Me voilà en vacances, et vous le savez, cette année, pas de gros voyage de prévu. Donc on profite sur place, et vu comme la région est belle, il y a largement de quoi faire. Evidemment, je vais profiter de la plage car cette année, je n’y suis encore quasiment pas allée. Mais j’ai aussi envie de découvrir d’autres endroits. Pendant que j’étais à la plage ce weekend, j’ai vu passer sur Facebook la publication d’une copine qui était au bord de l’Estéron, une petite rivière qui passe près de Gilette, un village perché dans l’arrière-pays niçois.

Pour y accéder, il faut prendre l’autoroute qui passe à proximité de Carros puis suivre Gilette. Après la sortie de l’autoroute, qui est en fait une voie rapide, il faut monter pendant plusieurs kilomètres. Une fois dans le village, il faut en sortir de faire environ 4,5 kms. Normalement, vous verrez quelques voitures garées sur les côtés et, sur votre gauche, il y a le début d’une route pédestre avec un panneau à l’entrée. Vous y êtes, il faut vous garer ! Pour accéder au bord de l’Estéron et au Pont de la Cerise, prenez des baskets car il faut descendre pendant une petite demi-heure. Il faut compter 45 minutes pour remonter avec la chaleur !

Cette mini-randonnée vaut le coup car le panorama en bas est vraiment chouette. De la roche blanche, une eau cristalline, des petites gorges et ce fameux pont très mignon. Ce coin est idéal si vous voulez vous poser tranquillement et passer une journée loin de la côte qui grouille de monde. De notre côté, le programme, c’était pic-nic les pieds dans l’eau, baignade dans les baignoires naturelles et lecture de magazines au soleil. Pensez à prendre une bonne crème solaire et un parasol car vous serez sur la pierre blanche donc ça tape ! C’était vraiment une belle journée dans l’arrière-pays que je vous recommande vraiment, surtout que ce n’est pas très loin en voiture ! Je vous mets quelques photos pour finir de vous convaincre.

arrière-pays arrière-pays arrière-pays arrière-pays arrière-pays arrière-pays arrière-pays arrière-pays arrière-pays arrière-pays arrière-pays arrière-pays arrière-pays arrière-pays arrière-pays arrière-pays arrière-pays arrière-pays

FullSizeRender-463

Vous êtes nombreux à venir passer un weekend à Nice en ce moment. L’été arrive, il fait beau, il fait chaud donc les premières envies de plage se font ressentir ! Du coup, je reçois tellement de mails de votre part sur « les trucs à faire, à voir » que j’en fais un article en espérant qu’il vous aidera dans vos choix.

Qu’est-ce qu’il y a à voir pendant un weekend à Nice ?

Pour commencer, j’ai envie de partager avec vous ce qu’il faut absolument voir, ce qui vaut le coup. Evidemment, au-delà de la traditionnelle balade sur la Promenade des Anglais, Nice est vraiment une jolie ville et les environs sont aussi très beaux. La vue qu’il faut voir absolument, c’est celle de la Colline du Château. Allez-y plutôt le matin pour éviter le contre-jour si vous voulez prendre des photos. Je vous conseille de prendre les escaliers pour profiter des différents paliers. Une fois en haut, la vue est très belle. N’hésitez pas à aller aussi voir la cascade qui est à proximité et la vue sur le port de l’autre côté. Pour redescendre, il y a aussi des escaliers côté port qui permettent d’arriver sur les quais. Les vues sont là aussi très belles. Toujours pour flâner, la coulée verte est le poumon de la ville, c’est un parc au centre de la ville qui débouche d’un côté sur la place Garibaldi et de l’autre sur la Place Masséna, les deux plus jolies de Nice. Non loin, il y a une zone piétonne où vous pouvez aussi passer mais ne prévoyez-pas d’y rester trop longtemps non plus. J’aime aussi déambuler du côté du port car il y a plein de boutiques sympa, notamment des boutiques de décoration. D’ailleurs, l’intérêt est de passer du Port au Vieux-Nice par le Cadran Solaire pour apercevoir la vue sur la baie. Le charme de Nice est aussi dans la Vieille-ville très colorée. J’aime beaucoup le Cours Saleya pour son marché superbe, les petites ruelles et l’ambiance conviviale qui y réside. Je vous recommande de prendre la matinée pour vraiment vous balader, profiter des petites boutiques, prendre un café à une terrasse et manger une bonne glace ! A quelques kilomètres de Nice, il y a Villefranche sur Mer, un petit village très coloré lui aussi où j’aime beaucoup aller pour visiter, déjeuner ou bronzer sur la plage. L’avantage de la route entre Nice et Villefranche sur Mer est qu’il y a un grand nombre de points de vue vraiment très beaux. Côté plage, je ne peux pas vous recommander grand chose car je n’aime pas trop les galets donc je n’ai jamais testé de plage privée à Nice.

