglas. Et moi, j’étais impatiente que l’échéance arrive ! Il nous a manqué tout ce temps pendant les entraînements. Et je dois dire que pour moi aussi, la fatigue s’est accumulée ces dernières semaines. Les courses, la cuisine, le repassage, la gestion de Louise du réveil à l’endormissement en passant par toutes les nuits compliquées que j’ai faites seule pour qu’il puisse bien dormir. La répartition des tâches était devenue plus unilatérale ! J’étais aussi impatiente de retrouver une certaine normalité. Avoir du temps libre sans Louise, avoir quelqu’un qui prend le relais pour le quotidien, ne pas devoir planifié chaque chose, chaque sortie en fonction du planning d’entraînement. Il avait raison quand il m’avait dit qu’il avait besoin de moi et que l’Iron Man, ça se faisait à deux ou pas du tout ! Ça modifie complètement le rythme de vie : coucher tôt, lever tôt, les escapades en weekend ne sont que pour les déplacements pour des courses. Il faut manger tôt, pas n’importe quoi, se coucher tôt, ne pas trop marcher pour préserver les pieds et les jambes. Ça implique de ne pas partir en long weekend car il faut s’entrainer, il a dû se coucher tôt au mariage de nos amis et dormir dans la voiture ! J’ai fait honneur à sa place jusqu’au bout de la nuit ! Il a aussi raté de bonnes soirées et des occasions à causes de grosses sorties prévues le lendemain …

Si votre chéri s’embarque dans cette folle aventure, sachez qu’il va parler beaucoup de natation. J’ai toujours rien compris au vocabulaire d’ailleurs ! Il sera d’ailleurs bronzé dès l’hiver si il nage à l’extérieur. Vous aurez un vélo dans votre salon. « Non mais attends, j’écoute, le dérailleur a un bruit étrange ! ». Il le nettoiera aussi proprement qu’un bijou ! Il va dépenser un fric fou dans des gels et autres boissons dégueulasses à ingurgiter. Il remplira aussi votre congélateur de Gateau Sport, mais ne vous y méprenez pas, ça sent bon à la cuisson, mais c’est pas bon ! Il vous dira 1000 fois qu’il a des ampoules aux pieds, que courir c’est ingrat et que son tee-shirt lui irrite les tétons ! Il achètera une paire de baskets tous les 2 mois tellement il court. D’ailleurs, il les achètera par deux dorénavant ! Il va faire des machines de vêtements de sport tous les jours ! Il sera tout sourire quand il est content d’une sortie, et subitement le lendemain, il vous dira qu’il n’y arrivera jamais. Un jour, il est hyper sûr de lui, et le lendemain, tout l’inverse. Sachez que vous serez fière de lui et que vous direz à tout le monde que c’est incroyable en racontant haut et fort de quoi il s’agit. Mais sachez aussi que parfois, vous pleurerez de fatigue et d’énervement face à cette masse de temps perdu ensemble et à tout ce que vous faîtes seule ! Si vous êtes normalement constituée, vous serez fatiguée aussi ! Il se couchera vers 21h-22h max ! Par contre, il sera au taquet à 6h ! À l’approche du jour J, il sera stressé, angoissé, énervé, il va perdre sa confiance en lui et son calme. Vous, vous serez aussi au bout du rouleau mais à ce moment-là, il faudra être zen, prendre les décisions à sa place, être proactive et surtout, le rassurer ! Jusqu’au jour J !

