Vous cherchez quelque chose ?

LE LUBERON EN AMOUREUX

Le dernier weekend en amoureux, c’est à dire sans les kids, mais sans aller à un mariage, c’était il y a trois ans. Très honnêtement, il faudrait en faire tous les ans ! Cette année, pour l’anniversaire de Stéphane, je lui ai offert un weekend en amoureux avec un programme concocté pour lui, à savoir une journée vélo à travers le Luberon, dont je vous parle dans un article.

Je voulais vous faire ici un résumé de ce qu’on a pu voir, faire, apprécier pendant ce court weekend dans le Luberon. On pense revenir cet été ou plus tard donc je compléterai cet article par la suite, mais j’ai cru comprendre sur Instagram que beaucoup d’entre vous y viennent dans l’été et voulaient bonnes adresses et retour d’expérience !

Commençons par l’hôtel. Ça faisait très longtemps que je notais tous les établissements dont j’entendais parler dans le Luberon, quelques années. Que ce soit dans les magazines, sur les réseaux sociaux ou même dans 50 minutes inside à la télévision, les hôtels de ce coin me faisaient rêver. Beaucoup de lieux d’exceptions, beaucoup d’hôtels luxueux, et beaucoup de restaurants haut de gamme également. Je m’étais dit que le jour où j’irais dans ce coin, ce serait l’occasion de s’offrir un weekend dans un fabuleux spot. Au moment de booker ce fameux weekend, je me suis retrouvée avec mon listing, et le plus dur a été de choisir ! Même dans les hôtels 5 étoiles, les prix vont du simple au double, alors j’ai trié, j’ai étudié/comparé, lu des avis, puis tranché. C’est au Mas des Herbes Blanches que nous serions, un hôtel 5 étoiles à Joucas, une belle bâtisse toute en pierres et un environnement intimiste, discret. Le charme du Luberon, l’élégance d’un 5 étoiles mais le côté cool-chic comme j’adore. On a pas été déçu. De l’acceuil au départ, tout a été simplement parfait et sublime. Je ne regrette pas du tout d’avoir pris un hôtel de cette catégorie. C’était la première fois, et vu le coût, j’ai prié pour que la météo soit bonne, et j’ai espéré que le lieu soit à la hauteur de mes attentes. L’établissement n’est pas trop grand, ce qui fait que c’est calme, il n’y a jamais beaucoup de monde, et c’est très appréciable ! Bonne surprise à l’arrivée, on a été surclassé d’une chambre à une suite. On a donc rien que pour nous une chambre, un salon, une terrasse et deux salles de bain. Le paradis ! La piscine, au pied de la bâtisse principale, est bien chaude, l’ambiance est très apaisante. C’est tout à’fait ce qu’on recherchait. Le petit déjeuner peut être pris au restaurant avec une belle vue, ou en chambre. On a fait les deux et tout était agréable. Le premier soir, j’avais réservé au restaurant de l’hôtel : la Table du Mas. Après avoir regardé beaucoup de restaurants gastronomiques dans le coin, c’est celui-ci qui me plaisait le plus. La cuisine correspond à ce qu’on aime, le dressage également, le tout avec une fabuleuse vue sur le Colorado Provençal, le village de Ménières et la falaise de Lioux. On a pris chacun une entrée (un mi-cuit de thon et un oeuf parfait aux petits pois et lard), un plat (magret de canard, chou-fleur patates douces et gambas avec fregola sarda et jus de barigoulr), et un dessert (autour de la fraise pour moi, et un chou banane-chocolat pour Steph ). C’est simple, c’était les justes quantités, le juste goût. Exquis. Et on s’est fait la remarque avec Steph en allant se coucher qu’on avait pas cette sensation d’avoir trop màgé. C’était vraiment fin. Le barman a aussi su nous séduire ! On a pris un mojito avec romarin et lavande, et un cocktail sans alcool aux fruits rouges pas trop sucré. Super bon, et trop beaux ! Bref, c’était la première fois que je bookais un établissement si prestigieux et on a été pleinement satisfait sur tous les points donc je recommande les yeux fermés ! J’allais oublié ! J’avais pris rendez-vous au spa le vendredi après-midi pour un gommage, un enveloppement et un massage. Juste divin ! De quoi bien se mettre dans un mood slow life et se détendre ! Côté budget, en sachant que nous sommes partis fin juin, du vendredi au samedi, ce qui est donc la haute saison + les jours les plus chers de la semaine, j’avais payé 1377€ les 2 nuits en chambre supérieure, avec assurance annulation (environ 60€). Vu le concexte sanitaire, je préférais assurer. Dans ce tarif-là, le mini-bar et les petits-déjeuners sont inclus, une bouteille de rosé, les thés/cafés et des pârisseries étaient en chambre. Nous avons finalement été surclassés en suite. Le dîner, pour 2 cocktails et 2 entrées/plats/desserts, pas de vin, c’était 190€. Quant au spa, c’est aléatoire selon les soins, mais pour 2h avec 3 soins, j’ai payé 230€. Un espace bien-être et une salle de sport sont à disposition mais on a pas testé !