Où manger à Nice le midi :

  • Dans le Vieux-Nice ? Vous pouvez allez faire un tour chez Emilie’s Cookies pour un bagel et surtout pour les cookies ! Mon préféré ? Le peanut butter qui est vraiment très bon ! Et pour un lunch frais et sain, la petite terrasse et la cuisine du Café Marché vous feront craquer.
  • Du côté de la Plage Garibaldi / du port ? Pour luncher ou brancher, filez vite chez Deli Bo, une de mes adresses préférées dont je vous avais parlé ici !
  • Sur la Coulée Verte ? J’adore les terrasses côté nord car elles sont au soleil ! Vous pouvez aller les yeux fermés chez The Monkey ou Le Sud. Il y a aussi La Popote d’Ondine dans une rue parrallèle.
  • A Villefranche sur Mer ? Il faut que vous alliez à La Cave Nature, un restaurant de tartines ! Elles sont délicieuses et il y a aussi du bon vin. C’est dans une petite rue parallèle au quai du port.
  • Sur la piétonne : J’adore La Femme du Boulanger car les tartines sont délicieuses et bien gourmandes.

Où manger/sortir à Nice le soir :

  • Dans le Vieux-Nice ? En version petit budget, j’aime beaucoup La Rossetisserie, un restaurant où on mange une viande et un accompagnement au choix parmi les propositions. C’est environ 14€ le plat et c’est toujours super bon ! Gros coup de coeur pour Fine Gueule qui propose toujours de bons plats dans une ambiance agréable. Evidemment, pour l’apéro, c’est au Merkado qu’il faut aller, mon bar à tapas préféré. En ce moment, +1 pour la tartine avocat – oeuf mollet et pour le cocktail concombre-menthe-gingembre-eau pétillante ! L’étape indispensable pour votre weekend à Nice !
  • Du côté de la Plage Garibaldi / du port ? Si vous avez envie d’un apéro avec une bonne planche de fromages, filez chez Comptoir Central Electrique ! Juste en face, il y a le bar à vins où les tables sont des tonneaux. La sélection de vins est top, le staff est de bon conseil et il y a une assiette de tapas offerte. Pour un dîner cosy et délicieux, je suis fan du restaurant Bel Oeil. Les risottos sont toujours divins ! Il y a aussi l’Atelier du Port ou encore Le Neuf Cinquante, un restaurant où tous les plats sont à 9,50€. Attention, ce dernier restaurant n’est pas ouvert le weekend, donc pensez-y pour le vendredi soir !
  • Sur la Coulée Verte ? Si vous êtes là un jeudi soir, vous pouvez aller sur le rooftop La terrasse du Plaza. Pendant l’été, les soirées sont très sympas !
  • Sur la Promenade des Anglais ? J’ai découvert récemment le Movida Bar et j’en suis vraiment fan ! Il y a aussi le rooftop du Méridien qui offre une vue à couper le souffle, à la fois sur la ville et sur la mer. Au moment du coucher du soleil, c’est fou !

Que faire pendant votre weekend à Nice pour profiter autrement ?

Alors, en vrac … J’ai testé le gyropode l’année dernière et je trouve que c’est vraiment un moyen génial de découvrir la ville ! Je vous recommande de les louer chez Mobilboard Nice, à proximité du Méridien. Il y a plusieurs tours possibles selon le budget. En plus, les moniteurs ont pas mal d’anecdotes à raconter donc c’est intéressant ! Si vous aimez le théâtre, la sélection du Théâtre National de Nice est vraiment top, donc n’hésitez pas à jeter un oeil ! Pour avoir une belle vue sur la ville, rien ne vaut un petit tour de parachute ascensionnel !

