mamma-roma-nice

Ca fait longtemps que je ne vous avais pas parlé d’une petite adresse sympa comme je les aime. Fin août, pendant mes vacances, je suis passée par hasard devant une vitrine qui m’a donné envie, celle du Mamma Roma ! Il y avait deux belles plaques de pizzas très appétissantes. Je me recule un peu, je regarde mieux, je vois que c’est nouveau. Bon, il est 11h30 … Tant pis, je rentre et je goûte ! Mon amoureux me rejoint et c’est parti pour tester ce restaurant à mi-chemin entre le fast-food et le restaurant. Le principe ? De la pizza Al Taglio, c’est à dire à la part. Rien que ça, j’adore ! J’aime l’idée de pouvoir en goûter plusieurs, ou alors avoir la possibilité de ne prendre qu’une part si je n’ai pas très faim.

Mais le concept du Mamma Roma va plus loin et du coup, j’ai encore plus adoré. J’ai vu sur le côté qu’il y avait des saladiers des salades faite-maison. Mais pas des salades où il y a 80% de salade verte ! Des salades composées à base de pâtes, de crudités, de fromage, de fruits et autres condiments. La première formule commence à 6,90€ pour une part de pizza avec une boisson. Pour ma part, vu que j’avais faim (oui, enfin, ça m’avait donné envie !), j’ai choisi la formule à 10,40€ dans laquelle il y a une part de pizza + une assiette de salade + une boisson. Pour l’assiette de salade, il est possible de mixer parmi les saladiers. Elles étaient toutes délicieuses !

J’avais pris quelques photos rapidement mais je vous les mets en-dessous, ça vous permettra de mieux voir et de vous donner envie surtout ! D’ailleurs, le restaurant est dans un esprit loft-industriel, ce qui est plutôt sympa pour manger sur place.

Mamma Roma
47 rue Gioffredo
06000 NICE

mamma roma nice mamma roma nice mamma roma nice mamma roma nice mamma roma nice mamma roma nice mamma roma nice mamma roma nice mamma roma nice mamma roma nice mamma roma nice mamma roma nice mamma roma nice mamma roma nice mamma roma nice mamma roma nice mamma roma nice

Après de nombreux actes manqués (fermé le lundi, copine plus dispo, déplacement pro imprévu), je suis enfin allée faire un tour chez Paperplane, et là encore, grâce à un acte manqué car ce jour-là, c’est à La Popote d’Ondine qu’on avait prévu d’aller mais c’était exceptionnellement fermé (retrouvez mon article sur ce restaurant ici). Du coup, ma copine Laura du blog Make Me Bubble me parle de Paperplane qui n’est pas très loin, banco, je teste enfin ! Je dois vous dire qu’à l’origine, les adresses un peu trop healthy avec les jus farfelus, des graines de partout et des noms d’ingrédients que je ne connais pas ne me donnent pas trop envie parce qu’en général, quand je mange au restaurant, c’est plutôt pour manger des plats très plaisir comme un plat de pâtes aux fruits de mer, un plat mijoté que je ne fais pas chez moi, du fromage, etc … Mais Paperplane, j’avais quand même très envie de tester car on m’en avait dit du bien et j’avais vu pas mal de photos de leurs petits plats.

Me voilà donc arrivée chez Paperplane pour un lunch comme je les aime. Comme vous l’avez compris, c’est une adresse ou on mange sain et gourmand, végétarien, et en plus frais et fait-maison. Comme prévu, la carte est pleine de graines, d’oléagineux, de jus detox et tout ce qui va avec. Mais bizarrement, tout me donne envie et j’ai même du mal à choisir ! Il y avait un chili con carne végétarien, une tarte et une assiette complète. Je trouve que c’est pas mal car ça permet de satisfaire tous les goûts. On a toutes les deux opter pour une tarte blettes/poireaux/potimarron et pignons. Sur le principe, je n’aime pas les blettes et je ne suis pas très consommatrice de potimarron. Et bien, dès la première bouchée, c’était vraiment DIVIN ! Et je pèse mon mot ! C’était très bon, le goût de chaque ingrédient était là et le tout était très équilibré. Les pignons donnaient ce côté croquant que j’adore, tout comme la pâte qui était très différente de ce qu’on trouve habituellement, et j’ai justement adoré ! La tarte est servie avec une petite salade à côté. Au niveau de la quantité, c’était parfait. Et on a pris un verre d’eau avec un jus de citron. On a craqué pour un dessert : le carrot cake. J’adore ça mais je n’en avais pas mangé depuis une éternité. Il était top ! Finalement, pour 16€ par personne, on a mangé un bon plat, un dessert à 2 et une boisson, ce qui reste très honnête ! Bon, maintenant, je n’ai plus qu’à y retourner pour un brunch !

PS : +1 pour la décoration qui est canon ! J’ai craqué pour la carte du monde graphique, pour le papier peint au fond du restaurant, pour les lustres en bois, pour les petites tables, bref, pour à peu près tout mais je ne vous en dis pas plus …

Paperplane
14 rue Gubernatis
06000 Nice

IMG_9855(1) IMG_9856

J’avais déjà testé Fine Gueule au début du mois d’août avec ma Maman, mais toutes mes photos étaient trop sombres vu que j’y étais allée en soirée et qu’on avait mangé vers 21h30, donc suffisamment tard pour qu’il fasse nuit, même l’été ! J’avais goûté la pissaladière en entrée et un magret de canard en plat, servi avec des pommes grenailles et des petits légumes. C’était un délice. Je n’y étais pas retournée depuis car je ne pense jamais à réserver, et du coup, c’est évidemment toujours complet !