Le jour J … cette journée qui commence à 4h du matin. Vu ma fatigue des dernières semaines où j’ai enchaîné déplacements, nuits courtes, beaucoup de choses à faire tout le temps, je n’ai pas eu de mal à me coucher à 20h la veille. Au réveil, il n’est pas là, ça fait déjà 2h qu’il est debout et surexcité ! Tout est prêt depuis 2 jours. Moi aussi je suis excitée, je sors du lit direct et je m’habille, prête à sauter sur le scooter avec son père ! Direction Nice et le départ. On y est assez tôt, on va lui faire un petit coucou/bisou puis on se met dans la fanzone. Je négocie un bout de place dans les gradins pour voir le départ de la natation d’en haut ! Je suis contente, je le vois aller se positionner dans le sas donc je ne le quitte plus des yeux, ils se ressemblent tous avec leur bonnet ! Mais Steph ne l’a pas encore mis donc ça va. Son stress est palpable, il a le rire nerveux et il fait coucou, lui qui ne fait jamais coucou d’habitude. Je le vois papoter avec un autre à côté de lui. Je prends des photos, je filme. 6h30, c’est parti, les premiers se mettent à l’eau. 6h38, Steph arrive dans l’eau. J’arrive à le suivre sur les 10-15 premiers mouvements de bras puis c’est parti pour ses 4 kms. Je ne le vois plus ! Je suis tombée en larmes illico. Un mix de stress des derniers jours, d’inquiétude face à cette course assez folle, de pression qui retombe parce qu’on y est enfin et d’excitation de le voir partir enfin ! Il est à 10-12h de son rêve, passer la finish line de l’Iron Man de Nice !

Tout de suite, on se positionne là où il doit sortir de l’eau. En 50 minutes, on voit les premiers qui arrivent ! 1h-1h10, on le suit sur le tracker et il est dans le timing prévu. 1h17, il sort de l’eau, il commence à défaire sa combinaison de natation et court vers son sac de vélo pour se préparer ! On l’aperçoit quelques minutes, on sent qu’il est content et motiver à enfourcher son vélo. Quelques mètres plus loin, j’arrive à temps, il prend son vélo et nous dit en se marrant « À dans 6h ! ».

Avec le Papa de Steph, on file récupérer notre scooter ! On avait décidé qu’on le suivrait sur le parcours vélo, à la fois pour l’encourager, le rebooster, mais aussi pour le plaisir de le voir réaliser cet Iron Man ! On l’aura vu à Vence, puis à Tourrettes sur Loup, puis juste après Gourdon où il a eu un coup de fatigue. On l’a suivi en scooter tout le col de l’Ècre, jusqu’à Caussols. Pancarte à la main, appareil photo dans l’autre main, alternant avec vidéo ! S’est ensuivi une grosse descente, on sent qu’il est content, il se requinque. Sur la suite du parcours, on le retrouve juste avant le Col de Vence. On monte une partie ensemble. Ensuite, on ne l’a revu qu’à la montée de Coursegoules. Après, c’est majoritairement de la descente pour retourner vers Nice. On se dit qu’il est temps de repartir à Nice. Dans la descente, c’est comme si on avait lancé une bille dans un flipper. Il va si vite qu’on a du mal à le rattraper en scooter. On doit faire attention aux cyclistes, on ne peut pas autant serrer les virages que lui ! Finalement, on lui fait coucou et on file.

Malheureusement, une fois arrivé à Nice, on va vite se poster là où il arrivait en vélo et commençait le run, mais le tracker ne s’est pas updaté. On l’attend en vélo mais il passe à pied et on le capte trop tard, il est de dos et il nous a pas vu … On sait que le premier tour va être dur car il nous a pas vu ! On est allé se poster pour le voir au 2e tour. J’ai récupéré Louise et mes parents qui nous rejoignent. Les passages devant nous s’enchaînent. On le sent HS au début, il fait extrêmement chaud. Heureusement, au moment du semi, le ciel s’assombrit et la pluie arrive. Ça lui fait du bien ! Pour nous, c’est plus compliqué. Louise a du mal à s’endormir, je suis frigorifiée et trempée ! Son frère aura finalement couru 2 fois 5 kms avec lui, ce qui l’a beaucoup soutenu ! Je le revois sous la pluie au 31e. Je file me mettre à l’abri pour endromir Louise avant d’aller sur la finish line pour me positionner ! Alleluia, elle s’endort, on part à la Finish Line, on se positionne, Louise est sur les gradins, ça crie, il pleut, mais elle dort profondément. 10-15 minutes d’attente. Je le vois arriver, je crie « Il est là, il est là ! » à mon père. Je vois qu’il ralentit, il nous cherche, il profite du moment ! Puis il nous voit, il avance, il est trop content ! Je filme ce moment, il me checke la main et passe enfin cette finish line ! Évidemment, je repleure ! 11h33 d’effort, il a le smile, on est là pour le féliciter. Il nous montre sa médaille, on sent sa fierté, et la nôtre ! Je suis surprise de le voir aussi bien debout ! Je me serais attendue à le voir s’asseoir ! C’est vraiment un moment chargé d’émotion.