Comment se déplacer pendant votre weekend à Nice ?

Il n’y a qu’une ligne de tramway donc elle ne dessert pas toute la ville mais passe à proximité des principaux points d’intérêts. Vous pouvez largement marcher à pied. Personnellement, je vous recommande de louer des vélos bleus pour profiter de la ville et de vraiment passer de rues en rues. C’est ce que j’ai souvent fait à Barcelone et Paris par exemple. Je trouve ça très sympa, à vous de voir ! Et pour aller à Villefranche sur Mer en TER. En quelques minutes et pour un prix tout petit, vous pouvez y aller même si vous n’avez pas de voiture sur place ! Un bon plan qui est proposé par Valérie en commentaire : une consigne à bagages existe dans le Vieux-Nice : BagGuys. Elle est située au 22 rue Centrale et le coût est de 8€ par bagage donc pas cher du tout. D’après son expérience, l’accueil a été très sympa !

J’espère que cet article vous aura guidé pour préparer votre weekend à Nice. Pour gagner du temp set économiser de l’argent, vous pouvez prendre le pass Nice & Côte d’Azur ici.
Retrouvez les autres articles sur Nice et sa région ici, et rendez-vous sur ma page Facebook pour être au courant à chaque nouvel article publié !

weekend à nice weekend à nice weekend à niceweekend à niceweekend à niceweekend à nice weekend à nice weekend à niceweekend à niceweekend à nice weekend à nice weekend à nice

Enregistrer

IMG_2433

Déjà deux ans que j’ai déménagé à Nice, on en parlait sur Instagram cette semaine. Ca me semble beaucoup et peu à la fois. J’aimais tellement Lyon que j’aurais eu envie de ne jamais en partir. J’avais aussi tellement peur de quitter mon petit cocon lyonnais, ma « petite » ville où j’avais mon réseau, mes copines, ma famille et finalement toute ma vie. Et puis bam, j’ai trouvé un boulot à Nice très vite, deux mois après le premier entretien, j’avais déménagé. J’ai fini mon précédent job à Lyon un vendredi, et le lundi, je rattaquais à Nice. Changement brutal. C’est vraiment un sentiment étrange d’arriver quelque part, de prendre un nouveau job en même temps et de ne plus avoir aucune habitude, aucun repère environnemental. Mais c’était fait !

Verdict deux ans après ? C’est juste la meilleure des expériences ! Je me rends compte que je me terrais dans mon univers confortable avec mes copines, mes sorties, mes établissements préférés, mes repères dans ma ville. Et finalement, je manquais un peu d’ouverture à de nouvelles choses vu que j’étais bien. Déménager, c’est tout remettre en cause. Et ce n’est pas évident au départ. Quand tu vois sur Facebook que tes copines sont ensemble en train de faire un apéro dans un endroit que tu adores, et que toi, tu es ici, ton téléphone ne sonne pas vu que tu ne connais personne et du coup, tu es chez toi. Heureusement, je profitais de mon chéri que je suis venue rejoindre, et on savoure vraiment la vie à deux. Mais j’ai toujours été très sociable et j’ai toujours eu besoin d’avoir une vie sociale, des amis, des sorties et tout ce que ça comporte. Et pour ça, je peux dire merci à Instagram ! Parce que ma première rencontre s’est faite par ce biais-là et c’est aujourd’hui ma plus belle rencontre à Nice et une des plus chouettes dans ma vie !

