Vous cherchez quelque chose ?

[ivory-search id=”20513″ title=”Default Search Form”]

ON ANNULE L’ACHAT DE NOTRE TERRAIN

Je rembobine un peu le temps pour vous faire un débrief complet de notre projet maison, suite à ma vidéo sur Instagram où je vous annonce que nous avons annulé l’achat de notre terrain et ce projet de maison. Je vous avais expliqué mi 2021 que nous avions pour projet de faire construire une maison. Je vous avais même fait un article sur le fait d’acheter un terrain et sur les premiers conseils que je pouvais vous donner.

En mars 2021, on avait eu un coup de coeur pour un terrain. Hors de notre zone de recherche mais il nous a tout de suite plu. Suffisamment grand pour pouvoir mettre une belle maison et une piscine, au calme, avec une vue dégagée. Un coup du hasard car c’était une remise à la vente, les personnes n’ayant pas obtenu leur prêt. Aller le voir le matin, en journée, le soir, à toutes les saisons, checker l’ensoleillement, l’humidité. Passer 2 mois sur les dessins, la structure, les moodboards d’inpiration, rêver devant les magnifiques 3D. Déposer le permis en juin 2021, avoir des demandes complémentaires en juillet, le redéposer en septembre, avoir des demandes à nouveau en octobre et décembre 2021, parfois sidérantes. Batailler, écrire des emails, passer des dizaines d’appels à des jours et créneaux imposés à des personnes qui ne décrochent pas, prouver par A+B des choses qui sont censées être actées, avoir des interlocuteurs qui pensent savoir, puis qui en réalité confirment 2 mois plus tard qu’ils avaient tort en te disant “On a conscience que nous demandes vous aient coûtées de l’argent, mais on est désolés, on s’est trompés, c’était finalement pas utile”. Perdre du temps, de l’argent. En l’espace de 7 mois :
– on nous a demandé des modifications
– on nous a bloqués pour “absence de borne à incendie”, alors qu’il y en avait une sur le terrain qui n’avait juste pas été référencée, ce qui a pris des semaines le temps que chacun remonte l’information puis qu’elle redescende jusqu’aux pompiers de la ville
– on a dû réfléchir à des modifications de permis pour satisfaire les voisins

En avril 2022, au bout de 10 mois, on a enfin obtenu le permis de construire. Tout avait été si semé d’embûches que je ne me suis pas trop emballée. D’ailleurs, je n’ai pas sauté au plafond du tout, j’avais une mauvaise intuition, la sensation que ça n’aboutirait pas. Le délais de 2 mois de recours des tiers passe. Puis 3 jours avant la fin de ce délais, les voisins font objection, c’est le ciel nous tombe sur la tête, on s’était projetés dans le fait de commencer le terrassement la semaine suivante, toutes les études nécessaires étaient bouclées. Bref, on était proches de l’ouverture de chantier.

Les voisins ne s’étaient déjà pas montrés enthousiastes auparavant, embourbés dans des litiges du passé et des exigences. Depuis le début de notre projet, ils nous faisaient part du caractère privé de la rue et que notre terrain ne bénéficiait pas d’une servitude, car historiquement, son entrée se faisait par une autre rue en contrebas, plus du tout accessible depuis que le terrain avait été divisé en deux et vendu pour moitié. rue qui délimite deux communes. D’après eux, le propriétaire aurait dû créer une servitude, et ne pas envisager un passage par leur rue, pour laquelle il n’a d’ailleurs jamais contribué aux moment des réfections. Ils estiment qu’il y a également un manque de place et exigent une aire de retournement, chose qui coûte de l’argent et de l’espace sur le terrain, alors qu’il y a de la place ailleurs dans la rue pour faire demi-tour. Sauf que les voisins concernés ne veulent pas de demi-tour chez eux. Bref, vous voyez le genre ! Les services fonciers des deux mairies, car la rue délimite deux commune, ainsi que la métropole de Nice nous soulignaient en permanence que la rue était bien référencée comme publique donc qu’il n’y avait aucun problème.

On est donc arrivés début juillet 2022, ça faisait 16 mois qu’on avait trouvé ce terrain, et on repartait à la case départ à cause d’un problème de servitude qui aurait dû être mis à jour depuis le début. En effet, suite au recours des voisins, une personne nouvelle au service foncier découvre que la rue est bien privée, dans un simple document. Soit les autres n’ont pas cherché, soit ils ont cafouillé quelque part. Le fait est que nous avions deux options :
– soit les voisins coopéraient pour nous attribuer la servitude, ce qui commençait à être le cas
– soit le propriétaire du terrain devait faire une demande au tribunal qui serait obtenue en 2 ou 3 ans

Entre les lacunes des uns, les dissimulations des autres, les mauvaises informations administratives, j’étais franchement saoulée. Mi-juillet 2022, on est en vacances en Suisse et on se regarde avec Steph. Les taux des prêts bancaires augmentent et on ne peut toujours pas attaquer le chantier. Ce projet va devenir hors budget pour nous et en parallèle, on a des inquiétudes vis à vis des écoles de secteur, chose sur laquelle on ne s’était pas trop renseignés. En effet, on s’attendait à pouvoir obtenir une dérogation pour les écoles, et cela n’a pas été le cas. Je vous conseille vraiment, quand vous achetez un terrain pour faire construire une maison, due vous renseigner sur les écoles et le collège de secteur. Même si c’est encore loin, ce sera d’actualité un jour, et c’est un sujet important. Du moins pour nous.

En réfléchissant, on était prêt à perdre les premiers milliers d’euros investis, mais on ne voulait pas prendre le risque de se retrouver avec une maison impossible à finir par manque de budget et des voisins infernaux qui nous cassent les pieds chaque fois que l’on fait quelque chose, des travaux ou une soirée. Le lendemain de cette discussion, pour finir de nous convaincre, le notaire nous dit que nous serons remboursés intégralement si on souhaite se rétracter. On est surpris et on pense que le notaire et le propriétaire avaient conscience d’avoir mal fait leur job et qu’ils s’exposaient à des poursuites de notre part. On a pris quelques jours pour réfléchir et on a accepté très rapidement. C’est comme ça qu’on a dit au revoir à ce projet qui nous plaisait tant, dans lequel on avait mis notre énergie, avec lequel on s’était projetés.

D’ailleurs, nous avions déjà choisis l’architecte et je voulais vous dire comment nous avions procédé. Au niveau du coût, ils étaient tous entre 10% et 12% d’honoraires. Au final, je trouve ça correct quand on voit la quantité de travail que cela représente de la première esquisse jusqu’à la fin du suivi de chantier.

Mes critères de sélection, c’était :

  • un architecte proche de nous géographiquement pour faciliter les échanges, les rendez-vous, le suivi de chantier
  • un architecte avec des inspirations qui correspondent à nos envies, avec des projets passés qui correspondent à nos goûts. Je ne voulais pas que ce soit l’architecte qui « fasse ce qu’on veut », mais nos envies qui correspondent à leur style. Pour moi, un architecte est un créatif !
  • un architecte plutôt jeune pour comprendre nos attentes en termes d’intérieurs, de modes de vie, pour qu’on se comprenne
  • un bon feeling, c’est important !

Au moment de confirmer notre option pour le terrain, il a rapidement fallu valider un architecte. J’en ai eu 5 au téléphone. Les deux premiers ont été rapidement retirés car l’un d’eux n’avait pas de dispo, et notre budget était trop faible pour l’autre. Ça m’avait un peu mis un coup car j’aimerais beaucoup le travail du deuxième, et ça m’a fait peur de me dire que notre projet n’intéressait pas. Le 3e, même raison, il n’avait pas de disponibilité car on avait un timing plutôt serré. Il m’en restait une qui était un peu moins chère que les autres, mais qui, au moment du devis, nous a fait une petite proposition de plan et c’était complètement à côté de la plaque alors qu’on avait bien échangé. J’étais un peu perdue puis une copine m’a parlé d’un duo d’architectes, deux jeunes femmes qui se lançaient ensemble après avoir bossé plusieurs années dans une même agence. Au même moment, quelqu’un avait dû leur dire que je recherchais un architecte car elles sont venues à moi.

Le feeling est passé dès le rendez-vous sur le terrain, elles avaient de la dispo, leurs inspirations correspondaient à nos goûts et leur identité visuelle m’a beaucoup inspirée. Je me suis vraiment reconnue. Du coup, c’est comme ça qu’on a choisi Maison Basalte, installées aujourd’hui à Saint Paul de Vence, proche de chez nous. L’une des deux architectes vient justement de réaliser sa propre maison, l’occasion parfaite pour nous rendre compte de leur travail. 

Côté budget, il y a trois étapes pour les paiements :

  • les esquisses
  • le dépôt du permis de construire
  • le DCE et suivi de chantier

Mi-2023, on aurait dû y être. Mais parfois, il faut savoir écouter les signaux, entendre les mauvaises vibes, dire stop tant qu’il est encore temps, et ne pas s’acharner, surtout sur un projet comme cela, forcément coûteux. C’est la première fois qu’on abandonne quelque chose, mais on ne l’a pas vécu comme un échec. Cela ne devait pas arriver ni ici, ni à ce moment-là et à vrai dire, avec le recul, on est plutôt soulagés.

On a abandonné l’idée de construire une maison sur ce terrain, je vous donne rendez-vous sur Instagram pour connaître la suite. Pour retrouver mes articles sur ce projet maison, ce sera par ici !

4 Commentaires

  1. Céline
    3 février 2023 / 12 h 47 min

    Au final si t’en parles enfin après tout ce teasing c’est que vous avez trouvé autre chose donc pourquoi faire encore du teasing sur la suite ?

    • Maud
      Auteur/autrice
      3 février 2023 / 22 h 36 min

      Non, j’en ai pas parlé avant, tout simplement parce que nous devions récupéré le chèque de remboursement fin septembre comme actés ensemble, et nous l’avons eu que fin décembre, donc je restais discrète. Et non, je ne fais pas de teasing pour la suite. Notre cheminement avance mais ce sont des articles retour d’expérience, donc j’ai rien de plus à raconter pour le moment !
      Pourquoi laisser un message si c’est pour dire un truc négatif ?

  2. Lovamille
    15 février 2023 / 15 h 18 min

    Hello Maud! Quelle déception après s’être projetés aussi longtemps, avoir cherché de l’inspis Pinterest, avoir rêvé sur le lancement de la construction, etc…. Je me mets à votre place ! Merci pour ce partage. Comment abordez vous ce projet de construction aujourd’hui ? En pleine recherche de nouveau, ou vous faites une pause ? Hâte de lire la suite en tout cas. Bonne journée !

    • Maud
      Auteur/autrice
      21 février 2023 / 15 h 39 min

      Oui, c’est vraiment compliqué de dire stop, de faire ce choix là, mais on a pas regretté.
      Non, on a toujours ce projet-là. Financièrement, ce qui nous plait en existante est hors budget.
      Maud

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.