Vous cherchez quelque chose ?

[ivory-search id=”20513″ title=”Default Search Form”]

UNE SEMAINE A INTERLAKEN

Me voilà revenue d’une semaine à Interlaken. C’était ma toute première fois en Suisse. Quand Stéphane a su que ses parents y allaient une semaine, ça lui a donné envie. Il y allait quand il était enfant et qu’il vivait en Alsace donc il avait envie de montrer ça à nos enfants, tout comme son papa qui y allait lui-même enfant également.

Interlaken, c’est à 40 minutes de Bern, au centre de la Suisse, dans les Alpes. Sur le coup, je n’étais pas hyper emballée car le coût des vacances en Suisse est élevé, et que pour moi, on pouvait faire la même chose en France. Puis finalement, quel coup de coeur ! C’est incroyable à quel point cette petite ville de montagne est belle, tout comme les paysages qui l’entourent. Là où je me trompais aussi, c’est que ce n’est pas du tout comme aller en montagne en France, c’est vraiment dépaysant. Les maisons, chalets, bâtiments sont différents, la monnaie est différente, les paysages sont différents aussi, j’ai trouvé que c’était beaucoup plus vert avec de belles prairies, là où en France, c’est davantage de forêts. La monnaie est différente, la langue est différente, donc on se sent vraiment en voyage à l’étranger.

Avant de vous donner le détail du programme de notre semaine de vacances, je voulais vous faire un point budget. C’est un pays avec un niveau de vie élevé. En ce moment, le franc suisse est quasiment équivalent à l’euro. Néanmoins, quand vous payez par CB, payez toujours en CHF, ça vaut plus le coup car les frais bancaires sont bien inférieurs versus si vous payez en euros sur le terminal de paiement ! J’ai regardé mes relevés de compte. Pour un paiement d’environ 100€, j’avais 45-50 centimes de frais bancaires, alors que sur le terminal, ça rajoutait toujours 2-3€ de différence.

Je vais donc vous donner notre enveloppe budgétaire pour ce séjour. Evidemment, tout est modulable selon le logement choisi, le nombre de personnes que vous êtes, les activités envisagées …
Transport : il faut impérativement acheter votre vignette à la frontière. C’est 40CHF. Elle est valable à partir de la date d’achat jusqu’au 31 janvier de l’année suivante. Cela permet d’aller sur l’autoroute. Ne prenez pas le risque d’entrer sur l’autoroute sans vignette, vous seriez rapidement verbalisé.e.s. Nous, en arrivant par l’autoroute en Italie, nous nous sommes arrêtés à la douane et il y avait une caisse. Nous avons une voiture électrique et il y avait plusieurs bornes dans la ville car le pays est plus équipé qu’en France. J’ai tout de même regardé le prix de l’essence qui était autour de 2,10€ soit similaire à la France en zone de montagne.
Logement : nous avons fait le choix d’un logement confortable. La météo est toujours incertaine en montagne et il n’est pas rare qu’il pleuve quotidiennement dans l’aprem ou en fin de journée. Avec deux enfants, on voulait ainsi un intérieur spacieux où l’on puisse rester si le temps ne permettait pas de sortir. Je vous conseille de vous y prendre tôt car les prix sont élevés et les meilleurs rapports qualité-prix partent vite. Nous avons booké tardivement donc c’était un peu plus cher pour nous. Néanmoins, nous avions un grand airbnb très confortable que je vous recommande pleinement. Il est situé dans Matten donc à 12 minutes à pied du parc central, à moins de 10 minutes à pied de la gare Interlaken ost. Nous avons payé 2500€ pour une semaine pour un trois pièces d’environ 80 m2 avec une cuisine équipée, deux chambres doubles, tout est fourni : draps, serviettes, liquide vaisselle et même les produits de base comme le sel, le poivre, l’huile … Propreté irréprochable, tout était parfait. Voici le lien.
Pass remontées mécaniques : 330CHF par adulte, 30CHF par enfant de plus de 6 ans, gratuit pour les petits. C’est cher mais cela donne accès à toutes les remontées mécaniques, à tous les trains de montagne, aux trains à crémaillère, funiculaires, aux bateaux et aux bus. On ne touche pas la voiture du séjour !

