Vous l’avez sûrement vu sur Instagram, je me suis récemment échappée avec le Happy Running Crew, direction Amsterdam ! Avant de vous en dire un peu plus sur ce weekend running, il faut que je vous en dise un peu plus sur le Happy Running Crew ! Si vous aimez courir pour le plaisir, avec des copains, que ce soit 3, 5, 10 ou 20 kms, ou plus d’ailleurs, vous n’avez plus qu’à rejoindre cette jolie communauté pleine de bonne humeur ! C’est Chloé, runneuse et blogueuse sur La Penderie de Chloé qui est à l’origine de cette communauté. Elle adore courir, et pour le fun avant tout ! Ne trouvant pas de communauté à laquelle elle pourrait s’identifier, elle a lancé le #happyrunningcrew sur Instagram, puis le compte du même nom. Un seul objectif : partager des expériences de running et se retrouver pour des runs sympas à plusieurs ! Et à Bordeaux, les RUN+FUN sont devenus réguliers, une vraie team de happy runners ! Du coup, et pourquoi pas ailleurs ? C’est comme ça que je me suis retrouvée à organiser mon premier run avec le Happy Running Crew ! Une team de 5 pour cette première fois, une circuit de quelques kilomètres et on s’en souviendra vu la chaleur extrême de ce début juillet ! C’est justement la période qu’a choisi la team pour lancer le site internet de la communauté où vous pouvez retrouver les ambassadeurs de chaque ville, des retours d’expérience sur le blog et vous pouvez aussi acheter le super tee-shirt du Happy Running Crew !! Bref, je fais partie de cette team d’ambassadeurs de choc et notre première rencontre à tous s’est faite à Amsterdam !

Pourquoi Amsterdam ? Pour aller courir évidemment ! Au programme, deux jours avec la marque Brooks qui nous accueillait à l’occasion des Championnats d’Europe d’Athlétisme ! On est tous arrivé le samedi, l’occasion de nous rencontrer et de faire notre premier shooting Happy Running Crew pour immortaliser cette jolie rencontre. Puis, nous sommes tous allés au village des Championnats d’Europe pour rencontrer la team Brooks, découvrir leurs nouveaux produits, et notamment les brassières très techniques pour toutes les morphologies. Le soir, pour prendre des forces, on a découvert un restaurant trop mignon au coeur d’Amsterdam : le Venster 33. L’adresse est vraiment trop mignonne, il y a une belle terrasse pour profiter des apéros d’été et la décoration à l’intérieur est canon. On s’est vraiment régalé ! Après un bon thé vert à la menthe glacé qui a fait de nombreux adeptes, on a partagé des assiettes de tapas. Pour le plat, j’ai opté pour un poisson avec un duo de purées et des petits légumes, juste ce dont j’avais envie et besoin à la veille de la course.

Parce que oui, nous sommes venus pour courir ! Le dimanche, on faisait tous le 10 kms d’Amsterdam, juste après l’arrivée des semi-marathoniens. On a vu arriver les premiers et je dois vous dire que j’étais scotchée ! Le premier homme a mis 1h02 et la première femme 1h10. Vu ma forme du jour, c’est à peu près le temps que je pensais mettre pour en faire la moitié. Je me suis réveillée en petite forme le dimanche, j’étais à peine sûre de prendre le départ. Mais l’avantage d’une communauté comme le Happy Running Crew, c’est que les copains sont là pour te motiver et pour surtout, ne pas te mettre la pression ! Il y a celles qui sont venues en espérant faire leur record personnel, il y a les autres qui voulaient juste le faire, et tout le monde l’a fait avec le sourire et dans la bonne humeur ! Du coup, j’ai pris le départ et finalement, j’y suis allée doucement mais sûrement ! Le parcours était canon, j’ai découvert Amsterdam de la meilleure des façons ! Le parcours est rythmé par les ponts donc ça monte, puis ça descend, puis ça monte, et ça redescend ! Je n’ai pas l’habitude moi ! En plus, le soleil est finalement sorti pile au moment du départ, à 11h30, nous offrant une température de 30 degrés ! Heureusement qu’il y avait de l’eau régulièrement, bravo aux organisateurs ! Finalement, je pensais faire une alternance de marche et course mais je ne me suis pas arrêtée ! 1h10 plus tard, je passais la ligne d’arrivée, un peu KO mais contente de l’avoir fait ! C’était mon 3ème 10 kms et j’ai déjà hâte de recommencer, en espérant que la prochaine fois, je serai en forme !