Une fois installés, on est bien sûr aller découvrir les environs. On était sur un weekend cool donc on a pas tout fait tout vu, mais c’est pas grave ! Par contre, ce que je voulais absolument voir, c’était les terres ocres. Direction Roussillon pour découvrir ce joli village perché et son sentier des ocres à proximité. Le village est sublime, paré de jaune, orange et rouge. Des galeries et quelques boutiques se trouvent dans le coeur historique et je vous recommande d’ailleurs les boutiques Maison Fremont 1830 et Bals’Art si vous êtes des épicuriens ! Je vous recommande de vous perdre dans les ruelles puis de monter tout en haut pour voir la vue ! C’est superbe ! Juste à côté du parking, le Sentier des Ocres commence. L’entrée est à 3€ par personne et un tour d’environ 45 minutes permet de voir des falaises ocres entières, des cheminées de feu et un sable jaune vif. C’est impressionnant et fabuleux. Le sentier passe d’un sable telle ceux d’un désert à une forêt humide. Le dépaysement est au rendez-vous et cela fait vraiment voyager ! Si vous y allez en famille, pas de poussettes, il y a 350 marches, donc porte-bébé ! Les photos parlent d’elles-mêmes !

Un peu plus à l’est, on avait bien sûr prévu d’aller voir le fameux Colorado Provençal du côté de Rustrel. L’entrée est à 5€ par véhicule parking inclus. Il faut marcher un peu avant d’arriver sur le spot. C’est très beau aussi. Il y a deux boucles faisables, l’une de 40 minutes et l’autre d’1h45 pour aller au Belvédère. On a fait la plus petite car il était un peu tard mais c’est déjà très beau ! Attention, il fait chaud, privilégiez le matin ou la fin d’après-midi. Les couleurs n’en seront que plus belles !

De l’autre côté, à quelques minutes de notre hôtel, je voulais absolument voir Gordes, ce si connu petit village ! Je m’attendais à ce qu’il soit un peu plus grand quand même, c’est vraiment petit. Par contre, c’est très mignon. Je vous conseille de sortir du village dans la rue de l’hôtel des Airelles et de continuer un peu. Ça vous permettra d’avoir une jolie vue. L’idéal est d’y aller avant 21h car sinon, le soleil passe derrière la colline et fait de l’ombre au village. Il y a beaucoup de bonnes adresses, j’avais évidemment repéré le Clover, restaurant de Jean-François Piège, mais on avait pas eu le coup de coeur pour la carte du moment. Du coup, on a fait plus simple. Direction la Bastide de Pierres, un italien qui appartient au Groupe des Airelles je crois. Un concept un peu similaire à Big Mamma à Paris. Des antipasti par 1,2,3 ou 4, des pasta servies dans des casserolles, des pizzas napolitaines et une belle carte de cocktails ! Le St Germain Spritz était excellent !

A quelques kilomètres en contrebas de Gordes, nous sommes allés voir l’Abbaye de Senanque. Apparemment incontournable, on a pas eu la sensation d’une site exceptionnel. Peut-être est-ce lié aux échaffaudages … Si vous passez devant, arrêtez-vous mais je ne ferais pas de détour colossal pour la voir.

Voilà pour cette fois ! Je pense qu’on y retournera pour découvrir l’Isle sur la Sorgue, Cavaillon, Fontaine de Vaucluse et plein d’autre choses ! Si cela vous intéresse, filez voir mon article sur notre tour en vélo (à venir) !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.