Petit point météo. Nous avons eu une météo exceptionnelle et parfaitement estivale. Que du ciel bleu ou quasiment, une seule journée plus fraîche que les autres, la première. Mais en général, c’est plus frais donc je vous recommande de prévoir sweat/K-way surtout si vous monter en altitude.

JOUR 1

Nous avons commencé ce séjour par une petite randonnée. Nous avons donc prix le train puis un télécabine pour monter jusqu’à Mannlichen où l’on retrouve en haut une aire de jeux pour les enfants et un superbe panorama. Nous sommes partis de là pour faire une randonnée d’environ 2h30 plutôt accessible. Elle monte un peu d’abord, puis descend. Rien de compliqué et c’est accessible pour les enfants sans problème. Depuis le télécabine, quasiment en haut, sur la gauche, on voit le sentier qui démarre et qui nous a menés jusqu’à la Kleine Scheidegg où l’on retrouve les trains pour aller sur d’autres versants, dans d’autres villages, ou pour monter au Jungfraujoch pour aller voir le glacier. Nous avons déjeuné un Curry Wurst à Kleine Scheidegg, l’ambiance est très sympa, sur des tables en bois. On peut aussi déguster la spécialité suisse : le rösti. J’ai adoré !

Après cette balade, nous avons repris le train pour aller du côté de Grindelwald, une superbe station avec de beaux bâtiments, de belles boutiques, des aires de jeux de qualité, puis l’accès à Grindelwald First Cliff Walk. Il s’agit d’une plateforme fixée à flanc de falaise qui permet de marcher au-dessus du vide jusqu’à aller découvrir un superbe panorama et le glacier.

JOUR 2

Nous avons passé la journée du côté de Brienz. D’abord en train puisque nous l’avons pris depuis Interlaken Ost pour rejoindre le train à crémaillère du Brienz Rothorn. C’est une excellente activité à faire avec les enfants. Le petit train est superbe, et le trajet pour monter jusqu’au sommet est exceptionnel. Je vous conseille de vous installer à la fenêtre, dos à la montée, et du côté proche de la porte pour entrer dans le wagon. Au départ, la vue sur le lac est de plus en plus jolie, puis on passe dans une forêt, puis dans les grands espaces bien vert de montagne. Doucement mais sûrement, on arrive vers une crête, puis une haute, les paysages sont de plus en plus époustouflants. Une fois en haut, les panoramas sont fabuleux, on peut aller jusqu’à la pointe du sommet à pied. On voit les crêtes, les sommets enneigés, le lac de Brienz si turquoise. Magnifique. Il faut compter une bonne heure pour la montée, un peu moins pour la descente. C’est vraiment une expérience ! Le train est bruyant donc si vous avez un bébé ou un tout-petit, je vous recommande de prendre un casque. On ne savait pas et on a régulièrement bouché les oreilles de Jules (2 ans et demi). En haut, il y a deux restaurants. Les terrasses sont évidemment demandées donc je vous conseille de réserver. Nous ne l’avions pas fait donc on a mangé en intérieur mais vu la chaleur, cela ne nous dérangeait pas !

Au retour, au bord du lac, nous avons pris le bateau. Cela change un peu plutôt que de reprendre le train. Il faut regarder les horaires, mais si comme nous, vous avez besoin d’attendre, il y a un supermarché Coop a proximité pour acheter une glace ! Le bateau traverse le lac de Brienz et propose un arrêt pour aller voir les chutes de Giessbach. Nous nous sommes contentés de la voir depuis le bateau car les petits étaient fatigués, surtout Jules. Si vous faîtes l’arrêt, vous pouvez monter à pied ou en funiculaire. La traversée en bateau partait de Brienz et nous déposait à la gare d’Interlaken Ost, juste derrière dans le canal qui réunit les 2 lacs. C’est vraiment l’idéal et les transports sont d’ailleurs très bien pensés à Interlaken.