Je l’ai retrouvé 5-10 minutes après à l’after finish, là où il a pu faire graver sa médaille et surtout manger un peu ! Il a un peu froid mais on profite de ce moment. Avec une petite bière bien sûr ! Louise s’est réveillée et trouve quand même le moyen de taxer la fin de l’assiette de pâtes de son père. Ça tombe bien, il est 19h ! On file récupérer son vélo, ses sacs, avant d’aller faire une photo médaillée sur la Place Massena ! Retour à la maison, encore des pâtes et au lit !

Après ces mois de préparation et tout ce qui va avec, ça y est, c’est fait ! Un joli et impressionnant rêve de réalisé sur la Bucket List de l’amoureux ! Quant à moi, je suis contente qu’on soit enfin arrivé à cette fameuse date ! J’avais hâte de retrouver un peu de normalité mais aussi une vie de couple, une vie de famille et surtout, du temps ! Place à l’été maintenant, je vous raconterai dans un prochain article le joli programme de notre été !!! Il faut bien rattraper ce premier semestre un peu calme !

Je vous laisse avec la petite vidéo du jour J de l’Iron Man, un petit souvenir pour Stéphane que vous pouvez retrouver sur son compte instagram car il fera son propre débrief ! Les pieds de Steph post-Iron Man, mon père qui fait le pitre avec son chapeau anti-uv sur la tâte alors qu’il pleut, Louise qui bouffe les pâtes de son père, mes cris et ma tronche qui a passé 2h sous le déluge, c’est cadeau ! C’était une petite vidéo souvenir pour nous, mais finalement, on partage ! Un grand merci à certaines d’entre vous qui ont encouragé Steph sur le parcours, à St Laurent du Var, à Saint Jeannet, à Nice, à celle qui a même fait une pancarte pour lui. Ça compte beaucoup a ces instants précis et ça lui a donné des coups de boost supplémentaires ! Merci aussi à celles qui le suivaient de loin via l’application et qui m’envoyaient des petits messages !

36 Commentaires

  1. Eva
    26 juin 2018 / 22 h 50 min

    Bravo à ton amoureux pour cet iron man!
    Quel courage! Encore bravo à lui.
    Profitez bien de vos moments que vous allez retrouver!
    À bientôt
    Eva

    • 11 juillet 2018 / 20 h 35 min

      Merci beaucoup Eva !
      Oui, ça fait du bien depuis deux semaines,
      Maud

  2. Cecilia M
    26 juin 2018 / 22 h 54 min

    Trop chouette cette vidéo et cet article !! Bravo Steph pr ce bel exploit (totalement surhumain à mes yeux) et bravo à toi Maud d’accepter autant de sacrifice pr qu’il réalise ses rêves !!

    • 11 juillet 2018 / 20 h 35 min

      A mes yeux aussi !
      Merci beaucoup <3
      Maud

  3. Alicia
    26 juin 2018 / 22 h 58 min

    Génial ! Vous allez pouvoir profitez tout les 3 maintenant

    • 11 juillet 2018 / 20 h 35 min

      Oui, enfin. !
      Maud

  4. MICCOLI Mathilde
    26 juin 2018 / 22 h 59 min

    Trop mignonne ta vidéo 🙂 ! À là finish Line quand il pleuvait ( on était un peu avant là finish Line ) franchement de les voir tous au bout de leur vie, tout donner pour y arriver, certains avec les couvertures de survie c’était trop émouvant j’avais même les larmes aux yeux sous mon parapluie
    J’ai encouragé plein d’inconnus c’était marrant !
    Je ne suis pas hyper sportive mais il est temps de s’y remettre vraiment car je nous ai inscrit avec mon chéri pour le marathon de Nice Cannes ( en relais 2 X 21 ) le 4 novembre. Lui fait beaucoup de vélo ( c’est Paul Heddebaut sur strava, je le dis car c’est un peu leur Instagram à eux ^^ ) donc une préparation correcte et ça ira, par contre moi Ça sera mon Ironman à moi…. IronMathou
    Bisous !
    Mathildouille.