Les jolies rencontres

Oui, Instagram a été vecteur de rencontres. Mais finalement, les liens se font et se défont. Le plus compliqué, c’est toujours d’entretenir une relation. Comme un couple finalement ! Deux ans après, je peux dire que j’ai MES copines, des nanas vraiment chouette avec qui j’aime passer du temps. La première, ça a été Emilie. Elle a vu une photo où je postais mon nouvel environnement et a remarqué qu’elle travaillait juste à côté. Bingo, un café et un picnic plus tard, on s’adore déjà et on est plutôt similaire sur pas mal de points ! Et surtout, elle est TOUJOURS partante pour un apéro, même au dernier moment ! Ensuite, il y a eu Julie. Je me rappelle encore de cette rencontre sur un parking et de cette soirée flop qui s’est finie en salade au chèvre à Cannes ! Une personne simple et de confiance comme on les aime. Peu de temps après, j’ai rencontré Caroline. C’est à la fois une vraie amie en qui je pourrais avoir totalement confiance, mais aussi une grande sportive qui m’inspire beaucoup et qui m’influence pas mal ! C’est d’ailleurs elle qui m’a accompagné plusieurs fois pour des sorties vélo ! Et plus récemment, il y a eu Capucine qui est une nana hyper généreuse et agréable. Toujours prête pour te donner un bon plan ou te faire plaisir. Ca se perd les personnes comme ça ! Et il y a aussi Laura que je découvre encore et que j’aime déjà beaucoup, fraîche, spontanée, toujours partante pour un déjeuner, un apéro ou autre ! Et il y a évidemment les personnes que j’ai rencontrées hors Instagram comme Caroline (oui, encore une !) qui m’a souvent accompagner pour courir et que j’adore vraiment ou Julie plus récemment mais avec qui j’aime beaucoup passer du temps. Je n’oublie pas aussi les filles que j’adore voir quand l’occasion se présente comme Déborah, Andréa, Clotilde, Inès, Cécile, Céline, Cécile, Claire, Elisabeth, Victoria, Mégane et Cathy. Finalement, en deux ans, j’ai réussi à faire de très belles rencontres, à me re-créer un univers où je me sens bien. J’ai toujours eu l’angoisse d’être « la copine de » ou « la femme de ». C’était très important pour moi de me recréer un environnement avec mes propres amis, mon propre réseau et mes propres activités. Bref, deux ans après, je suis ravie des rencontres que j’ai déjà faites et j’ai déjà hâte des prochaines, notamment Chloé !

Les jolis projets

Il y a quelque chose de différent dans ma vie à Nice par rapport à ma vie à Lyon, c’est le côté social qui a pris une certaine place dans mon quotidien, tout d’abord par le biais de mon compte Instagram puis via le blog. Quand je pense qu’au départ, j’avais pas compris que cette application avait un autre but que celui de retoucher les photos ! Je n’aurais jamais imaginé qu’il m’apporte autant de satisfaction sur le plan virtuel et réel. Finalement, c’est avant tout un moyen d’évasion et d’inspiration formidable ! Je me suis inspirée pour mes voyages, j’ai inspiré des futures mariées, j’ai craqué pour des silhouettes, j’ai donné des idées looks, j’ai été motivée à reprendre le sport et je donne envie à d’autres de se mettre au running. Bref, c’est donnant-donnant et surtout, c’est 100% de plaisir ! Je n’aime pas les blablas pour dire merci et compagnie, mais en fait, si vous ne lisiez pas, je n’aurais pas ce plaisir de partager et de me sentir utile donc un peu merci quand même ! Et pour finir, ce blog me permet aussi d’avoir de jolis nouveaux projets comme des collaborations avec des marques, des invitations à faire de nouvelles découvertes et il me procure une chose majeure : du papotage permanent avec plein de nanas qui ont exactement les mêmes centres d’intérêt que moi ! Donc merci encore pour cette relation quotidienne, tout ce partage, tout ce plaisir, toutes ces découvertes !

La vie à Nice ?

En arrivant à Nice, j’avais plein de clichés en tête ! « C’est une ville de vieux. », « Il y a rien à faire l’hiver », « C’est pas une ville très moderne, trendy », « Il y a pas de personnes cool comme à Lyon » et j’en passe ! Finalement, après le coup de blues du départ, je dois dire que j’avais vraiment tout faux ! Alors oui, sur certains points, Nice manque de quelques éléments : des spectacles sympas, des endroits pour sortir et plus de boutiques ouvertes le dimanche ! Mais par contre, non, ce n’est pas une ville de vieux, on en voit pas plus qu’ailleurs ! Il n’y a pas vraiment d’hiver donc finalement, on peut encore plus profiter toute l’année, surtout que le soleil est là. Contre toute attente, Nice est plutôt une ville dynamique avec des personnes qui apportent à Nice une vraie modernité, que ce soit sur le plan des restaurants, des endroits pour sortir, des boutiques de déco. Oui oui, Nice est pleine d’entrepreneurs qui font bouger les lignes ! Et surtout, on s’habitue plutôt bien à pouvoir profiter de la plage cinq mois par an, à pouvoir déjeuner en terrasse toute l’année, à pouvoir faire du sport en extérieur sans être gelée en hiver, à ne jamais se dire « Oui, mais si il pleut ?! ». Finalement, j’ai l’impression d’être à Nice depuis bien plus de deux ans tellement que je profite bien plus des journées, des weekends, des pauses le midi, des soirées ! Donc, deux ans après, je peux le dire, c’est un grand OUI !

Bref, voilà, le débrief des deux ans est bouclé ! Donc si vous hésitez à changer d’air, foncez, c’est une belle remise en question et finalement, c’est que du bonheur, surtout qu’en plus d’avoir tout ça, le meilleur pour la fin, j’ai mon amoureux tous les jours avec moi ! Et ça, c’est un must <3

IMG_5981 IMG_6021 IMG_5066 IMG_3151 IMG_1825 IMG_8025 IMG_1019 IMG_1014 IMG_6581 IMG_5448 IMG_9301 FullSizeRender-624IMG_6183

FullSizeRender-467

Si vous me suivez sur Instagram, vous aviez peut-être vu que l’été dernier, j’ai acheté un vélo de route. Mon chéri en fait beaucoup et j’avais envie d’essayer, persuadée que ça me plairait davantage que le VTT. J’ai fait une bonne affaire en achetant un vélo qu’une femme vendait sans s’en être servi ! Le vrai coup de fusil. C’est donc comme ça que je suis allée faire mes premières sorties vélo. La première fois, l’assise est déstabilisante car on ne se sent pas vraiment en équilibre sur le vélo, mais ça passe plutôt vite.

Et après quelques sorties, j’y ai pris goût comme je l’avais imaginé. Stéphane a commencé à me proposer des petits circuits, c’est à dire des boucles autour de la maison. Vers chez nous, on monte tout de suite sur les collines donc c’est un peu compliqué d’avoir des sorties de niveau débutant. Mais finalement, les itinéraires sont vite passés de 20 kms à 40 kms et j’ai commencé à faire aussi jusqu’à 400m de dénivelé, ce qui m’a permis d’aller un peu plus loin.

Cet hiver, j’ai fait très peu de sortie car je n’ai pas d’équipement pour l’hiver. Je n’ai qu’un seul cuissard et il m’arrive à mi-cuisses. Je n’ai aussi que des vêtements à manches courtes, pas de protection pour la tête, bref, je ne suis pas équipée ! Du coup, je vous donne ici un itinéraire agréable et qui reste au chaud sur le littoral. C’est un circuit qu’on peut faire pour débuter et pour s’y remettre, au choix ! On est parti de chez nous, à Cagnes sur mer, on a rejoint le bord de mer via le boulevard Maréchal Juin, le long de l’hippodrome. Et là, on a piqué en direction de Nice en restant sur la piste cyclable. On a donc longé Cagnes sur Mer, puis le petit port du Cros de Cagnes, puis le port de Saint Laurent du Var. Ensuite, on a attaqué la Promenade des anglais et on est allé jusqu’au cadran solaire qui est un de mes endroits préférés à Nice. Un seul bémol, ne pas faire cet itinéraire comme nous un dimanche midi car il y a beaucoup trop de monde et ça devient presque dangereux. Je vous mets quelques photos pour vous donner envie ! Et on se retrouve très vite avec un deuxième circuit sympa !

IMG_0724 FullSizeRender-456 IMG_1351 FullSizeRender-458 FullSizeRender-470 IMG_1179 FullSizeRender-471 FullSizeRender-459 FullSizeRender-461 FullSizeRender-463 FullSizeRender-464 FullSizeRender-465 FullSizeRender-467 FullSizeRender-466 FullSizeRender-460 IMG_0678 FullSizeRender-468 FullSizeRender-469

Trajet de la sortie : du centre de Cagnes sur Mer jusqu’au Cadran Solaire de Nice via le bord de mer
Niveau : Complètement débutant
Distance : 30 kms aller/retour
Dénivelé : moins de 100m

Et pour l’équipement, c’est un cuissard Assos, une brassière et un top Lorna Jane, des baskets Nike, un casque Décathlon, des lunettes Rezin et un GPS Garmin.