JOUR 3

Jules était malade ce jour-là donc je n’ai pas suivi le reste de l’équipe pour faire la randonnée, et Stéphane non plus puisqu’il en a profité pour faire un Trail. Quant à nous avec les enfants, après un temps calme à la maison, Jules avait envie de se balader donc on est allé se promener jusqu’au parc central d’Interlaken. On est tombé sur une super aire de jeux avec des toboggans de deux tailles différentes, des balançoires, des jeux à bascules, un tourniquet, une grande balançoire, un mur d’escalade et même des jeux d’eau. Les enfants ont adoré, il y avait de l’ombre et des tables donc on a pique-niqué tranquillement. C’était un bon moment et ce jour de break leur a fait du bien !

Stéphane a fait un Trail de 4h (qui était donné en bien plus longtemps mais il a fait une bonne partie een courant. C’est le tracé : Interlaken > Wilderswil > Schinige Platte > First. Vous trouverez sûrement en regardant où se situent ces spots sur Internet ou vous pouvez lui faire un petit message sur son compte Instagram @steph__explore.

JOUR 4

On était sur une journée d’activités. En vacances, on aime bien mixer balade, découvertes, activités sportives, culturelles, etc … J’avais repéré l’accrobranche de Seils Park qui se trouvait à 5 minutes en voiture. C’était génial. Il y a 9 circuits dont 3 accessibles pour les enfants de moins de 1m20. Il y a également trois petits circuits pour les tous petits. C’est indiqué “à partir du stade où ils marchent”. Mais clairement, non ! Même Jules qui est grand (2 ans et demi, 95 cms), qui est très débrouillard et un brin cascadeur, c’était compliqué. Par moment, en termes de coordination des mouvements, c’était dur. Au niveau de la hauteur, il avait parfois du mal à ce que le mousqueton suive, et c’était trop haut pour l’aider. Du coup, je conseille plutôt pour 3-5 ans. Par contre, l’environnement est joli, le service est top (elles ont aidé plusieurs fois Jules d’ailleurs), la sécurité est parfaite. Côté budget, c’est évidemment plus élevé qu’en France. 41CHF par adulte, 31CHF par enfant, et 19CHF pour les tous-petits.

Après cette sortie sportive, on a changé de côté pour aller au Lac de Thoune. On cherchait un coin pour déjeuner et on a atterri à Neuhaus. Il y a un hôtel, un restaurant, des activités nautiques, mais on est loin du tourisme de masse, ça reste calme. Nous avons déjeuné au snack car pour le restaurant, il faut impérativement réserver. Des saucisses de veau et frites, avec une salade composée, on a partagé le tout et c’était bien agréable avec une belle esplanade verte et le lac. Je vous en parle davantage dans mon article sur les bonnes adresses à Interlaken.

L’après-midi, pour l’anniversaire du papa de Stéphane et notre anniversaire de mariage, on a fait une activité qu’on adore, du parapente. C’était ma 3e fois car j’en ai déjà fait dans le sud de la France et à l’île de la Réunion. Je trouve que c’est vraiment fabuleux ! Nous avons pris les vols chez Paradigling Interlaken et c’était super. Départ du centre en minibus, décollage face à l’intersection des deux lacs, et vol d’environ 40 minutes au-dessus des cimes, puis près du lac, puis de la ville. On atterri sur le Parc Central de la Ville, c’est magique. Nous avons payé 160CHF par vol. Il faut compter 40CHF de plus pour les photos et vidéos prises par le moniteur. Ce n’est pas obligatoire. Pour voir des extraits du vol, regardez le vlog en bas de cet article !

JOUR 5 

Nouvelle journée de découverte puisque Jules allait mieux. En effet, avec son otite et son angine, hors de question d’aller en altitude. Nous avons donc choisi d’aller du côté de Lauterbrunnen, un petit village dans la vallée aux 72 cascades. Nous avons fait la principale, c’était encore calme de bon matin. La montée est raide mais c’est toujours sympa de se retrouver derrière le rideau d’eau (peu fourni), et surtout, cela offre une belle vue sur Lauterbrunnen. En bas, les enfants ont adoré la petite fontaine !

En prenant le bus juste à proximité pour deux arrêts de mémoire, nous avons pu aller visiter Trummelbachfalle. C’est un site où l’on retrouve 10 cascades glaciaires. Stéphane n’a pas pu venir car c’est à partir de 4 ans donc Jules ne pouvait pas entrer. En effet, il y fait froid, c’est très glissant et assez dangereux pour les tous-petits. Même Louise, 5 ans et demi, a donné la main tout le long. Elle a par contre adoré. Il s’agit de prendre un petit funiculaire pour arriver au sommer. Les cascades sont époustouflantes. Certaines passent au coeur de la montagne, d’autres en extérieur. Le débit est impressionnant, j’en ai rarement vu de si puissantes ! C’est vraiment à voir. On descend à pied pour les voir une par une jusqu’en bas. Il faut compter une petite heure. Côté budget, c’était de mémoire 14CHF par adulte et 6CHF par enfant déplus de 6 ans.

JOUR 6

Stéphane voulait faire l’activité incontournable d’Interlaken : le Junfraujoch. C’était inaccessible pour Jules en termes d’altitude, et limite pour Louise donc cette fois, c’est moi qui suis restée avec le enfants. Le Jungfraujoch est un point culminant où l’on domine le glacier. Un site où l’on peut également se promener. Il faut être bien équipé puisque c’est enneigé (neiges éternelles) et il y fait froid. vu l’altitude. Cela permet également de voir les sommets environnants. Il est possible de déjeuner là-haut.

De notre côté, avec les enfants, nous sommes allés au JungfrauPark, rien d’incroyable, c’est un peu old school, mais ça peut sauver une journée pluvieuse ou tout simplement leur faire plaisir le temps d’un moment dans la journée. C’est une espace ludique avec piscine à boules, parcours à explorer, toboggan, un château gonflable, plein de jeux indoor et outdoor, ainsi que des jeux d’eau. Il y a plusieurs salles. C’était parfait pour ce jour-là car avec son otite, on ne pouvait pas aller à la piscine ni au lac. Pour le prix, c’était 14CHF par enfant de plus de 2 ans. Les parents accompagnateurs ne paient pas.

Le soir, je suis allée voir le point de vue Harder Kulm, un grand classique d’Interlaken. Il est à 1300m d’altitude et offre une belle vue sur les lacs et les sommets. On y accède là encore par un funiculaire et une petite marche de 5 minutes. C’est une passerelle une pointe propice à une jolie photo que j’ai évidemment faite ! On peut d’ailleurs mangé au sommet et ça donnait envie toutes ces fondues !

JOUR 7

Dernier jour avant de repartir, on a profité jusqu’au bout puisque Louise a fait de la luge d’été et c’était super. Elle n’est pas très loin du centre ville, à quelques minutes en voiture. La descente est chère puisqu’on a payé de mémoire 16CHF par personne pour une descente de moins de 2 minutes. Par contre, la montée se fait avec un joli funiculaire rétro, et une fois en haut, les enfants peuvent jouer, c’est sympa. Il y a même un beau restaurant panoramique.


Interlaken est une destination très complète, on aurait pu encore faire d’autres randonnées, visiter d’autres villages, profiter davantage des lacs en faisant du paddle, du vélo ou du bateau, visiter les châteaux, faire la vieille ville. Mais en une semaine, on ne peut pas tout faire, d’autant plus qu’il a fait particulièrement chaud.

En tous cas, c’est une destination qui donne envie de retourner en Suisse, à la fois pour la beauté des paysages mais aussi pour la qualité de vie : une sécurité absolue, une population accueillante et kids friendly ! La Suisse, on reviendra !

Vous pouvez aussi retrouver mon article sur les bonnes adresses à Interlaken ici. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaires. Vous pouvez aussi visionner le vlog si vous voulez voir tout cela en images !

Pour retrouver mes articles voyage, c’est par ici ! Rejoignez-moi aussi sur Instagram @maudinettte pour vivre nos voyages en escapades en live ! Si vous voyagez en famille, vous pouvez aussi écouter mon podcast Vadrouille sur le thème du voyage en famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.