    • 11 juillet 2018 / 20 h 36 min

      Oui, c’est émouvant cette finish line !
      Oui, c’est clair que Strava, c’est leur instagram ahah !!!
      Purée, bon courage, déjà un semi, c’est rude !
      Maud

  5. s0phie____
    26 juin 2018 / 22 h 59 min

    Félicitations Steph!!!! Vraiment !!! Vous devez être fière tous les deux! Et il y a de quoi! Ça m’impressionne !!! C’est fouuu!

    • 11 juillet 2018 / 20 h 36 min

      Moi aussi ça m’impressionne ahah
      Maud

  6. Agnès
    26 juin 2018 / 23 h 20 min

    Qu’est ce qu elle est belle cette médaille!!! Il est allé la chercher et il est un IRONMAN!!!!!! Tous ces investissements, le temps passé en piscine ou sur le bitume à rouler ou baskets aux pieds, les joies et les doutes… tout ça pour tout donner le jour J: mais qu est ce qu elle est belle cette victoire!!!! Il l’a fait!!!! Ton post m’a donné les larmes aux yeux: ça a l air tellement Oufissime!!!! Maintenant vous pouvez profiter et vous retrouver!! En attendant moi je vais encore plus cogiter à me lancer sur les tri… et qui sait un jour je serai peut être une ironwoman . Bonne recup à ton amoureux et profitez bien de votre famille!!

    • 11 juillet 2018 / 20 h 37 min

      Elle peut !!!
      Oui, beaucoup de sacrifices et moi j’en avais vraiment marre !!!
      Merci et bon courage alors !
      Maud

  7. Camille
    26 juin 2018 / 23 h 25 min

    Super article! C’est très intéressant de voir les « coulisses » d’une épreuve sportive d’un côté comme de l’autre! Très belle vidéo aussi et tellement d’amour et de cohésion c’est ce qui ressort dans tout cette belle histoire. Bonne soirée 🙂

    • 29 juin 2018 / 11 h 34 min

      Merci beaucoup, c’est gentil !
      Oui, on a toujours tendance à voir l’exploit du jour J mais ça implique beaucoup !
      Maud

  8. Ferrus
    27 juin 2018 / 0 h 40 min

    C’est un ouf l’amoueuuuuux!!! Quelle aventure! Ton petit récit m’à mis la larme à l’œil !! Quelle belle équipe vous formez!! Mental de fou… je suis épatée!! Bravo à toute la petite famille et à Stéphane bien entendu!! Bisous

    • 29 juin 2018 / 11 h 36 min

      Ouais, il est fou, c’est pas faux ! Il a ce mental que je n’ai pas !
      Merci 🙂

  9. Lucie
    27 juin 2018 / 13 h 58 min

    Je viens de tomber sur votre compte et votre blog, votre article et votre vidéo m’ont beaucoup touchée. On ressent le soutien, la fatigue, les difficultés, l’encouragement sans faille malgré cela, la motivation et tout simplement l’amour ! Le votre et celui de vos familles !
    Je pense que j’aurais craqué un paquet de fois avec un entraînement si intense engendrant l’absence de mon compagnon, je comprends que ça n’ait pas été facile tous les jours ! Mais vous avez été bien récompensés tous les deux/trois par cette finale ! Votre mari peut être fier de vous aussi =) et bravo à lui !!

    • 29 juin 2018 / 11 h 37 min

      Bienvenue alors !
      Merci c’est gentil, oui, ça a pas été facile et je suis contente que ce soit fini.
      J’ai aussi craqué, c’est humain 🙂
      Merci !!! Et à bientôt alors !
      Maud

  10. Frédérique
    27 juin 2018 / 14 h 25 min

    Bravo à ton mari pour la performance et bravo à toi pour ton soutien. Ton récit m’a émue aux larmes car en tant que runneuse je me suis reconnue dans ton témoignage. Place aux vacances. Bises.

    • 29 juin 2018 / 11 h 37 min

      Oh, ça me fait plaisir, merci beaucoup 🙂
      Maud

  11. Elsa
    27 juin 2018 / 17 h 37 min

    J ai versé ma larme en lisant ce post si bien raconté !
    Je vous « kiff » tout simplement ❤️
    L amour la bienveillance sont toujours là dans tous tes posts et qu’en c est bon à lire merci maud merci pour ces petits moments de bonheur au quotidien !