Mais samedi soir, j’ai anticipé un peu et j’ai réservé chez Fine Gueule ! Quand je dis que j’ai anticipé, c’est vite dit car j’ai appelé à 19h. Mais finalement, ça suffisait ! A peine arrivés, on est content de trouver une ambiance chaleureuse vu qu’il pleut. Une petite table de deux nous attend, juste à côté des cuisines apparentes. Je n’avais pas vu l’intérieur la dernière fois, et j’ai adoré voir les cuisiniers oeuvrer. On a commencé avec des oeufs mimosa sur de la sucrine pour mon chéri, et un carpaccio de betteraves, émulsion de chèvre et huile de noisette pour moi. C’était un délice ! Très beau dressage, assaisonnement parfait, produits frais et bons. Bref, ça commençait plutôt très bien. Ensuite, j’ai pris des filets de rougets avec une crème de panais et des petits légumes croquants. Mon chéri a opté pour une entrecôte, pommes grenailles et sauce béarnaise. Là encore, de très bonnes saveurs, tout a beaucoup de goût et on sent que ce sont des produits de qualité, très bien associés. Puisque vraiment tout était trop bon, on a évidemment pris un dessert. Tiramisu aux fruits rouges pour Monsieur, pommes rôties, sablé croustillant et caramel beurre salé pour Madame. Ca y est, on a tout mangé. Et une chose est sûre, on reviendra !

Pour les entrées, compter entre 7 et 16€. Pour les plats, entre 12 et 21€ (un peu plus pour la suggestion du jour). Pour les desserts, entre 7 et 8€. En faisant une association comme la mienne, vous avez un menu aux environs de 30€ qui est vraiment très qualitatif. Et si, comme moi habituellement, vous êtes plutôt entrée/plat ou plat/dessert, compter environ 23-25€, ce qui est un très bon rapport qualité-prix !

Fine Gueule – 2 Rue de l’Hôtel de ville, 06300 Nice – 04 93 80 21 64 – Ouvert le lundi soir, puis du mardi au samedi midi et soir

FullSizeRender-134 FullSizeRender-135 FullSizeRender-136 FullSizeRender-137 FullSizeRender-138 FullSizeRender-147 FullSizeRender-149 FullSizeRender-148 FullSizeRender-139 FullSizeRender-141 FullSizeRender-150 FullSizeRender-140 FullSizeRender-151 FullSizeRender-143 FullSizeRender-142 FullSizeRender-144 FullSizeRender-145 FullSizeRender-146

Samedi midi, je suis allée déjeuner avec une copine dans une toute nouvelle adresse à Nice : Le Monkey ! C’est un tout petit restaurant très cosy avec une belle terrasse au bord de la coulée verte. Tout est canon, avec une décoration très sympa et surtout cette terrasse ensoleillée qui fait que cette adresse va devenir très certainement ma petite cantine du samedi midi ! Le gérant est en plus très cool et punchy ! Côté carte, un choix réduit de produits frais avec plusieurs salades, des tartares et un plat du jour. Bonne nouvelle pour les végétariens, il y a aussi des propositions pour vous satisfaire ! Et si vous passez dans le coin le matin, Le Monkey fait aussi les petits-déjeuners, simples ou plus complets. Et à chaque fois, les prix sont accessibles, donc c’est encore une bonne nouvelle !

J’ai testé la salade de chèvre chaud avec des toasts de pain de seigle et céréales frottés à la tomate, des figues, de la mâche, des pignons de pin, tout était un délice ! Une vraie salade de saison. Je vous laisse avec plein de photos qui devraient vous donner envie de tester. Revenez me donner des nouvelles !

FullSizeRender-71 FullSizeRender-70 FullSizeRender-68 FullSizeRender-67 FullSizeRender-66 FullSizeRender-65 FullSizeRender-64 FullSizeRender-63 FullSizeRender-62 FullSizeRender-61

Je vais finir par vous gonfler en vous racontant tout ce que j’adorais faire à Lyon. Mais quand même, à Lyon, il y avait 1 adresse qui cochait toutes les cases et qui mettait toutes les filles d’accord, c’est le bar à tartines L’Epicerie ! Ma cantine pendant plusieurs mois que j’étais en stage à côté. Irremplaçable ! Je vous en parlerai dans un prochain billet si vous allez à Lyon prochainement ou si vous y vivez depuis peu. Mais vraiment depuis très peu de temps, parce qu’en général, on la découvre très vite la petite adresse.

Bref, on est là pour parler d’un restaurant que j’ai découvert par hasard en voulant aller au restaurant d’à côté, mais qui était complet. J’ai donc atterri avec mon chéri et mes parents chez La Femme du Boulanger. Déjà, j’ai adoré le nom qui m’a fait rire. Et ensuite, j’ai été conquise par l’ambiance de cette petite rue de Nice, bordée d’oliviers et jonchées de petits restaurants sympas. C’est à dire ni touristiques, ni traditionnels, ni branchouilles, plutôt cosy-sympatoche ! En voyant une belle tartine me passer sous le nez, je me dis BINGO ! Il y a des plats pour le chéri donc tout est ok, on teste. Pour ma part, j’ai testé une tartine chèvre-miel-poires, et c’était vraiment super bon ! Mes parents et mon chéri ont trouvé ça très bon aussi. Petit plus pour le moelleux au chocolat en dessert qui était juste incroyable ! Une très chouette adresse où j’ai hâte de retourner pour goûter toutes les autres tartines !!!

IMG_5931 IMG_5930IMG_5925IMG_5924IMG_5932IMG_5929IMG_5937