C’était vraiment une première belle expérience. Je suis revenue avec une nouvelle paire de baskets Brooks hyper légères avec un design bien féminin, de quoi m’assurer plein de runs parfaitement chaussée ! Allez, vous aussi, rejoignez le Happy Running Crew sur le site, sur Facebook, sur Instagram, et même sur Snapchat (happyruncrew) si vous avez envie de voir à quoi ressemble les sorties RUN+FUN ! Je vous laisse avec les clichés de notre happy shooting sur place et en prime, je vous mets même le selfie du départ dans le sas « élite », vous verrez mon inquiétude sur ma tête, mais tout s’est bien passé, pas de bousculade ! Et merci Adrien (@adrien_aem) pour les jolies photos et ta patience ! Filez voir son compte instagram si vous voulez rêver un peu !

happy running crew happy running crew happy running crew happy running crew happy running crew happy running crew happy running crew happy running crew happy running crew
happy running crew

Enregistrer

Hello les filles ! Bon, si vous êtes arrivées sur cet article, c’est que vous faites du running, que vous avez l’intention de vous y mettre ou que vous avez envie de trouver une motivation à vous y mettre ! Pour ma part, quand je me suis mise au running, les vêtements avaient une place à part entière ! J’avais envie de porter mes nouveaux achats, et du coup, j’allais faire du sport !

Pour bien attaquer le printemps, je vous propose trois tenues différentes pour être à l’aise, faire du sport confortablement tout en ayant un look sympa qui nous fasse aussi plaisir.

La première tenue, c’est plutôt pour les soirées de printemps où il fait encore un peu frais et où c’est encore un peu juste pour sortir le short. Le legging est vraiment idéal. Il a la bonne longueur, une matière technique très agréable et surtout, une coupe qui fait qu’on a pas l’air d’un boudin ! Non, je n’exagère pas, j’ai beaucoup de mal avec les leggings ! Mais celui-là est vraiment top et je l’ai trouvé chez Element. D’ailleurs, en ce moment, sur le compte Instagram du @HappyRunningCrew, il y a un concours pour tenter de gagner une tenue Element ! C’est jusqu’au 12 mai donc dépêchez-vous ! Couplé à ma toute première brassière Lorna Jane et un top Lorna Jane tout en transparence, c’est idéal !

Look running look running

Pour la deuxième et la troisième tenue, il faut que le soleil soit de la partie, ce qui était le cas ces deux-jours-là. Pour ma part, le short est vraiment ce que je préfère porter pour courir. Je suis bien à l’aise, je n’ai pas trop chaud ! Je les achète souvent avec de la couleur pour me donner du peps et de la motivation ! Celui-ci vient de chez Lorna Jane, comme la plupart de mes vêtements de sport vu que j’adore la marque et leurs produits. En haut, j’ai un autre top Lorna Jane qui est en résille sur la partie haute donc très féminin. Il est surtout hyper léger !

look running

Pour la troisième tenue, j’avais aussi envie de vous proposer un bon plan, la partie « promotions » du site de Nike ! Elle est souvent mise à jour et elle permet de faire de bonnes trouvailles, et notamment des shorts à moins de 30€ ! C’est justement le cas de ce short qui est top et que j’ai payé 27€. Toujours avec un top et une brassière Lorna Jane, évidemment !

look running

IMG_9301

« C’est quand que ce p***** de portique va apparaître ? J’ai hâte d’arriver ! Plus que 300 mètres ! J’en peux plus ! Qu’est ce que ça semble loin ! Trop cool, je double ! Allez j’accélère ! Bon, allez, je me redresse pour les photos ! Ah cool, Papa m’a vu ! Ah il y a Steph ! 1’03″12 ! Ouf, c’est fini, et je suis super contente ! »

Voilà ce que je me disais dans les 300 derniers mètres, ceux où j’avais hâte d’arriver et où j’étais contente de ce que je venais de faire ! Alors oui, ce n’est pas un semi-marathon ni un marathon, mais c’est ma performance à moi. Quand j’ai commencé à courir en mars 2015, je me rappelle encore de la galère de mon premier run. Un dimanche matin où je me suis dit que si je n’y allais pas maintenant, je n’irais jamais ! 3,92 kms d’essoufflement et de galère plus tard, j’avais quand même envie de recommencer et voilà que moins d’un an plus tard, je fais mon premier 10 kms ! Donc ouais, je suis plutôt contente !

Je suis venue chercher mon dossard la veille. Évidemment, j’étais surexcitée et j’avais hâte d’y être. Mais le matin, en me réveillant, j’avais une petite boule au ventre. Et la petite boule au ventre m’a suivie jusqu’à la ligne de départ. J’avais la trouille d’être dans un mauvais jour et de ne pas savourer ma première course. Mais déjà, j’ai eu un gros coup de chance : un temps printanier et pas un brin de vent ! Bref, il est 8h50, mes parents sont venus me voir et mon chéri court avec moi. A priori, ça commence bien.

9h, le compte à rebours est lancé, et ma seule préoccupation est de réussir à sortir de la masse de personnes sans me freiner dans mon rythme et je réussis plutôt bien à me stabiliser. Bon, il y a quand même 2-3 mecs qui me doublent en me shootant littéralement le bras gauche et j’ai la sensation que quelques personnes seraient prêtes à me marcher dessus pour gagner 10 mètres ! Mais je reste zen, je m’occupe de mes jambes et de la route. Le premier kilomètre, je suis un peu inquiète parce que mes mollets me piquent un peu. Il faut dire que je manque un peu d’entraînement ! Jusqu’au 3ème kilomètre, je ne suis pas au top du top car on est justement parti un peu vite. Je me sens ralentir entre le 3ème et le 4ème, je me demande bien comment je vais faire pour aller jusqu’à 10 ! Au 4ème, je suis contente, mes parents m’ont vu donc ça me met un coup de boost ! Je croise le premier qui arrive, et moi qui en suit à 4,5 kms. C’est ce qu’on appelle « une claque » !

Jusqu’au 5ème, j’ai la sensation qu’un point de côté arrive et ça me gêne un peu. Mais le ravito nous fournit en eau et ça m’a sauvée ! Je sens à partir du 6ème que je suis mieux, j’arrive à stabiliser ma vitesse mais mon chéri prend le large car ma vitesse n’est pas très confortable pour lui. Je me concentre sur mon rythme et j’avance en ne pensant qu’à mes pieds ! Au 7ème, je commence à attendre le demi-tour avant la dernière ligne droite avec impatience ! Je croise Cristal, une copine, qui me capte et qui m’encourage, ça fait du bien ! Quelques mètres après, j’entends « Vas-y Maud » ! Je ne sais pas qui c’est mais je le prends pour moi, ça me booste aussi. Enfin, le demi-tour est là, je suis à 7,5 kms et je me dis que c’est la dernière ligne droite. Jusqu’à 8,5 kms, je commence à tenter des accélérations pour voir comment ça va mais je n’arrive pas à tenir longtemps. Donc retour au rythme normal. 9ème kilomètre, je commence à avoir envie d’arriver mais je tiens le bon bout donc j’accélère un peu. Je croise des autres coureurs sympa avec qui on s’auto-motive, super ambiance ! Puis à 9,5 kms, je croise la team de Lululemon Athletica de Cannes qui crie, brandit des pancartes, grosse ambiance et gros coup de boost !

C’est parti plus que 500-400-300 mètres, j’accélère pour finir en 1h03 comme je me l’étais fixé. Plus que 300m, plein de sensations dans ma tête, celles décrites au début de l’article, je passe la ligne des 10 kms, je suis KO mais super contente, fière de moi et de mon temps. J’ai avancé sans trop me poser de questions, j’ai très peu regardé mon appli, j’ai soutenu des nanas qui avaient un peu de mal et j’ai été contente d’avoir du soutien de celles qui étaient au taquet ! Et en plus, j’avais ma copine Caro à l’arrivée !

Bref, j’ai fait ma première course de 10 kms, finalement en 1’02″47, j’ai profité et j’ai hâte de recommencer ! Donc le 24 avril, je rechausse mes baskets et direction le 10 kms de Nice pour une nouvelle course ! Toujours avec pour objectif de me faire plaisir, même si quand même, j’aimerais bien mettre 1h cette fois ! Et vous aussi, racontez-moi tout de votre première course, je veux tout savoir ! A très vite !

IMG_9329
FullSizeRender(24)
IMG_9273
IMG_9345 IMG_9353 IMG_9354
IMG_9343

Je cours depuis le mois de mars 2015, c’est à dire qu’il y a un an à cette époque, je pensais inconcevable de courir pendant une heure, ni même pendant 30 minutes à vrai dire. Tout me semblait impossible. Mais de plus en plus, je consultais des comptes Instagram qui me donnaient envie d’essayer, qui m’inspiraient et qui me motivaient. J’avais déjà parlé de mon début d’expérience en running dans un de mes premiers articles de blog que vous pouvez retrouver ici.

Au départ, je me suis entraînée pendant 2 mois pour faire un 5 kms que j’ai réussi à faire en 33 minutes. Je faisais 30 minutes à l’entraînement, mais le jour J, je n’ai pas réussi à passer le peloton sur le premier kilomètre, et du coup, je me suis épuisée en étant irrégulière (sprint pour doubler puis ralentissement pour récupérer). Puis pendant 2 mois, j’ai continué de m’entraîner sur des distances de 6 kilomètres maximum, je n’arrivais pas à aller plus loin jusqu’à ce que mon chéri m’embarque début juillet pour un footing de 5-6 qui s’est finalement transformé en un tour de 7,3 kilomètres ! Je les ai senti passés mais j’étais super contente ! Je l’ai fait 2 fois puis la chaleur (canicule !) est arrivée, les vacances aux USA aussi, et tout cela a eu raison de moi. A la rentrée, après 2 entraînements de décrassage de 6 kilomètres, le troisième a été une très bonne surprise. J’étais un peu fatiguée, il faisait chaud mais j’étais partie pour faire 5 kilomètres. Voyant comme je me sentais bien, je me suis dit que je ferais 8 kilomètres. Puis finalement, au 7ème, j’ai fait un détour pour en faire 10. Autant vous dire que les deux derniers ont vraiment été durs et que je suis arrivée sur les rotules en me jetant dans l’herbe. Tout y était : les fourmis dans les mollets, le mal de pieds, la fatigue, la sensation de suffoquer un peu. Mais j’avais fait 10 kilomètres (en 1h09), et j’étais super fière ! Puis de octobre à décembre, j’ai été très irrégulière. Je n’étais pas équipée pour courir dans le froid, j’avais moins envie. J’ai néanmoins fait quelques runs de 8 kilomètres avec une copine. J’étais quand même satisfaite de voir que 7-8 mois après mon premier run, ma sortie de base n’était plus un 5 kilomètres, mais plutôt des 7-8 !

Je n’ai couru qu’une seule fois en décembre, mais plutôt bien : 5 kms en 30 minutes ! Bref, après un mois de décembre inactif, Noël puis deux semaines de vacances à La Réunion puis l’île Maurice, j’ai rattaqué. J’avoue que j’étais un peu inquiète vu que le 10 kms de Cannes approche, et que pour mon premier 10 kms, j’avais pour objectif de mettre 1h03. J’ai fait un premier run de décrassage de 6 kms qui m’a un peu achevée. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai eu mal au dos pendant plusieurs jours ensuite. Je suis donc restée calme, ce qui m’a un peu cassé ma routine sportive. Mais le weekend dernier, très bonne surprise. Je partais pour 6-7 kilomètres avec mon chéri, puis finalement, je ne me suis jamais sentie aussi bien et dès le 3ème, j’avais envie de partir pour 10. Et finalement, j’étais très bien jusqu’au bout, à allure tranquille. J’ai mis 1h06. Pour un 2ème run de reprise, j’étais ultra contente de moi ! Par contre, les 500 derniers mètres ont été une torture pour les orteils de mon pied gauche, il va falloir que je trouve une solution pour la course !

Bref, je suis à J-20 de mon premier 10 kms, mais remotivée et reboostée. Mon objectif maintenant est de m’entraîner régulièrement pendant 3 semaines pour atteindre mon objectif d’1h03 ! Et je suis déjà inscrite pour le 10 kms de Nice fin avril avec un objectif à 1h ! Et vous, racontez-moi vos expériences de running, je suis sûre que ça peut m’aider ! A très vite pour un nouveau débrief running :)

IMG_0838
Bouteille Equa / Baskets NikeIMG_4149
Baskets Adidas (68€ au lieu de 140€ en ce moment)IMG_4150
Short Lorna Jane – Baskets Adidas
IMG_7639Pantalon Go Sport – Baskets Adidas

IMG_7998

Le running et moi, on était vraiment pas fait pour s’entendre ! Tout a commencé au collège où je me planquais entre une haie d’arbres et un court de tennis pour éviter de faire les tours de stade. Au lycée, c’était encore mieux, je me faisais dispenser pour pouvoir faire musculation à la place, et avoir du coup de meilleures notes ! Bref, ça commençait mal !

Début 2014, j’avais 2-3 copines d’école qui faisaient du running dont une qui m’épatait  (Pauline, si tu passes par là !). J’ai donc voulu tenter … Après 2 essais de 15 minutes où j’ai fini complètement asphyxiée, je n’ai pas eu le courage de sortir une 3ème fois. Quelques semaines après, une collègue ruineuse du boulot m’emmène au Parc de la Tête d’Or (n’est-ce pas les lyonnaises !) pour faire un tour de parc (4kms). Je tente le tour, puis je m’épuise donc je prends un raccourci. J’ai fait environ 3,2 kms en 30 minutes, l’horreur ! Bref, nouvel échec. Mais finalement, le vrai échec, c’est de ne pas avoir insister au profit des apéros copines !

En avril 2014, je déménage à Nice ! J’ai commencé à rencontrer ma collègue de bureau, puis des copines, puis les chéries des copains de mon chéri … Et là, surprise, tout le monde fait du sport ici, mon chéri le premier ! Je ne sais pas si c’est le climat, la pression du maillot de bain de mai à septembre ou si c’est culturel, mais toutes les personnes rencontrées font en moyenne 4 séances de sport par semaine ! Vu que je ne connaissais pas grand monde au départ, je me suis inscrite dans une salle de sport pour m’occuper ! Après avoir attaqué par le programme de Kayla, mon souffle s’était amélioré, ma résistance était meilleure, et j’ai vraiment pris le programme comme un défi ! Après 6 semaines, j’arrivais à courir 45 minutes sur tapis et à faire ses séances de muscu ! Première victoire donc !

Et enfin, mars 2015, après avoir encore rencontré des copines addict au running et toujours en admiration devant Pauline qui progresse de manière dingue avec une volonté de warrior, je me décide à vraiment m’y mettre le 8 mars 2015 ! Le premier run est difficile car je n’arrive pas à être régulière et du coup, je m’essouffle vite. Résultat : 3,92 kms en 24 min. A l’arrivée, j’ai l’impression d’avoir le souffle coupé, mal au thorax, bref la loose ! Mais je recommence la semaine suivante pendant un weekend à Marseille entre copines ! Et avec une de mes copines qui gère la vitesse, je réussis à courir 5,32 kms en 37 minutes ! Je suis ravie ! Et je persévère en m’achetant des fringues sympas pour me motiver, je suis d’ailleurs devenue une grande fan des shorts Lorna Jane !

Capture d’écran 2015-10-03 à 10.39.25 Capture d’écran 2015-10-03 à 10.41.11

Mais ce qui m’a vraiment poussé à continuer, c’est de m’inscrire à ma première course de 5 kms fin avril avec une copine. Je ne pouvais plus reculer, je devais m’inscrire ! Et finalement, à la fin du 2ème mois, j’ai fait mon 5 kms en 33 minutes malgré le temps perdu au départ dans la foule ! Et quelques jours après, je faisais mon premier 5 kms en moins de 30 minutes !

Capture d’écran 2015-10-03 à 10.34.26 Capture d’écran 2015-10-03 à 10.34.36

Quelques semaines de running sont passées par là, et mon chéri m’a rebooté début juillet en me poussant à le suivre et j’ai donc fait mes 2 premiers 7 kms ! J’étais hyper rebutée. Puis il y a eu l’été, ses chaleurs écrasantes, l’appel de la piscine, de la plage, des restos et des apéros ! Et surtout les 3 semaines de vacances aux USA ! Résultat, 2 mois sans sport !!! Autant dire que la reprise a été dure ! Mais j’ai tout de suite attaqué avec deux 6 kms qui ont été un peu rudes du coup !

Capture d’écran 2015-10-03 à 10.31.12 Capture d’écran 2015-10-03 à 10.35.46

Et le graal est arrivé ! Je partais pour faire 6 kms parce que j’étais crevée. Mais les températures ayant baissé, je me suis sentie bien et j’ai poussé pour faire 8 kms, puis finalement 10 kms ! Bon, j’ai mis 1h09, mais je m’en fous, j’étais hyper fière et heureuse !

Capture d’écran 2015-10-03 à 10.25.12 Capture d’écran 2015-10-03 à 10.33.00

Next step pour moi maintenant : accélérer un peu, faire des sorties plus régulières (2 par semaine, voire 3), se mettre au fractionné, et m’inscrire à une course de 10 kms pour voir ce que je sais faire ! Merci encore à toutes les personnes qui m’inspirent dans la vraie vie et sur Instagram, vous êtes de vrais boosters !

Un autre booster pour moi, le shopping de course à pied ! Je suis addict des vêtements de running Lorna Jane, Nike et Etam ! Et vu qu’il y a un nouveau flagship H&M à Nice avec plein de pièces sport, je vais aller jeter un oeil aussi ! J’adore m’offrir des nouvelles fringues de sport pour me redonner de la motivation !

Capture d’écran 2015-10-03 à 10.25.55 Capture d’écran 2015-10-03 à 10.32.33Capture d’écran 2015-10-03 à 10.40.06 Capture d’écran 2015-10-03 à 10.40.49

Et vous, racontez-moi vos expériences de running !