    • 29 juin 2018 / 11 h 37 min

      C’est gentil, je pensais pas, vous pleurez toutes !!
      Merci, c’est vraiment adorable en tous cas !
      Maud

  12. Fanny
    27 juin 2018 / 19 h 11 min

    Bravo à lui !
    Je te comprends tellement dans ton article, j’ai aussi eut mon chéri en grosse préparation sportive ces derniers mois..
    Pleins de sacrifices mais encore plus de fierté à la fin 🙂
    Bisous

    • 29 juin 2018 / 11 h 38 min

      Oui, c’est vrai qu’il y a cette fierté-là !
      Maud

  13. LeslieColibri
    27 juin 2018 / 19 h 12 min

    Coucou Maud,
    Première fois que je laisse un message sur un blog et qui plus est le tiens que je lis régulièrement.. (tout comme ton Instagram, c’est comme retrouver une copine tout au long de la journée 🙂 )
    Je ne pouvais pas passer à côté.. de te dire à quel point cet article est bien rédigé et émouvant ! On ressent vraiment ce que vous avez vécu (une petite partie j’imagine). Et lorsque tu racontes les étapes de l’iron Man et de l’arrivée .. c’est incroyable, on a l’impression d’y être. J’espère que les gens dans le RER n’ont pas vu que j’avais les larmes aux yeux
    Félicitations à vous deux et profitez bien de vos vacances
    LeslieColibri

    • 29 juin 2018 / 11 h 40 min

      Oh merci, ça me fait hyper plaisir ce premier message alors !
      Tu es trop chou, moi aussi, ça me touche de lire ce genre de commentaire ! J’espère qu’il y en aura d’autres ahah
      A bientôt et merci
      Maud

  14. 28 juin 2018 / 9 h 24 min

    Waouh bel article et belle vidéo. Beaucoup d’emotions dans cette expérience. Merci de l’avoir partagé. Et bravo à l’iron Man pour son courage et à toi pour ton soutient et ta patience !

    • 29 juin 2018 / 11 h 41 min

      Merci, tu es adorable !!
      Maud

  15. 29 juin 2018 / 8 h 37 min

    Bravo Maud pour ton soutien sans faille à ton mari ! Ça n’a pas eu l’air facile ! T’es une super nana et une super maman, en tout cas ça m’en a tout l’air 🙂

    • 29 juin 2018 / 11 h 41 min

      Non, pas facile et long !!
      Merci beaucoup 🙂
      Maud

  16. Marion
    29 juin 2018 / 11 h 14 min

    Bonjour Maud,

    Je partage également le quotidien d’un sportif acharné comme le tien et ton article/vidéo retranscrit bien ce qu’on le ressent pendant les périodes de préparation ! Je suis également une maman qui travaille et je sais combien devoir tout gérer pendant ces périodes est difficile et parfois fatiguant !

    Bon courage pour le prochain défi !
    Marion

    • 29 juin 2018 / 11 h 42 min

      C’est gentil, on se comprend alors 🙂
      Merci pour ton mot !
      Maud

  17. Alexia
    4 juillet 2018 / 13 h 29 min

    Super cet article et vidéo ! Le thème change et moi qui adore les évènements sportifs j’ai beaucoup aimé d’avoir ton ressenti et voir ces belles images de filmées.
    Bravo à Steph il peut être fière de lui et je suis sûre qu’il ne dira pas non à en refaire un !

    • 10 juillet 2018 / 12 h 09 min

      Ah super, ravie que ça te plaise 🙂
      C’est plutôt moi qui dit non pour en refaire un ! Mais pour le coup, là, il a surtout envie de souffler et de faire des formats plus courts !
      Maud

  18. marie
    6 juillet 2018 / 14 h 16 min

    J’ai les larmes aux yeux en lisant ton article, quelle fierté, quel soutien… c’est super émouvant
    Bravo à lui & à toi

    • 10 juillet 2018 / 12 h 10 min

      Je crois que vous pleurez toutes lol
      Merci beaucoup,
      Maud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *